Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 14 juin 2018 06:00

Yémen : Assaut des forces progouvernementales sur le port stratégie de Hodeïda

Écrit par Anis Remane
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les forces progouvernementales yéménites ont lancé, hier, l’assaut sur le port stratégique de Hodeïda (ouest), tenu par le mouvement Houthi, ont indiqué mercredi de hauts responsables militaires.

L’opération a débuté après avoir reçu le «feu vert» de la coalition sous commandement saoudien, et les troupes progressaient vers l’aéroport, situé au sud de la ville, ont précisé ces responsables, cités par l’AFP. «Les forces de la résistance yéménite ont accru leur préparation pour la bataille en vue de libérer Hodeïda de l’emprise des Houthis», avait rapporté plus tôt l’agence de presse émiratie WAM.
L’agence a cité une source militaire yéménite affirmant que d’importants contingents des forces progouvernementales «ont atteint les banlieues de la ville de Hodeïda» et que des «systèmes d’armes sophistiqués étaient en train d’être acheminés». La chaîne de télévision Al-Massirah, proche des Houthis, a fait état de raids aériens en matinée «sur des fermes» près de la ville de Hodeïda, qui compte quelque 600.000 habitants. Son grand port, sur la mer Rouge enjeu stratégique d’une guerre qui dure depuis plus de trois ans, est le point d’entrée d’une bonne partie des importations et de l’aide humanitaire internationale destinée à une population yéménite exsangue.
«Tous les moyens pacifiques et politiques pour écarter les Houthis du port de Hodeïda ont été épuisés», a déclaré, mardi soir, le gouvernement yéménite. «La libération du port représente le début de la chute des Houthis», a-t-il ajouté dans un communiqué, sans donner la moindre précision sur les opérations. L’offensive lancée par les forces progouvernementales, appuyées par les Emiratis et les Saoudiens, est une nouvelle séquence d’une guerre meurtrière qui dure depuis trois ans. L’intervention militaire de la coalition arabe sous commandement saoudien a commencé le 26 mars 2015.
La reprise du port stratégique de Hodeïda, un accès clé pour l’aide humanitaire et les importations tombé entre les mains des rebelles en octobre 2014, est dans l’objectif des forces progouvernementales depuis le 7 décembre 2017, au lendemain du controle de la ville portuaire de Khoukha (ouest). Le 6 février 2018, les forces loyalistes soutenues par la coalition reprennent Hays, à 150 km au sud de Hodeïda.
Le 19 avril, le plus haut responsable politique des rebelles, Saleh al-Sammad, est tué dans une frappe de la coalition sur la province de Hodeïda. A la mi-mai, les forces progouvernementales intensifient les opérations pour aboutir à l’assaut lancé hier. Les Emirats arabes unis ont donné jusqu’au 12 juin à l’ONU pour trouver une solution et contraindre les Houthis à abandonner le contrôle de la ville sans combattre. Depuis le début du mois de juin, l’ONU se mobilise en vain pour éviter «une bataille féroce et sanglante». Son émissaire, Martin Griffiths, a indiqué, mercredi, que les négociations se poursuivaient pour éviter une confrontation sanglante. «Je suis extrêmement préoccupé par les développements militaires à Hodeïda (...). Nous sommes en contact permanent avec toutes les parties impliquées pour négocier des arrangements pour Hodeïda qui répondraient aux préoccupations politiques, humanitaires et de sécurité de toutes les parties concernées», a dit M. Griffiths dans un communiqué, en appelant à «la retenue et à donner une chance à la paix».

 

Laissez un commentaire