Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

Bannière SAAFI 2018

mercredi, 11 juillet 2018 06:00

Emeutes du logement à Draria : Un calme précaire

Écrit par NADIA BELLIL
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La commune de Draria était quadrillée, hier par un dispositif sécuritaire, discret, mais fortement présent. Et pour cause, la veille, soit lundi, des émeutes avaient éclaté, suite à des protestations concernant le logement.

Se sentant lésés, les habitants de cette commune ont exprimé leur colère suite à la récente attribution de logements dans leur localité en brûlant des pneus et en interrompant la circulation automobile à travers des troncs d’arbres. Hier et après l’intervention musclée des forces de l’ordre pour rouvrir les routes bloquées par les manifestants, la tension était vive et l’ambiance électrique. C’est que les contestataires étaient prêts à en découdre à tout moment. «Nous sommes lésés et nous revendiquons le droit d’avoir des logements comme tout le monde», nous explique Youcef, père de 5 enfants, locataire à Draria qui attend un logement depuis 9 ans. Selon lui, «tout le monde est sur les nerfs et nous ne sommes pas près de nous laisser faire face à cette injustice que nous subissons et qui consiste à nous écarter automatiquement à chaque affichage de la liste des bénéficiaires». «Il ne faut pas penser que les choses sont rentrées dans l’ordre après l’intervention des forces de l’ordre hier en rouvrant la route bloquée par les pneus», lance-t-il avant d’expliquer que «nous sommes déterminés à nous faire entendre quitte à provoquer des émeutes chaque jour». Mohamed, également père de famille, se tient prêt à toute éventualité : «On a entendu qu’il y aura distribution d’un important lot de logements. Et nous n’avons pas d’autre choix que celui de nous mobiliser pour être parmi les bénéficiaires», explique-t-il tout en précisant que «nous sommes habitués à être traqués et évacués par les forces de l’ordre à chaque fois que nous manifestons ici à Draria, ce qui ne nous empêche pas de nous tenir prêt chaque jour à brûler des pneus et à fermer la route puisque c’est la seule manière de nous faire entendre par les autorités». Conscientes de la détermination des émeutiers du logement à Draria, les forces de sécurité étaient aux aguets, hier, tout au long de l’axe routier où les pneus ont été brûlés. A plus forte raison que les manifestants ne s’étaient pas contentés de crier leur colère, mais avaient également tenté de prendre pour cible des voitures stationnées des deux côtés de la chaussée. Ce n’est par ailleurs pas la première fois que des émeutes du logement éclatent à Draria. En novembre 2016, Draria a connu des protestations similaires au cours desquelles plusieurs interpellations ont été opérées par la police, après utilisation de bombes lacrymogènes pour disperser les manifestants.

Laissez un commentaire