Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : samedi, 03 octobre 2015

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mohamed El Ghazi, a dévoilé hier, lors d’une rencontre nationale avec les cadres des inspections du travail à Alger, que 43 045 procès-verbaux d’infractions relatives au non-respect de la législation du travail ont été établis durant les huit premiers mois de l’année.

Les infractions en question concernent, selon l’APS qui rapporte des déclarations du ministre, la non-déclaration des travailleurs à la sécurité sociale, le non-paiement d’un salaire conforme au minimum requis par la loi et, de manière générale, le non-respect des droits fondamentaux des travailleurs. A ce titre, M. El Ghazi a appelé les inspecteurs du travail à lutter contre les dépassements de certains patrons et à renforcer les droits fondamentaux des travailleurs, expliquant que ce bilan est établi sur la base des actions de contrôle qui ont touchent les domaines prévus par la législation du travail. Par les chiffres, ce sont « 142 069 visites de contrôle qui donné lieu à l’établissement de 146 355 actes, dont 43 045 procès-verbaux d’infraction », a-t-il précisé. En ce qui le concerne, l’inspecteur général du travail au ministère du Travail, Akli Berkati, a annoncé que pendant les huit derniers mois de l’année, 31 200 requêtes individuelles ont été déposées par les travailleurs et traitées par les bureaux de conciliation de l’inspection du travail. M. Berkati a également relevé que seulement 20% de ces requêtes ont été réglées au niveau des bureaux de conciliation, alors que la partie restante a fait l’objet de procès-verbaux de non conciliation (PVI) délivrés aux travailleurs et aux employeurs concernés qui peuvent faire valoir leurs droits auprès de la justice (tribunal social). Il a ajouté que l’objet des requêtes concerne particulièrement le non-respect des conditions de travail et les clauses des contrats de travail. Il a estimé que le nombre de requêtes déposées cette année est en baisse par rapport à 2014 qui avait enregistré plus de 50 000 plaintes. Pour ce qui est des actions de conseil et d’orientation relatives à la législation du travail, M. Berkati a parlé d’un chiffre de 167 335 personnes reçues par ses services, dont 98 251 travailleurs, 18 029 représentants des travailleurs et 51 055 représentants des employeurs. Dans le même sillage, Mohamed El Ghazi a fait remarquer que ses services appliqueront les nouvelles dispositions de la loi de finances complémentaire de 2015 portant notamment sur l’augmentation des pénalités relatives aux infractions constatées en matière de non-affiliation des travailleurs à la sécurité sociale. Par ailleurs, il a souligné les avancées enregistrées sur le chapitre des relations collectives de travail, notamment la culture du dialogue social, qui a même été saluée par l’Organisation internationale du travail (OIT). « La culture du dialogue social, qui s’est consolidée entre les partenaires sociaux, en particulier au niveau du secteur public, connaît néanmoins un déficit au niveau des entreprises du secteur privé, pourtant assujetties aux mêmes obligations légales en matière de mise en place des structures du dialogue social, notamment les structures de représentation des travailleurs », a-t-il dit. Le ministre a saisi l’occasion pour instruire les inspecteurs du travail à intensifier les actions de sensibilisation et de conseil en direction des travailleurs en soulignant que l’action de l’inspection s’inscrit en droite ligne du choix incontesté de la voie du dialogue et de la concertation dans le traitement des situations sociales que connaît le monde du travail. 

Publié dans Der

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar, a insisté hier à Alger sur la nécessité de «réactiver» les canaux du dialogue avec les partenaires sociaux en vue d’assurer la stabilité de l’université et de lui permettre de contribuer au développement national.
Le secteur «considère le dialogue en tant qu’instrument stratégique dans ses relations avec les partenaires sociaux» en vue de garantir la stabilité, permettre à l’université de « se consacrer» à sa principale mission, à savoir la pédagogie et la recherche scientifique et de contribuer ainsi au développement national. Le ministère est en voie de constituer deux commissions «d’observation», la première composée de représentants du ministère, de syndicats des enseignants et de fonctionnaires, tandis que la deuxième compte des représentants d’associations estudiantines, a-t-il précisé.
Des réunions périodiques (tous les trois mois) seront tenues avec ces deux commissions en vue d’examiner et de résoudre les problèmes qui entravent le bon déroulement des universités. Des instances similaires seront créées au niveau de chaque établissement universitaire, en vue de développer des canaux de communication «efficaces», avec les composantes de l’université et de veiller à la prise en charge des préoccupations des étudiants, conformément à la loi.
Il a rappelé à cet effet la nécessité de procéder à un diagnostic de la situation actuelle, principalement due à la mise en oeuvre du système Licence-Master-Doctorat (LMD), annonçant la tenue d’une conférence nationale fin décembre prochain pour évaluer ce système et mettre en exergue ses points positifs et négatifs, en vue de combler les lacunes. 

