Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

francealgerie

jeudi, 05 juillet 2018 06:00

Education nationale Les diplômés des ENS concernés par la formation des nouveaux enseignants

Écrit par Samira Dekkiche
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La ministre de l’Education nationale, Mme Nouria Benghebrit, a adressé, hier, une note aux directeurs de wilaya de l’éducation pour faire participer les diplômés des Ecoles normales à la formation, prévue à partir du 25 juillet, destinée aux lauréats du concours d’enseignants du primaire, qui a eu lieu le 12 juin dernier.

Selon la note, signée par le secrétaire général du ministère, Abdelkrim Belabed, les nouveaux diplômés de l’ENS devront déposer leurs demandes avant le 4 juillet au niveau local et entre le 8 et 10 juillet au titre de la phase d’inscription nationale, pour ceux qui n’auraient pas réussi à s’inscrire. Cette opération se fera sous la supervision des directeurs de wilaya, avec la mise en place de bureaux spéciaux. Une fiche d’information contenant toutes les données des étudiants concernés est créée dans la plateforme numérique y afférente, avec un nom d’utilisateur et un mot de passe.
Selon la note, cette mesure a pour but de donner la priorité à ces étudiants dans le recrutement pour la rentrée prochaine, mais, en réalité, elle vise à les introduire dans la plateforme numérique de recrutement. Elle n’a pas manqué de susciter une contestation de la part des étudiants des ENS, qui ont considéré que le délai instauré par le ministère est très court, notamment pour les habitants du Sud qui n’auront pas le temps de déposer leur demande dans leur wilaya de résidence.
Ils pensent, également, qu’après cinq ans d’études dans une école pour enseignants, les diplômés n’ont pas besoin d’une formation de quinze jours. D’autres sont allés encore plus loin. Ils trouvent que cette mesure est une «façon intelligente de faire entrer les diplômés des ENS dans la plateforme numérique». Il faut rappeler que ces étudiants ont fait une grève de plus de cinq mois, ponctuée de plusieurs manifestations à travers le pays pour réclamer le respect clauses du contrat signé avec le ministère de l’Education. Ils insistent sur l’application de l’article 4, qui leur donne la priorité lors des recrutements, sans passer par la plateforme de recrutement et leur garantit un poste de travail dans leur lieu de résidence. Les grévistes ont suspendu leur grève de cinq mois sans qu’ils aient obtenu satisfaction de leurs revendications par Mme Benghebrit et M. Hadjar, qui ont préféré garder le silence. Les étudiants encore en formation viennent de passer les examens du premier semestre et ceux du deuxième semestre sont programmés pour le mois de septembre prochain.

Laissez un commentaire