Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : mercredi, 07 octobre 2015

L’Algérie sera au centre de l’industrie de la sous-traitance et de l’équipement automobiles, d’abord en sa qualité d’invité d’honneur du salon parisien Equip-Auto, du 13 au 17 octobre à Paris, mais surtout parce que le pays ambitionne de devenir la nouvelle terre d’accueil d’un écosystème automobile, fait d’entreprises conjointes de part et d’autre de la Méditerranée, qui gravitera autour des complexes de production de voitures déjà installés et ceux à venir.

Publié dans Der

Selon les Douanes algériennes, l’Algérie a acheté durant les huit premiers mois de l’année des matériaux de construction pour un montant de 1,7 milliard de dollars. En 2014, et pour la même période, cette facture s’était établie à 2,38 milliards de dollars, ce qui indique une baisse en valeur de 28,66%.
En volume, la baisse est moins importante. Les Douanes algériennes signalent à ce titre que les quantités achetées à l’étranger ont avoisiné les 7,29 millions de tonnes contre 7,47 millions de tonnes l’année dernière, soit une baisse de moindre importance et équivalente à -3,8%. Selon la même source, la baisse de la facture des importations de matériaux de construction concerne presque tous les produits : ciments, bois, produits en céramique, fer et acier. Dans le détail, le montant des achats des ciments (portland, alumineux, hydraulique...) a atteint 326,36 millions de dollars contre 394,87 millions de dollars en 2014, soit -17,35%. Les quantités importées, elles, ont enregistré une augmentation de 3,6% pour totaliser 4,461 millions de tonnes contre 4,306 millions de tonnes.
Pour ce qui est des importations du bois, elles ont reculé en valeur et en quantités : la facture est passée à 431,1 millions de dollars pour 937 269 tonnes contre 595,45 millions de dollars pour 1,05 millions de tonnes, soit des baisses de -27,60% en valeur et de 10,71% en volume.
Les importations de fer et d’acier ont enregistré également un important recul en raison de la baisse des prix sur les marchés mondiaux en raison de l’offre trop importante et du recul de la demande chinoise.
Elles se chiffrent à 911,13 millions de dollars contre près de 1,34 milliard de dollars (-31,90%). Les quantités importées, indiquent les Douanes, ont chuté de 10,27%, passant à 1,86 million de tonnes contre 2,073 millions de tonnes.
Pour les importations des produits en céramique (briques, dalles, carreaux et autres articles similaires), elles ont connu une baisse plus prononcée en valeur (-41,78%) pour atteindre 33,76 millions de dollars (36 128 tonnes) contre plus de 58 millions de dollars (40 018 tonnes). 

Publié dans Der

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a insisté, hier, sur l’application rigoureuse de la législation en cours concernant la lutte contre le tabac. L’arsenal juridique de lutte anti-tabac mis en œuvre par l’Algérie « exige une application plus rigoureuse », a déclaré Abdelmalek Boudiaf qui présidait, à l’Institut national de la santé publique (INSP), la journée nationale de la lutte contre le tabac qui coïncide avec le 7 octobre de chaque année. Selon le ministre, la lutte contre ce fléau qui menace la santé publique représente un « défi social », d’où l’application des lois régissant la consommation du tabac, notamment dans les lieux publics. Il faut dire qu’il n’y a aucun respect de la législation dans ce domaine. Ce que ne cessent de déplorer des responsables du ministère de la Santé.
M. Boudiaf a ajouté que plusieurs maladies étaient liées au tabagisme comme les maladies cardiovasculaires et le cancer, insistant sur la nécessité pour l’Algérie de faire face à ce fléau d’autant qu’elle a ratifié la convention-cadre de l’OMS sur la lutte contre le tabagisme par un décret présidentiel en mars 2006. Le ministère de la Santé a, dans ce cadre, inscrit la lutte contre le tabagisme comme « axe stratégique » du plan national multisectoriel de lutte contre les maladies non transmissibles.
La stratégie « ne concerne pas seulement les professionnels du secteur de la santé, mais elle implique également tous les autres départements ministériels partenaires, la société civile et les médias », a expliqué le ministre, estimant que le tabagisme représentait une « véritable menace » pour la santé publique. Appelant en outre au « renforcement de la législation relative à la lutte contre le tabagisme et à veiller à leur stricte application », Abdelmalek Boudiaf n’a pas manqué de souligner l’importance des consultations d’aide au sevrage tabagique.
Sur ce point, il annonce la création de 53 unités de sevrage tabagique à travers le territoire national qui seront dotées des équipements nécessaires acquis sur le fonds d’urgence alimenté par la taxe sur le tabac.
Une enquête réalisée par son département fait ressortir que le taux de consommation du tabac chez la catégorie d’âge de 15-75 ans était de 15,3 % et de 8,8 % chez les jeunes âgés entre 13 et 15 ans. Des chiffres alarmants qui conduisent le ministre à déclarer que l’Algérie est « exposée au danger du tabagisme ».
Pour le ministre, la réussite de la stratégie nationale anti-tabac dépend en premier lieu de la mobilisation de tous les acteurs sociaux.
A signaler que des statistiques de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) indiquent que  millions de personnes meurent chaque année à cause du tabac à travers le monde. Le nombre de victimes que fait le tabagisme est ainsi égal à celui du sida, de la tuberculose et du paludisme réunis.
Des mises en garde, notamment par l’apposition d’avertissements sur les paquets de cigarettes, ainsi que des dessins sont recommandés par l’OMS. 

