Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
samedi, 13 janvier 2018 06:00

Mohamed Aïssa promet d’œuvrer davantage à la promotion de tamazignt : Mosquées et instituts religieux mobilisés

Écrit par Meriem Hadj Ali
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Depuis Bouira où il s’était rendu jeudi dernier dans le cadre de la célébration des festivités du premier jour de l’An berbère, le ministre des Affaires religieuses et des Waqfs, Mohamed Aïssa, en a profité pour annoncer que son département va désormais œuvrer davantage au développement et à la promotion de la langue amazighe dans les lieux de culte sous tutelle.

Cette promotion, s’engage M. Aïssa, se fera « à travers des programmes qui seront lancés dans les différents instituts, mosquées et écoles du secteur, et ce, à partir de cette année ». Lors de sa tournée dans la wilaya, le ministre a inspecté plusiuers structures religieuses relevant de son secteur. « Notre département veut contribuer, lui aussi, à la promotion des origines amazighes (de l’Algérie) à travers l’enseignement obligatoire de tamazight dans les instituts de formation des imams à Bouira, Tizi Ouzou (Institut Illoula) ainsi qu’à Batna (Institut Al Zana El Baidae) », a-t-il annoncé, relevant que « ce programme entrera en vigueur à partir de cette année (2018) ». Plusiuers ministres ont effectué ces derniers jours des visites entrant dans le cadre de la célébration de l’An berbère dans la wilaya de Bouira. Une région qui a été marquée, pour rappel, par des manifestations estudiantines appelant à la promotion efficace de la langue tamazight. « Nous sommes venus pour célébrer, pour la première fois, Yennayer de façon officielle à Bouira. Nous sommes très fiers de notre appartenance et de nos origines amazighes qui constituent l’une des constantes de l’identité nationale », a déclaré M. Aïssa, qui présidait également un colloque national sur « les valeurs civilisationnelles dans le patrimoine culturel amazigh », organisé à la maison de la culture Ali-Zaâmoum de la ville de Bouira. Dans ce cadre, le ministre a expliqué que les étudiants inscrits dans les instituts vont apprendre la langue amazighe pour comprendre et connaître leurs origines et pour la parler avec fierté et s’exprimer sur leur religion. « Les imams seront tous appelés à apprendre tamazight dans le cadre de cours d’amélioration du niveau et de réactualisation des connaissances », a-t-il dit, en visitant une exposition de produits artisanaux traditionnels berbères organisée en marge du colloque. Et d’insister : « Nous allons veiller à ce que les imams maîtrisant déjà tamazight fassent obligatoirement les prêches en langue amazighe. L’année 2968 sera celle de la sortie du livre de tafsir [exégète] du Saint Coran en langue amazighe, sur lequel des savants, des chercheurs sont en train de travailler en collaboration avec le Haut commissariat à l’Amazighité (HCA) pour sa préparation », a ajouté le ministre, qui a donné un aperçu sur l’histoire des origines amazighes en Algérie et sa relation avec l’islam. Au cours de sa visite à Bouira, M. Aïssa s’est rendu à l’Institut national spécialisé dans la formation des cadres de l’administration des Affaires religieuses et des Waqfs, situé au centre-ville. Sur place, il a instruit les différentes responsables à oeuvrer de façon à enseigner la langue amazighe dans cet établissement. 

Laissez un commentaire

Monde

Syrie Menace d’escalade entre Damas et Ankara

La relation déjà gravement détériorée en

Monde -
20-01-2018
Read more »
Migrants : L’Autriche crée une «unité de protection des frontières»

Le nouveau ministre de l’Intérieur autri

Monde -
20-01-2018
Read more »
Tirs de mortier sur une clinique psychiatrique, 14 blessés

Au moins 14 personnes ont été blessées p

Monde -
20-01-2018
Read more »