Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
dimanche, 16 septembre 2018 06:00

Diaspora algérienne: : Lancement à Paris du cercle de réflexion Saint-Augustin

Écrit par Salim Bennour
Évaluer cet élément
(0 Votes)

$Un cercle de réflexion thématique pour la diaspora algérienne a été lancé, samedi à Paris, qui se veut un cadre d'échange de vues et d'engagement des membres de la communauté algérienne établie en France vis-à-vis de leur pays, rapporte l’APS. Inauguré au siège de l'ambassade d'Algérie en France

, le Cercle Saint-Augustin a entamé sa première rencontre thématique avec le monde universitaire et scientifique, à laquelle a participé plus d'une cinquantaine d'enseignants, chercheurs, responsables de laboratoires scientifiques et un collectif d'étudiants algériens, en présence du professeur et ancien ministre de l'Education nationale, Ahmed Djebbar, et de l'astrophysicien de renommée mondiale Tahar Amari, indique l’agence de presse.
L'ambassadeur Abdelkader Mesdoua a d'emblée expliqué les objectifs de ce cercle de réflexion qui va connaître prochainement des rencontres similaires avec des thématiques différentes, précisant que le choix de Saint-Augustin dans la nomination du cercle obéit aux messages délivrés par ce philosophe et théologien algérien de paix, de tolérance et de vivre ensemble.
« C'est un cercle qui n'a aucun tuteur, il appartient aux membres de la diaspora. C'est un cadre de réflexion, de réseautage, d'engagement qui devra permettre d'établir des passerelles avec l'Algérie qui a besoin de vous »,
a déclaré l'ambassadeur, selon l’APS.
Indiquant que ce cercle ne doit pas adopter une structure rigoureuse ou administrative, l'ambassadeur a expliqué qu'il est appelé à être élargi à d'autres universitaires, appelant l'assistance à «rester en connexion »
avec les 18 postes consulaires que compte l'Algérie en France et l'ambassade. Abdelkader Mesdoua a déploré, cependant, le manque d'organisation de la communauté algérienne établie en France, appelant ses membres à « mettre de côté les égos ».
A la fin de la rencontre qui a été marquée par un débat de près de trois heures, une bibliothèque, riche de quelque 2 000 ouvrages et périodiques, a été inaugurée au siège de l'ambassade d'Algérie en présence des participants à cette rencontre. L'ambassadeur a saisi l'occasion pour leur demander d'enrichir cette bibliothèque, qui sera ouverte aux étudiants algériens.

Laissez un commentaire