Publié dans Der

Le Haut Commissariat à l’amazighité (HCA) a rendu public hier un communiqué annonçant qu’une « journée pédagogique de formation se tiendra au siège du HCA le samedi 17 octobre au profit des enseignants chargés d’assurer les cours d’alphabétisation à travers quelques wilayas ». La première étape concerne, selon le communiqué signé par le SG du HCA, El Hachemi Assad, neuf wilayas, à savoir Alger, Oran, Ghardaïa, Boumerdès, Tizi-Ouzou, Béjaïa, Bouira, Sétif et Batna. Par ailleurs, le HCA a affirmé que le coup d’envoi du lancement des sections d’alphabétisation en tamazight sera donné le samedi 10 octobre au centre d’alphabétisation de Boumerdès en présence du SG du HCA et de la présidente de l’association Iqraa, Mme Aïcha Barki. Le HCA a ajouté que l’opération va s’étendre à d’autres wilayas selon un plan de généralisation couvrant tout le territoire national.

Publié dans Der

Une défaite abasourdissante et une qualification pour la CAN 2008 qui s’envole. Un fâcheux souvenir et deux faits qui avaient précipité l’exil de l’Equipe nationale au stade Mustapha-Tchaker. Nombreux parmi nous se souviennent de cette déroute inattendue (0/2) face à la Guinée Conakry un certain 16 juin 2007 dans l’enceinte du… 5-juillet 1962. Sur les lieux mêmes, un peu plus de 8 ans après, Algériens et Guinéens se retrouvent pour une rencontre placée sous le signe de la rédemption bien qu’elle soit amicale. Une explication prévue demain à partir de 18 h.

L’effectif des Verts, leur curriculum vitæ et l’exigence du public algérien, revue considérablement à la hausse même ces 5 dernières années, bien des choses ont changé entre 2007 et 2015. Désormais, il y a les statuts de ténor africain et de mondialiste à défendre et à assumer à chaque sortie, peu importe le contexte. Demain, le temps sera aux retrouvailles avec la plus grande enceinte au pays et une galerie assoiffée de spectacle et très pointilleuse pour ce qui y est du degré de performance. Pression oblige, il y aura une certaine appréhension chez les Fennecs. La majorité d’entre eux foulera ladite pelouse pour la toute première fois face à un adversaire qu’ils ont joué le 14 août 2013 à Blida. Une joute amicale qui a vu les deux équipes se quitter sur un score de parité (2/2). Les coéquipiers de Kevin Constant retrouveront la terre algérienne face à une EN qui s’est sublimée depuis. Qui a ajouté une nouvelle participation à la Coupe du Monde à sa carte de visite et aspire à disputer une 3e d’affilée dans 3 ans en Russie. Le sélectionneur national, Christian Gourcuff, fera des deux rencontres de préparation de ce mois d’octobre des ateliers. Il tentera de les mettre à profit afin de préparer une équipe performante pour la « cruciale » (c’est ainsi qu’il la qualifie) double confrontation, contre la Tanzanie ou le Malawi, qualificative pour la deuxième phase des éliminatoires du Mondial 2018. Face aux héritiers de Pascal Feindouno, le « Club Algérie » voudra renouer avec la victoire face aux « Sily National » qu’il n’a pas réussi à battre lors des deux dernières sorties. Bien qu’anecdotique, le succès permettra d’« emmagasiner de la confiance avant les matchs d’octobre » comme l’a relevé Sofiane Feghouli. L’ailier du FC Valence, à l’image de son entraîneur, juge que le fait de jouer au stade 5 juillet 1960 est « une bonne chose pour nous. On espère que la pelouse sera de très bonne qualité et surtout qu’il y aura un public nombreux pour nous soutenir. Ce qui est sûr, c’est qu’on est très contents de jouer ces deux matchs dans cet antre.»

