Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
samedi, 23 juin 2018 06:00

Affaire des 701 kg de cocaïne : Démenti sur l’implication du chauffeur du patron de la police

Écrit par Fayçal Djoudi
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La Direction générale de la Sûreté nationale dément dans un communiqué toute implication du chauffeur personnel du chef de la Sûreté nationale, le général-major Abdelghani Hamel, dans l’affaire dite des 701 kg de cocaïne, en précisant que le suspect arrêté n’est qu’un «simple» chauffeur au sein de la DGSN.


Petite rétrospective. Les garde-côtes du Commandement des Forces navales, relevant de la Façade maritime Ouest d'Oran (2e Région militaire), avaient mis en échec, le 29 mai 2018, une tentative de débarquement de 701 kg de cocaïne chargés à bord d'un navire commercial battant pavillon libérien, provenant du Brésil et qui est passé par le port de Valence, en Espagne, avant d'atteindre les eaux territoriales algériennes à destination du port d'Oran.
Parmi les individus arrêtés pour «constitution et financement d'un groupe criminel organisé», «crimes transfrontaliers et blanchiment d'argent», figure le principal accusé, K. Chikhi, importateur de la cargaison de viande à bord du navire provenant du Brésil et dans lequel la quantité de cocaïne a été retrouvée.
Et depuis, l’enquête a pris une tournure inattendue et la polémique ne fait qu’enfler. Selon les informations de presse, parmi les autres personnes arrêtées, deux procureurs de la République, le chauffeur personnel du chef de la Sûreté nationale, le général-major Abdelghani Hamel, le fils de l’ancien Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune. Ils auraient été interpellés par les éléments de la Gendarmerie nationale en charge de l’investigation dans cette affaire. Cependant, la Direction générale de la Sûreté nationale vient fermement démentir l’information de l’implication du chauffeur personnel du chef de la Sûreté nationale, le général-major Abdelghani Hamel. En effet, elle a démenti de manière catégorique les informations, «émises par plusieurs médias», selon lesquelles le chauffeur personnel du DGSN serait impliqué dans cette affaire, mais en précisant, que l’auteur présumé dans cette affaire, travaille au sein de l’institution comme chauffeur, comme des milliers d’autres que la DGSN emploie. Cependant, elle ne donne aucun détail sur son identité. Ni son grade ni son nom, ni même s’il est un agent assimilé ou appartenant au corps. Par ailleurs, la direction générale de la Sûreté nationale appelle également à la nécessité de vérifier auprès de sources officielles les informations et les nouvelles en circulation.

Dernière modification le samedi, 23 juin 2018 00:01

Laissez un commentaire