Publié dans Der

Le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’Etat-major de l’Armée nationale populaire (ANP) a affirmé, hier, samedi à Tindouf que la paix et la stabilité ont été rétablies en Algérie grâce aux sacrifices consentis par le peuple et tous les corps de sécurité, et grâce à la Charte pour la paix et la réconciliation nationale initiée par le président Bouteflika. « L’atmosphère de misère et les années difficiles vécues par les Algériens qui ont subi toutes ces horreurs (...) sont passées à jamais grâce à Dieu et grâce aux sacrifices du peuple algérien et des fils de l’Armée nationale populaire ainsi que des autres services de sécurité. Ceci n’a pu aboutir sans la Charte pour la paix et la réconciliation nationale initiée par Son Excellence le président de la République, plébiscitée par le peuple algérien à la majorité absolue », a-t-il déclaré au cours de la 3e journée de sa visite de travail au niveau de la 3e Région militaire. Pour Gaïd Salah, cet « événement historique » « mérite de nous tous également de souligner les fructueux résultats et leur impact positif pour rétablir la sécurité dans notre pays, et rétablir la cohésion entre les enfants du peuple et de consolider la fraternité entre eux », indique un communiqué du MDN. Ce qui a rendu, a-t-il poursuivi, la Charte pour la paix et la réconciliation nationale « une référence qui peut être un exemple pour autrui ». Il a également mis l’accent sur l’hommage rendu par le chef de l’Etat à « l’abnégation » des éléments de l’Armée nationale populaire et des autres services de sécurité qui « font face, inlassablement, au terrorisme et veillent à la protection des personnes et des biens, avec détermination, volonté et rigueur ». Le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, qui effectue depuis jeudi une visite de travail et d’inspection à la 3e Région militaire, n’a pas manqué de donner des instructions et des orientations à travers lesquelles il a souligné que « la stabilité de l’Algérie et l’ancrage des principes de sa souveraineté nationale ainsi que son intégrité territoriale et la préservation de son unité populaire demeurent des objectifs si vitaux pour nous en tant que militaires et Algériens », ajoute la même source.

Publié dans Der

Il se considère comme un « laissé-pour-compte » par le sélectionneur national, Christian Gourcuff, mais, ce qui est sûr, c’est que Faouzi Chaouchi n’a pas mesuré la gravité des propos de sa récente interview accordée à un quotidien sportif. Ces derniers temps, le héros d’Omdurman s’illustre plus par ses déclarations fracassantes que ses arrêts salvateurs. Un goût prononcé pour la dérive médiatique afin de tenter de se faire justice et se proclamer légitimement sélectionnable. Trop de parlote pour quelqu’un qui prétend vouloir « donner sa réponse sur le terrain ».