Une opposition au potentiel très attractif
De bonnes individualités et deux coachs aux tempéraments diamétralement opposés. Les deux sont Français, mais ils ne sont pas amis pour autant. Sur le banc guinéen, on retrouvera Luis Fernandez. International « tricolore », entraîneur, consultant, puis successeur de Michel Dussuyer, qui avait pourtant réussi une CAN 2015 remarquable avant de connaitre des temps durs par la suite, à la tête de la sélection de la Guinée, le chroniquer de « Luis attaque » n’éprouve pas de sympathie particulière pour son compatriote. C’est dire que chacun des sélectionneurs tentera de sortir vainqueur de cette partie. Un match dans le match qui ne pourra que « pimenter » les débats. Appelé à donner son avis sur la première sélection africaine au classement FIFA, Fernandez avait préféré citer Vahid Halilhodzic et son apport en termes de « rigueur et de discipline » plutôt que d’évoquer l’ère de l’ancien driver du FC Lorient. Un oubli (volontaire?) en guise de petite pique avant d’en découdre sur le terrain. Il y a de l’électricité dans l’air au moment où des orages sont annoncés pour demain soir.
La pluie pourrait se joindre aux 22 acteurs. Les mêmes conditions météorologiques qui ont prévalu lors d’Algérie – Bosnie Herzégovine, le 14 novembre 2012, qui a vu Edin Džeko & Cie s’imposer (1/0) sur un grand marécage. C’était le tout dernier match des camarades d’Islam Slimani dans le temple. Espérons que, cette fois, la pelouse et le dénouement soient meilleurs pour le retour (définitif ou pas, ce sont – certainement - les résultats des matchs qui en décideront) dans la géante arène footballistique.

Publié dans Sports

Alors que les Usmistes sont toujours sur un nuage après cette qualification historique en finale de la Ligue des champions d’Afrique, les férus et autres acteurs de la balle ronde africaine surtout commencent à livrer leurs pronostics pour cette double confrontation que disputera la formation de Soustara. Ainsi, de nombreux puristes pensent que les Rouge et Noir ont les capacités techniques pour l’emporter et donc soulever le trophée africain. Le boss de l’Entente de Sétif, Hassan Hammar, qui s’exprime en connaissance de cause pour avoir soulevé le trophée la saison dernière, estime que l’USMA a plus de chances de l’emporter d’autant plus qu’elle dispose de tous les moyens techniques et financiers pour devenir champion d’Afrique. Hammar demande aux Usmises surtout de garder leur lucidité surtout au match retour devant les provocations des Congolais qu’il connaît bien pour les avoir subies la saison passée, avec tout ce qui s’est passé près de l’hôtel où ils avaient pris leurs quartiers.
Le président de l’Entente, qui se dit fier de ce qu’a fait l’USMA, souhaite vraiment qu’elle aille jusqu’au bout, et pour cela, il lui demande de bien négocier la manche aller ici à Alger. Il conseille aussi aux dirigeants du club algérois de ne pas demander de changer de stade et d’évoluer à Lubumbashi, car l’équipe du TP Mazembe ressentira une grosse pression, ce qui sera en faveur des Usmistes qui doivent exploiter cette brèche pour l’emporter. Le coach franco-italien de la formation soudanaise d’Al Merreikh, Diego Garzitto, qui était dans le même groupe que l’USMA, estime que les Algérois ont de fortes chances de l’emporter, car ils sont plus forts techniquement que leurs homologues du TP Mazembe. Garzitto dira qu’il est impressionné par tout ce qu’a fait l’USMA, qui mérite d’être sur la plus haute marche après tous les sacrifices consentis. Même s’il trouve que la pression est une chose ordinaire en football, il souhaite néanmoins que les Usmistes ne tombent pas dans le piège des Congolais et sachent se prémunir de cette pression qu’ils vivront à Lubumbashi.

