Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Chroniques

Chroniques (27)

On peut dire que si le Moyen-Age fut une période de confrontation entre les Francs et les Arabes musulmans, il se distingua néanmoins par moments par l’établissement de divers rapports diplomatiques plus sereins ; des alliances militaires furent même nouées. A la fin du IXe siècle, les discours à l’égard des musulmans se durcirent.

Le monde a parlé arabe à une certaine époque de l’histoire de l’humanité. Il faut être d’une mauvaise foi sans nom pour ne pas le reconnaître. Des penseurs, des historiens et des chercheurs de haute valeur de par le monde l’ont attesté.

Les temps ont bien changé. Traditionnellement, en tout cas depuis que le cinéma fut investi pour évoquer le geste de l’Islam sur le petit écran, chaque Ramadhan était accompagné par un feuilleton dit religieux. Cette année, il est dédié au calife Haroun Errachid (diffusé, notamment, sur Numidia TV). Les Mille et Une nuits rapportent la splendeur de sa capitale, Baghdad et ses péripéties fabuleuses. Il y a comme un air de connivence avec la série TV anglaise, « Moi, Claude, empereur ». La maman de Haroun, telle l’impératrice Livia, est prête à tout pour tracer à son fils la voie impériale. Quitte à empoisonner son fils aîné. Fait d’histoire, mythe ou liberté de fantasme du scénariste ?
Aujourd’hui, les Palestiniens sont tirés comme des lapins par l’armée israélienne aux frontières imposées par l’annexion et la force. La diplomatie internationale est en berne, aux abonnés absents, par la volonté du nouveau maître des Etats-Unis, voire de la planète - et du fait de l’obstination cynique de l’extrême-droite israélienne... 
En Occident, la Première et la Seconde guerre mondiales demeurent un moment emblématique, commémoré en grande pompe. Le nouveau et fringant président de la République française, Emmanuel Macron, n’a pas dérogé à l’usage. Il a célébré les cérémonies du 8-Mai, 73e anniversaire de la victoire de 1945, sur un mode traditionnel, en présence de descendants du général de Gaulle… Qu’en est-il du souvenir et de la reconnaissance aux anciens colonisés qui, par deux fois, participèrent en masse à la défense et la libération de la France ?
Le temps passe trop vite, j´ai même l´impression que la notion du temps est désormais différente que quand j´étais plus jeune. Jadis, mon temps, je le passais à imaginer des projets, voyages… alors que maintenant je me rends à l´évidence chaque jour plus, qu´il me reste moins de temps pour faire des choses que je n´ai pas encore accomplies, des voyages que je n´ai toujours pas réalisés et le dévouement à la famille que je n´ai pas pu faire pour des raisons professionnelles.
Qui se souvient de la revue « Entretiens sur les Lettres et les Arts » paraissant à Rodez, dans l’Aveyron ? En particulier, de son numéro spécial datant de février 1957, en pleine guerre, consacré à l’Algérie ? Sur la page de couverture, de couleur verte, on présentait sobrement le sommaire. « L’Algérie reste une de ces terres tragiques où la justice attend son accomplissement.
C’est par un 1er-Novembre 2011 que Jean Tabet, « Juste de l’anticolonialisme », nous a quittés. La mort ne relève pas du hasard. Jean Tabet achève ici-bas, à une date emblématique, sa marche pour entrer dans l’histoire.
Martin Luther King a eu le sort des prophètes. Comme l’un de ses maîtres, le Mahatma Gandhi, il périt sous les balles, lui l’homme de paix et de sagesse militante. Martin Luther King avait 39 ans. Il a été assassiné dans un motel de Memphis le 4 avril 1968 par un repris de justice…
Winnie Mandela vient de nous quitter sans crier gare. Celle dont le prénom africain, en langue xhosa, Noomzamo, voulait dire épreuve. On la croyait immortelle. La rebelle. L’icône de la lutte anti-Apartheid ne trahissait pas son âge. Aux côtés de son ancien mari, le légendaire Mandela, elle paraîssait porteuse de force et d’énergie, lui, après des décennies de bagne, trahissait une apparente vulnérabilité.
Page 1 sur 2