Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mardi, 13 février 2018 06:00

Passage obligé

Écrit par Adlène Badis
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le bras de fer entre les médecins résidents et le ministère de la Santé se poursuit inlassablement et ne semble guère aller dans le sens de la détente. Chaque partie campe sur ses positions et les canaux du dialogue semblent toujours obstrués. Hier, les médecins résidents grévistes ont pris de court les forces de sécurité en organisant un rassemblement au niveau de la Grande-Poste, à Alger.

Ils étaient des centaines à occuper les lieux, scandant leurs slogans habituels, mettant sous pression les services de l’ordre. La marche annoncée il y a quelques jours par le collectif autonome des médecins résidents algériens (Camra) confirme que le mouvement de protestation des résidents entamé en novembre dernier est loin de s’essouffler. C’est aussi une démonstration de force et une réplique après l’échec des négociations avec la commission intersectorielle. Plus de trois mois après le début de ce mouvement de grève, aucune avancée notable n’est enregistrée. Un véritable dialogue de sourds. Comme mesures coercitives pour obliger les grévistes à reprendre le travail, la tutelle a procédé aux ponctions sur salaires. Ce qui n’a fait que durcir un mouvement qui semble particulièrement décidé à aller au bout de ses revendications. Il est manifeste que seul le dialogue peut mener vers une issue au bras de fer. Un passage obligé pour les «antagonistes» condamnés à se comporter en «partenaires sociaux». Il est illusoire de croire que les revendicateurs vont reprendre le travail comme si de rien n’était. Il y va de leur avenir professionnel. Le front social en Algérie tend à devenir de plus en plus agité en ces périodes de difficultés économiques. Pour les pouvoirs publics, qui n’ont plus les moyens d’acheter une paix sociale, le dialogue et la négociation sont les seules cartes à jouer.
Céder sur certaines revendications et exiger des contre-parties dans l’intérêt général, le tout dans le cadre d’un dialogue global, pourrai faire revenir la confiance, élément important pour discuter. Discuter, un passage obligé.

Lu 41 fois
Plus dans cette catégorie : « L’alternative Chasser l’informel »

Laissez un commentaire