Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
lundi, 04 juin 2018 06:00

Sept tonnes de denrées alimentaires saisies durant la première quinzaine de Ramadhan : Les contrôleurs sur le pied de guerre

Écrit par Jalil Mehnane
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Le mois de Ramadhan est pour certains commerçants véreux l’occasion de glaner le maximum de bénéfices, formels ou informels, tous les moyens sont bons pour ces marchands pour gagner de l’argent, même au détriment de la santé du consommateur.
Ce dernier est souvent le dindon de la farce, dupé par des commerçants sans foi ni loi. Les services de la direction du Commerce ont redoublé d’efforts durant ce mois de Ramadhan, une période réputée par l’afflux des clients. Durant la première quinzaine de ce mois sacré, plus de 7 tonnes de denrées alimentaires ont été saisies et 14 magasins proposés à la fermeture, pour non-conformité aux règles d’hygiène requises. Il faut dire qu’en plus des magasins d’alimentation générale, les vendeurs de chamia et zlabia et les boucheries sont très sollicités durant cette période, d’où le taux d’arnaque et d’intoxications qui augmente. En chiffre, une moyenne de 30 personnes est reçue quotidiennement par les services des urgences du CHUO, pour des problèmes liés à des complications qui s’avèrent parfois sérieuses allant jusqu’à la garde pour observation. Ces personnes sont souvent des clients ayant opté pour le commerce informel, attirés par les prix légèrement moins chers que dans les magasins. Parmi les destinations sollicitées douar Boujemaâ, Hassi Bounif et Hassi Ameur, réputés pour la vente illicite de la viande rouge, proposée entre 1 000 et 1 200 DA. Du coup, la DCP a accentué ses inspections et a fini par saisir une grande quantité de viandes rouges, impropres à la consommation, et autres vendues sans registre de commerce et sans les mesures d’hygiène. Les brigades mixtes (commerce et inspection vétérinaire) ont également procédé à la fermeture de boucheries qui ne répondent pas aux normes hygiéniques. La réouverture de ces commerces sera prononcée une fois que leurs propriétaires auront rempli leurs obligations professionnelles et souscrit aux dispositions régissant ce type d’activité sous peine de voir cesser définitivement leurs activités. Au niveau de la ville, les services de la DCP ont également saisi de la viande hachée, merguez, viande blanche, viande ovine auprès de bouchers, pour défaut d’hygiène et irrespect de la chaîne de froid. Le contrôle des bouchers par les services du commerce a été accentué ces derniers temps dans la wilaya, en raison de la prolifération de l’abattage clandestin et des conditions de commerce de viandes, le plus souvent en deçà des normes réglementaires.

Laissez un commentaire