Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
samedi, 09 juin 2018 06:00

Ghardaïa / Education nationale : 4 800 postulants au concours de recrutement pour 126 postes

Écrit par O. Yazid
Évaluer cet élément
(0 Votes)

C’est le rush pour prétendre décrocher l’un des 126 postes offerts par l’Education nationale au niveau de la wilaya de Ghardaïa, pour lesquels pas moins de 7 220 candidats se sont inscrits pour le concours qui se déroulera le 12 juin prochain.

Néanmoins, ce n’est pas tous ces candidats qui auront à concourir à cette date puisque de ce nombre, seuls 4 800 ont été retenus. La différence, soit 2420, dont 2 286 candidats qui se sont inscrits mais ne se sont pas présentés pour déposer leurs dossiers de candidatures alors que les 134 restants ont été rejetés pour non-conformité aux critères. Au final donc, seuls 4 800 candidats ont vu leurs dossiers acceptés. Ils ont été convoqués pour participer au concours de recrutement externe pour l’année scolaire 2017/2018, qui se tiendra le mardi 12 juin 2018. Plus de la moitié des postes offerts entre dans la catégorie des assistants d‘éducation, suivis de la langue française (20), des attachés de laboratoire (19) puis dans le cycle primaire arabe (12) postes. Les six (06) postes restants concernent les économes adjoints (2), les conseillers d’orientation (2) et enfin l’attaché principal de laboratoire (2). La matière qui a connu le plus d’inscrits est sans conteste la langue arabe avec pas moins de 4 520 inscrits dont 3 281 sont retenus. Elle est suivie du poste d’adjoint d’éducation avec 1 731 inscrits dont 1 155 retenus, d’adjoint économe pour 243 inscrits, du français pour 201 inscrits dont 136 retenus, du conseiller d’orientation pour 151 inscrits dont 99 retenus, de l’attaché principal de laboratoire pour 129 inscrits dont 8 retenus et, ô surprise, du poste d’attaché de laboratoire pour lequel, malgré les 44 inscrits aucun n’a été retenu. Tous les dossiers déposés ont été rejetés pour non-conformité avec les critères du poste. En termes d’établissements retenus pour recevoir les candidats, c’est la première fois, depuis l’indépendance du pays, que des candidats d’El Menéa concourent sur place. Ils ne se déplaceront plus à Ghardaïa, à 270 km plus au sud et ce, sur instruction de Nouria Benghebrit, ministre de l’Education nationale. Elle l’avait annoncé lors de sa visite de travail à El Menéa le 23 mai passé, lors de laquelle elle avait donnée, à partir de l’école Chahid Hadj-Kaddou-Mohamed, le coup d’envoi officiel de l’examen de fin de cycle primaire de l’année scolaire 2017/2018. Car et depuis toujours, tous les concours organisés par l’Education nationale ont eu lieu au chef-lieu de wilaya, Ghardaïa. Et c’est donc bien la première fois qu’une décision d’ouvrir des centres d’examen ailleurs a été prise, décision saluée comme ils se doit pour tout ce qu’elle suppose comme économie de temps, d’argent et d’énergie pour les candidats qui n’auront plus à endurer les 640 km en aller/retour. Pour revenir au nombre d’établissements devant accueillir les candidats, ils ont été scindés en deux parties, à savoir ceux devant accueillir les candidats pour les postes administratifs et le technique et ceux devant concourir pour les postes pédagogiques. Pour les postes administratif et techniques, cinq établissements sont désignés dont 4 à Ghardaïa, en l’occurrence les CEM 1er-Novembre, Moudjahid Bouchelga-Saci-Bensalem, Sidi-Abbaz et le lycée moudjahid Karma-Bouhafs, et le CEM Abdelhamid-Ben Badis à El Menéa. Pour les candidats aux postes pédagogiques, qui représentent la grande masse avec pas moins de 3 417 candidats, dont 3 281 pour les 12 postes de langue arabe et 136 pour les 20 postes de langue française, pas moins de 9 établissements sont prévus, 7 à Ghardaïa et 2 à El Menéa. Ce sont, pour la commune de Ghardaïa, les CEM Ali-Ibn Abi-Taleb, Ourida-Meddad, El Imam Abderrahmane-Ibn Rostom, Mohamed-Boudiaf, Chahid Herouini-Mohamed, Dhia El Dine Abdelaziz-El Thamini et le lycée Moufdi-Zakaria, alors que pour El Menéa, c’est le CEM Bourouis-Mohamed et lycée Didouche-Mourad qui ouvriront leurs portes aux candidats. Invité à donner ses impressions sur le déroulement des préparatifs pour ce concours, qui se déroulera en plein Ramadhan et, sauf changement brutal de la météo, sous une chaleur torride qui frôle les 40 degré Celsius, le directeur de l’éducation de la wilaya de Ghardaïa affirme que « tous les établissements désignés pour ce concours sont dotés de climatisation.
Toutes les mesures devant assurer un concours dans les meilleures conditions possibles ont été prises. Nous avons mobilisés tous les moyens adéquats, tant en termes de composante humaine, pédagogique que matérielle. »

 

Laissez un commentaire