Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 07 juin 2018 06:00

Tizi Ouzou / Santé : Alerte aux effets néfastes du tabagisme et plaidoyer pour des mesures coercitives

Écrit par Hossem A. M.
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les effets néfastes liés au tabagisme ont fait l’objet d’un débat organisé au CHU de Tizi Ouzou à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale sans tabac. «Le tabac et les cardiopathies», thème de cette rencontre, a réuni plusieurs spécialistes relevant des différents services de l’établissement qui ont souligné l’incidence néfaste du tabagisme sur la santé publique.


«Plus de 23 maladies sont liées au tabac », selon les intervenants, qui signalent que le cœur, l’utérus, l’ovaire sont les organes les plus touchés par le tabagisme qui est à l’origine des cancers des poumons, des testicules, du pancréas… Que l’on soit fumeur actif ou passif, les dégâts sont les mêmes. Le tabagisme est la première cause de mortalité au monde, selon ces spécialistes. «90% des cancers du poumon sont dus au tabac. C’est-à-dire, 9 malades sur 10. Les fumeurs meurent 10 ans plus tôt que les non-fumeurs», estimera le Pr R. Abellaziz du service de pneumo-phtisiologie du CHU de Tizi Ouzou qui alertera sur les effets néfastes du tabac sur les femmes enceintes. Outre le retard de la croissance, fumer peut provoquer des fausses-couches et des accouchements prématurés, selon ce praticien. «Le tabagisme passif» est le thème abordé par le Dr KH. Bennahmane qui rappellera que «la fumée de tabac contient 4 000 produits chimiques et 50 produits d’entre eux sont cancérigènes. Le risque de maladie chez l’enfant de père fumeur est de 20%. Il est de 28% quand c’est la mère qui fume et de 52% chez les deux parents fumeurs». Les intervenants n’ont pas manqué d’attirer l’attention des pouvoirs publics pour l’application des mesures coercitives pour lutter contre l’usage de la cigarette dans l’espace public. « L’interdiction de fumer dans les lieux publics est une exigence de l’heure », selon le Pr Bennahmane, qui rappellera qu’un décret exécutif promulgué en 2001 par le gouvernement algérien attend toujours son application. Dans son intervention, dont le thème est «Le tabac et les maladies respiratoires», le Dr A. Hameg considère que «la fumée de tabac est un cocktail de produits toxiques et la nicotine est une drogue légalisée. Elle atteint le cerveau en 8 secondes seulement», dira le Dr A. Hameg, qui a traité de la relation néfaste entre «le tabac et les maladies respiratoires». Parmi les manifestations pathologiques de ce duo mortel, la bronchite chronique. Elle est très fréquente chez les fumeurs et aboutit à une détérioration progressive de la fonction respiratoire. Dans «Les effets néfastes du tabac sur les vaisseaux sanguins», le Dr Saïd désignera le tabac comme étant l’un des principaux coupable des cardiopathies, les AVC, les accidents coronariens qui sont responsables des IDM des sujets de moins de 50 ans, l’HTA, l’hypercholestérolémie, mettant en cause le monoxyde de carbone dont l’inhalation a pour conséquence une diminution de la capacité de transport de l’oxygène par le sang.

 

Laissez un commentaire