Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mercredi, 11 juillet 2018 06:00

Boumerdès : Les plages de l’ex-Rocher noir prises d’assaut

Écrit par KACI K.
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les plages de l’ex-Rocher noir, en particulier durant les week-ends, sont prises d’assaut par de nombreux estivants qui privilégient cette destination touristique. Ainsi tous les chemins convergent vers la wilaya de Boumerdès. La circulation est difficile mais tous les moyens sont bons pour y arriver, afin d’y faire trempette ou de se prélasser à l’ombre d’un arbre dans la forêt magnifique du Sahel et de Corso.

Doté d’un littoral long de plus de 100 kilomètres avec des dizaines de plages, Boumerdès reste une destination fortement choisie par de nombreux vacanciers tant nationaux qu’étrangers qui viennent pour passer d’agréables moments de détente et goûter aux plaisirs de la nature où la forêt et la mer se côtoient. On arrive à la belle destination par voie ferrée, par bus, par voiture, par moto, par vélo et même à pied pour y profiter de cette nature au décor sublime offert par la grande bleue et les forêts verdoyantes tout au long de la côte qui s’étend de Boudouaou-El-Bahri à l’ouest, jusqu’à la plage d’Afir, à l’extrême est de la wilaya. En effet, en ce début de saison estivale, c’est la procession incessante vers les nombreuses plages du littoral de l’ex-Rocher noir. Ils viennent de toutes les localités du pays avec un lot important de vacanciers étrangers. Il faut souligner que la sécurité renforcée, la disponibilité de toutes les commodités au niveau des plages qui sont minutieusement aménagées, sans oublier l’hospitalité légendaire des habitants ainsi que l’environnement sain sont autant d’atouts qui attirent de plus en plus de vacanciers. A Boumerdès, on est un vacancier d’un jour comme on peut être pour plusieurs jours ou durant toute la saison estivale. Ainsi les plages du centre sont les plus prisées, où les vacanciers trouvent tous les ingrédients pour une évasion sans limite devant la grande bleue. Les parents et les enfants s’en donnent à cœur joie sur le sable doré. Sur la grande artère, ce sont tous les choix de commerces qui sont offerts. Faire des courses, aller au restaurant, prendre des glaces dans les crémeries et enfin acheter des souvenirs des produits traditionnels de la région. Plus à l’ouest, la plage de Corso ne désemplit pas de jour comme de nuit. De nombreux vacanciers trouvent énormément de plaisir à faire trempette dans l’eau limpide de cette plage qui n’est qu’à quelques mètres d’une belle forêt aménagée et offrant une multitude de jeux pour enfants, des tables et des chaises aux parents pour superviser les exploits de leur progéniture. «Nous fréquentons le plus souvent cette plage et cette forêt car nous nous sentons à l’aise et nos enfants complètent leurs plaisirs de baignade en jouant aux différents jeux », dira Sofiane, un habitué des lieux. Avec sa femme et ses quatre enfants, ils sont venus de Blida, en ajoutant que des fois, ils restent jusqu’aux heures tardives de la nuit tellement l’endroit est agréable et frais. La plage de Boudouaou-El-Bahri, située à l’ouest, à quelques encablures de Corso, qui a connu ces derniers temps des aménagements, a retrouvé son blason d’antan. De nombreux estivants reprennent avec joie cette direction féerique pour passer des moments agréables de baignade et de détente sur le sable doré. Des aires de jeux y sont installées au grand plaisir des enfants qui profitent de ces moments de vacances scolaires pour s’amuser sous l’œil de leurs parents. Vers l’est de la wilaya, ce sont les plages du Figuier, Seghirate et, un peu plus, c’est Zémouri-El-bahri, qui sont prises d’assaut. De nombreux vacanciers se prélassent sur le sable doré en goûtant aux plaisirs de la grande bleue sous l’œil bienveillant des services de sécurité et des éléments de la Protection civile qui veillent au respect des consignes de la baignade. L’autre attraction qu’offre la wilaya de Boumerdès à ses hôtes est sans conteste la forêt du Sahel de Zemmouri, un coin enchanteur fortement apprécié par les estivants, notamment les familles et les amateurs de camping. Ils viennent de différentes régions du pays, voire de l’étranger, pour y bivouaquer et profiter de ce lieu de villégiature qui convie à la détente et à l’évasion. Ce site naturel qui s’étend sur 800 hectares est réparti entre les localités de Zemmouri, Legata et Cap Djinet. Actuellement, seule la partie relevant de la commune de Zemmouri est exploitée. Des aménagements divers ont été réalisés, dont des aires pour le camping, des locaux commerciaux et des espaces de détente au grand bonheur des estivants. Les plages de l’est de la wilaya, à commencer par Cap Djinet, connaissent également un engouement certain d’estivants qui viennent en grande majorité de la région de Kabylie. «C’est bien dommage que la première plage soit « massacrée » après la réalisation d’un port de pêche, a regretté Kamel, un habitant de la ville. Il a évoqué le passé glorieux de cette plage ou de nombreux étrangers la fréquentaient en l’assimilant à une plage européenne. Le plaisir de la baignade se prolonge jusqu’à l’extrême est de la wilaya en passant par les plages de Souainine, Tagdempt jusqu’aux Salines de Dellys et d’Afir, lesquelles connaissent aussi un flux très important notamment après le retour de la sécurité sur toute la région. « La gratuité des plages tant chantée par les autorités est vaine », déplorent certains vacanciers rencontrés sur les plages de Boumerdès, Corso et Cap Djinet. Le diktat de ces soi-disant concessionnaires, qui imposent des prix exorbitants aux vacanciers de 200 DA pour le parking et plus de 1 000 DA pour le parasol et les chaises, continue.

Laissez un commentaire