« Avec tout le respect que j’ai pour les gardiens qui sont en équipe nationale, je pense sincèrement qu’ils ne sont pas meilleurs que moi.
Tous les observateurs disent que Chaâl (portier de l’USM El-Harrach, Ndlr) et moi sommes actuellement les meilleurs en Ligue 1 Mobilis. Maintenant, si on ne nous convoque pas pour des matches tests, je me demande quand cela sera possible. Ce qui m’arrive en équipe nationale, je le qualifie tout simplement d’injustice, de hogra. » Limite égocentrique, dans la peau d’un porte-parole, le keeper mouloudéen semble très affecté par le fait de ne pas figurer dans la liste des 26 Verts retenus pour les matchs amicaux de ce mois prévus face à la Guinée et le Sénégal, le 9 et 13 octobre dans l’ordre. Il faut dire que le respect et la lucidité, l’ancien portier de la JS Kabylie en a manqué sur ce coup. Parmi les quatre gardiens convoqués par le driver des Fennecs, trois évoluent en Ligue 1 Mobilis. Il s’agit de Azeddine Doukha, Mohamed Amine Zemmamouche et Abdelmalek Asselah. L’autre rempart, Mehdi Jeannin en l’occurrence, évolue en D2 française avec Clermont Foot.
Le néo-international en a pris pour son grade. Un petit dégagement aux poings du natif de Bordj Ménaïel qui trouve absurde qu’on « convoque un gardien qui évolue dans les divisions inférieures en France en lui déroulant le tapis rouge, alors qu’on (m)’ignore.» Après avoir fait les frais de ses écarts comportementaux, qui lui ont valu plusieurs mises à l’écart de l’EN, le mur qui s’est dressé, un certain 18 novembre 2009 devant les Egyptiens, perd de plus en plus de son opacité. Au point de laisser filtrer des déclarations belliqueuses à un moment où l’on croyait qu’il avait (enfin) atteint l’âge de la raison. A croire que Chaouchi est incorrigible, qu’il n’a pas retenu les leçons et que la suspension de deux ans ne l’a pas forgé, ni assagi. Que la réhabilitation que lui avait accordée Mohamed Raouraoua (qu’il n’a –heureusement – pas omis de remercier), le premier responsable de la FAF, ne lui a finalement pas servi de tremplin pour relancer sa carrière et retrouver son niveau de naguère. En outre, l’homme du match barrage du Mondial 2010 a même eu une autre chance avec le « Club Algérie », qu’il avait retrouvé en août 2014, sans pour autant avoir réussi à convaincre l’actuel coach des Verts de ses qualités en présence de… Zemmamouche et Doukha pour l’occasion. En extrapolant les propos du joueur aux 31 printemps (il les fêtera le 5 décembre prochain), on pourrait déduire qu’il s’estime meilleur que les éléments précités. Or, ces deux-là ont pu convaincre le Breton à l’époque, mais pas lui. Doit-on y voir une « hogra », comme il l’a laissé entendre et ce qu’il martèle à chaque fois ? Le niet s’impose, car s’il y a quelqu’un qui a eu des « traitements de faveur » et n’a pas su les mettre à profit, c’est bien lui.
« Je me demande jusqu’à quand on va m’ignorer de la sorte ! » s’est-il insurgé en affirmant : « Je peux apporter encore à l’équipe nationale et à mon pays. » Parfois, l’apport ne se résume pas qu’à ce qu’on peut faire sur un terrain de foot. Dans pareille situation, le seul service que l’ancien « Guerrier du désert » serait de ne pas enlever le mérite à ses compatriotes à cause d’un égo parfois surdimensionné. Des excès qui l’auront empêché de devenir ce qu’il aurait pu être avec ses qualités : un gardien de classe mondiale, mais quand on manque de classe… 

Publié dans Sports

Convoqués dans un premier temps pour les deux matchs de préparation face à la Guinée, le 9 octobre, et le Sénégal, le 13 du même mois, Nabil Bentaleb et Mehdi Zeffane ne seront finalement pas de la partie. La fédération algérienne de football (FAF) a communiqué, hier, ces défections sur son site officiel. Les deux Fennecs rateront donc le regroupement qui débute aujourd’hui au Centre technique national (CTN) de Sidi Moussa et durera jusqu’au 14 du mois en cours. Le milieu de terrain de Tottenham Hotspurs ne s’est pas complètement remis de sa blessure qu’il traîne depuis 3 semaines et continuera son rétablissement à Londres tandis que l’arrière droit du Stade Rennais souffre d’un pépin physique et sera laissé à la disposition de son club. L’ancien lyonnais a été remplacé par Mohamed-Khoutir Ziti qui évolue avec la JS Kabylie.

Publié dans Sports

Le défenseur du Paris FC, Mehdi Tahrat, appelé pour la première fois en sélection d’Algérie de football en prévision des deux matches amicaux des Verts contre la Guinée et le Sénégal en octobre, a qualifié cette convocation de « rêve de gosse » qui vient de se réaliser.
« C’est une immense joie et une joie partagée avec tous mes proches ! J’ai un sentiment de fierté, car jouer pour la sélection d’Algérie est un rêve que j’ai depuis tout petit. Ma famille et moi-même étions avant tout de fervents supporters ! C’est un grand bonheur », a-t-il confié au site officiel du Paris FC.
Tahrat figure dans la liste des 26 convoqués par le sélectionneur Christian Gourcuff en vue des deux rencontres amicales contre respectivement la Guinée le 9 octobre et le Sénégal le 13 octobre au stade 5-Juillet (Alger).
Tahrat, qui possède un parcours atypique, puisqu’il n’est passé par aucun centre de formation, pense que les choses ont évolué très vite dans sa carrière.
« C’était un rêve. Ces dernières années, les choses ont évolué très vite pour moi. Je n’avais pas imaginé cela dans l’immédiat, mais c’était un souhait depuis toujours. Si l’on m’avait dit il y a quelques années que je serai appelé en sélection, je n’aurais pas cru ! Je tiens à remercier ma famille et mes amis proches qui ont toujours cru en moi et qui m’ont beaucoup soutenu », a-t-il dit.
Tahrat, qui entamera le stage avec les Verts à partir du 5 octobre, va retrouver en sélection deux personnes qui sont passées par son club, le Paris FC : Mickaël Boully, entraîneur des gardiens, et Sofiane Feghouli.
« Mis à part Ryad Boudebouz que je connais plus ou moins, ce sera une grande découverte pour moi. Comme un enfant qui a hâte d’ouvrir son cadeau, j’ai hâte de voir comment cela se passe, de m’entraîner et de me jauger auprès de grands joueurs. »