Publié dans Sports

L’entraîneur du TP Mazembe, Patrice Carteron, estime que l’équipe de l’USM Alger, prochain adversaire des Corbeaux en finale de la Ligue des champions d’Afrique de football, est un « très gros morceau » qui réalise une saison «exceptionnelle». «Maintenant, on va attaquer un très gros morceau avec ce défi face à l’USM Alger qui réalise une saison assez exceptionnelle. On aura un peu de temps pour préparer ce match dans trois semaines. Ça va être un déplacement très difficile en Algérie », a déclaré Patrice Carteron sur le site officiel du club congolais. Le TP Mazembe s’est qualifié pour la finale grâce à son large succès contre les Soudanais d’Al Merrikh (3-0) dimanche à Lubumbashi en demi-finale retour. A l’aller, les Congolais s’étaient inclinés sur le score de 2 à 1. La dernière confrontation du TP Mazembe contre un club algérien remonte à la saison dernière avec une élimination en demi-finale de la Ligue des champions face au futur vainqueur de l’épreuve, l’ES Sétif. D’autre part, le technicien français du TP Mazembe n’a pas caché sa satisfaction après la qualification de son équipe pour la finale de la prestigieuse compétition africaine des clubs. « On est très heureux d’apporter autant de bonheur à toute la RD Congo. Il y avait une grande effervescence au stade, c’est assez unique au monde. Je trouve qu’il y règne une ferveur et un côté quasi spirituel qui nous touche énormément », s’est-il réjoui. La finale aller de la Ligue des champions 2015 entre l’USM Alger et le TP Mazembe aura lieu à Alger (30, 31 octobre ou 1er novembre) et le retour (6, 7 ou 8 novembre) à Lubumbashi. Le vainqueur de la double confrontation participera à la Coupe du monde des clubs 2015 prévue au Japon du 10 au 20 décembre.

Publié dans Sports

Le dirigeant du MC Alger, Kamel Longar, a annoncé mardi son retrait du conseil d’administration du club de Ligue 1 algérienne de football qui vient d’opérer un nouveau changement à sa tête avec l’arrivée d’Achour Betrouni en remplacement d’Abdelkrim Raïssi. Longar a justifié sa décision dans une déclaration par le fait de n’être « plus capable d’apporter un plus à l’équipe ». L’homme est le seul membre de l’ancienne direction du doyen, qui avait cédé à Sonatrach la majorité des actions de la société sportive, à avoir poursuivi sa mission sous l’ère de l’entreprise pétrolière.
La défaite à domicile des Vert et Rouge de la capitale face au nouveau promu, le DRB Tadjenanent (3-2), dimanche dernier en match décalé de la 7e journée du championnat, a provoqué l’ire des supporters qui s’en sont pris aux dirigeants, staff technique et joueurs. Cette contreperformance a privé le Mouloudia de prendre seul les commandes du championnat.
Le club, qui a évité de justesse la relégation la saison passée, partage la 4e place en compagnie de l’USM El Harrach avec 11 points chacun. Depuis que le MCA a été repris par Sonatrach en janvier 2013, sept présidents se sont succédé à ses commandes. Une instabilité administrative décriée dans les milieux de cette formation.

Publié dans Sports

La direction de la JSM Béjaïa est en contact avec « plusieurs entraîneurs » pour la succession d’Amine Ghimouz qu’elle a démis de ses fonctions, indique le club de Ligue 2 algérienne de football sur son site officiel. Aucun nom n’a été dévoilé par la même source, qui a précisé au passage qu’elle était « non satisfaite des résultats enregistrés jusque-là par l’équipe première », d’où sa décision de mettre un terme à sa collaboration avec Ghimouz. La défaite des gars de Yemma Gouraya samedi sur le terrain de l’OM Arzew (1-0) dans le cadre de la 7es journée du championnat a sonné le glas de Ghimouz, sur la sellette depuis quelques semaines en raison des résultats en dents de scie enregistrés par les Vert et Rouge. La JSMB, qui vise le retour en Ligue 1 pour sa deuxième saison au purgatoire depuis sa relégation, occupe la 13e place avec 7 points. Ghimouz est le 7es entraîneur d’un club de Ligue 2 limogé après seulement 7 journées de compétition.

Publié dans Sports

La sélection algérienne militaire de football a battu son homologue française (1-0) en match disputé mardi soir à Mungyeong, en Corée du Sud, pour le compte du 1er tour (groupe A), des 6es jeux Mondiaux militaires du Conseil international du sport militaire, a indiqué un communiqué du ministère de la Défense nationale. Le but a été inscrit par Mohamed-Amine Abid à la 64e minute, offrant à l’Algérie sa 3e victoire en autant de matches, après les succès remportés face au Qatar (2-1) et aux Etats-Unis (5-0). Lors de la 4e journée, prévue aujourd’hui, les Verts, champions du monde 2011, seront opposés à la Corée du Sud, pays hôte de ces jeux Mondiaux militaires.

Publié dans Sports
Page 1 sur 6