Publié dans Sports

Coca-Cola, McDonald’s et Visa, trois sponsors majeurs de la Fifa, ont appelé Sepp Blatter à démissionner. Après le scandale qui touche actuellement la Fifa et les procédures judiciaires en cours, l’image des sponsors de l’instance mondiale est également impactée. Trois sponsors majeurs de la Fifa, Coca-Cola, McDonald’s et Visa, ont ainsi appelé à la démission du Suisse. La marque de boissons a été la première à lancer l’appel via un communiqué officiel. « Pour le bien du jeu, la compagnie Coca-Cola demande au président de la Fifa, Joseph Blatter, de démissionner immédiatement afin qu’une procédure de réforme crédible et viable puisse sérieusement commencer. (…) Chaque jour qui passe, l’image et la réputation de la Fifa continuent de se ternir. La Fifa doit faire une réforme globale et urgente, et cela ne peut être accompli que grâce à une approche véritablement indépendante. » McDonald’s s’est engouffré dans la brèche quelques minutes plus tard. « Les événements des dernières semaines ont continué à dégrader la réputation de la Fifa et la confiance du public dans son leadership », a ainsi indiqué l’enseigne de fast-food la plus célèbre de la planète. Enfin, Visa a suivi le mouvement avec un communiqué encore plus saillant. « Comme nous l’avons dit précédemment, nous croyons que deux choses doivent se produire pour assurer une réforme crédible. Tout d’abord, une commission indépendante, une troisième partie dirigée par un ou plusieurs des dirigeants est essentielle afin de formuler des réformes. Deuxièmement, nous croyons qu’aucune réforme significative ne peut être faite sous la direction existante de la Fifa. Et étant donné les événements de la semaine dernière, il est clair qu’il serait dans les meilleurs intérêts de la Fifa et du sport que Sepp Blatter démissionne immédiatement. » La réponse de Blatter n’a pas tardé : par la voix de son avocat américain, il a indiqué qu’il resterait à son poste jusqu’en février prochain. « Si Coca-Cola est un sponsor apprécié de la Fifa, M. Blatter est, malgré tout son respect, en désaccord avec sa position et pense que quitter son poste maintenant ne serait pas dans le meilleur intérêt de la Fifa ni ne servirait le processus de réforme. C’est pourquoi il ne démissionnera pas », a expliqué son avocat, Richard Cullen.

Publié dans Sports

Les deux prochains matches amicaux de la sélection algérienne de football contre la Guinée et le Sénégal, respectivement les 9 et 13 octobre au stade 5-Juillet d’Alger, se joueront « à guichet fermés », a indiqué le directeur général de l’Office du complexe olympique Mohamed-Boudiaf (OCO), Youcef Kara. « Nous avons prévu quatre points de vente de billets qui débutera 48h avant chaque match, au niveau de la piscine de Kouba, le club de tennis de Bachdjarah et la salle Harcha-Hacene, en plus du stade 5-Juillet », a indiqué Kara dans une déclaration. « Mais les jours des deux rencontres, il n’y aura pas de vente de billets au stade, en revanche les quatre autres points de vente resteront ouverts », a encore détaillé le DG de l’OCO. L’Algérie affrontera la Guinée et le Sénégal en amical dans le cadre de la préparation en vue du prochain match des éliminatoires de la Coupe du monde 2018. La première rencontre amicale de l’Algérie contre le Syli national de Guinée aura lieu le 9 octobre à 18h au stade 5-Juillet. Le second test pour les hommes de Christian Gourcuff face aux Lions du Sénégal est programmé à 20h30. « Les portes du stade 5-Juillet, qui renouera à cette occasion avec les sorties des Verts, après plusieurs années d’absence, seront ouvertes au public à 14h pour le match de la Guinée et à partir de 16h le jour du match face au Sénégal », a ajouté Kara. Ces deux rencontres s’inscrivent dans le cadre de la préparation des partenaires de Yacine Brahimi pour le deuxième tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Au second tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, l’Algérie affrontera le vainqueur de la double confrontation entre le Malawi et la Tanzanie. 

Publié dans Sports
Page 1 sur 6