Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : samedi, 25 juillet 2015

De Marseille, Jacly Naidja 
«L’Algérie vue du ciel », film entièrement tourné en aérien, qui montre les 4 coins de l’Algérie du Nord au Sud et d’Est en Ouest, sur plusieurs saisons, a attiré un public nombreux, divers et varié sur l’esplanade de la Villa-Méditerranée, à Marseille. Yann Arthus Bertrand le voit comme un film « esthétique et écologique ». Et il a eu parfaitement raison de le souligner, car la beauté des paysages que les images sublimes ont saisis dans toute leur diversité ont révélé les cultures, démontré les enjeux écologiques actuels, les différents héritages de l’histoire de ce grand pays qu’est l’Algérie et particulièrement les richesses souvent insoupçonnées tant elles se découvrent grâce à la vision extraordinaire de ses deux réalisateurs. C’est la première fois que l’Algérie est filmée du ciel et rarement un tel document n’a eu autant de succès et suscité tant d’engouement pour le pays grâce à des images fabuleuses à tel point que bon nombre d’Algériens découvrent pour la première fois leur propre pays. Yazid Tizi, coréalisateur, venu présenter ce film à Marseille qui a conquis la presse et a fait la joie et le bonheur des réseaux sociaux, a précisé que « ce film qui a du sens est profondément attachant parce qu’il crée du lien avec les autres et il parle sur ce pays aux autres, à tous les autres de l’Algérie et du monde ». Un voyage en images de 90 minutes dans l’Algérie profonde des Hauts Plateaux, du Sud avec le Sahara ou celle du Nord plutôt moderne tournée plus vers l’Europe. Emouvant et sensible en même temps qu’éblouissant par la beauté de ses images grâce à des paysages naturels, fabuleux et historiques, ce film offre au grand public une vision pittoresque et inédite de l’Algérie qui met en relief son riche patrimoine. C’est une première pour ce pays et Yann Arthus Bertrand en rêvait depuis longtemps. Et il l’a fait, disait Yazid Tizi. Pour les besoins de ce reportage inédit en soi, il aura fallu des jours et des jours de préparation, de la logistique et des autorisations administratives de filmer nécessaires à de tels voyages aériens pour raconter un pays en images qui vont appartenir désormais à la mémoire collective de tous les Algériens tant ce film va être diffusé partout dans le monde. Et à l’occasion de cette projection, Yazid Tizi a bien voulu nous accorder un entretien exclusif pour nous dire tout ce qu’il pense de ce film et tout ce qu’il garde de mieux en lui de cette aventure fabuleuse de tournage qui aura duré 2 ans, de sa complicité avec Yann Arthus Bertrand et surtout de l’amitié qu’il lui porte et lui portera toujours, a-t-il avoué.

Publié dans Culture

Après plus de 20 ans de collaboration avec Nicolas Hulot et la production d’Ushuaia, Yazid Tizi qui a entamé une seconde expérience avec Yann Arthus Bertrand par goût du défi, s’est dit reconnaissant de la bienveillance de celui qu’il considère comme un maître et un grand artiste pour toute son œuvre. Entretien.

Publié dans Culture

Avant tout dédié à la littérature et plus spécialement à la littérature de jeunesse, le programme du Feliv dans sa 8e édition, qui se prolonge jusqu’au 29 juillet, ne déroge pas à la règle, mais pas uniquement puisque le Feliv prévoit également une série de concerts. En effet, la programmation musicale a débuté vendredi dernier avec le concert d’Anis Benhallak accompagné de l’ensemble de son groupe, alors que trois représentations à la salle Ibn Zeydoun de Riad El Feth sont encore à l’affiche, celles de Juan Carmona et Ptit Moh ce soir, suivie d’Amel Zen demain et du rocker Ali Amrane le 29 juillet. Concerts prévus dès 21h30, le prix d’entrée a quant à lui été fixé à 500 dinars pour chaque date, confirmaient hier les organisateurs. Proposant un mélange de styles décrit comme du « chaâbi-flamenco », « des musiques très proches », estime le guitariste Juan Carmona, un artiste français d’origine andalouse connu pour son répertoire proche de la musique jazz, Ptit Moh, de son vrai nom Mohamed Abdenour, maître de la mandole, issu du groupe Gnawa Diffusion et dirigeant actuellement l’ensemble El Gosto, ajoute, pour sa part, à propos de leur musique : « Juan et moi parlons chacun de notre côté notre propre langage, mais on s’entend bien. Chacun vient avec ses compositions. Nous jouons ensemble, chacun tente d’entrer dans l’esprit de l’autre et s’adapte aux mélodies. » Indiquant, quant à elle, que le clip de son single intitulé « El Warda », dont les arrangements ont été réalisés par Safy Boutella, sera présenté en avant-première lors de son concert prévu demain soir, Amel Zen, qui nous expliquait hier que le clip a été réalisé dernièrement à la veille du mois de Ramadan, s’est, pour rappel, fait connaître du grand public en 2013 avec un premier album éponyme. La composition d’un nouvel album n’est, par ailleurs, pas à écarter. Clôturant, quant à lui, la programmation musicale du Feliv, Ali Amrane, connu du public comme « le rocker kabyle », a également acquis une solide réputation depuis la sortie de son première album « Amsebrid » en 2001, et c’est comme à son habitude, des chansons à texte et une musique claire et sans artifice véhiculant la culture kabyle qui sera mise en avant.

Publié dans Culture

Le collectif université d’Alger « JamiaatJazaïr » a publié, hier, un nouveau communiqué dans lequel il note avec satisfaction et optimisme le classement par le gouvernement de la Faculté centrale d’Alger comme site et patrimoine historique désormais confié au ministère de la Culture au lieu du département de l’Enseignement supérieur.

Ses membres souhaitent par ailleurs que le bâtiment soit dédié à la biodiversité et à la géodiversité de l’Algérie par le biais d’institutions spécialisées et capables de permettre aux chercheurs qui opéraient dans ses locaux de poursuivre leurs travaux, non seulement pour les besoins scientifiques, mais également à travers des thèmes « d’exposition et de vulgarisation ».
Par ailleurs, le collectif, qui indique que la pétition qu’il a lancée est désormais signée par 500 personnalités du monde universitaire, culturel et autre, propose au gouvernement de s’exprimer sur la façon dont le classement de la « Fac centrale » va se décliner sur le terrain sous les auspices de sa nouvelle tutelle, le ministère de la Culture. A ce titre, il fait état de quatre points sur lesquels il insiste pour que ce classement soit pleinement assumé. Le premier concerne le foncier à protéger, cadastrer, restaurer et aménager selon le relevé des plans d’architecture qui le concernent.
Le deuxième porte sur l’importance de la mise en place d’un plan de réhabilitation et de redéploiement du site de la « Faculté centrale » en tant que Pôle muséal majeur dédié à sa vocation de recherche scientifique, d’exposition et de documentation. Le troisième est relatif à la revendication d’un statut spécifique et privilégié qui sied à son envergure, son histoire, sa position urbanistique. Il ne s’agit donc pas de repeupler ce site par touches successives, indique le communiqué, notant qu’« il faut un projet pensé pour être à la hauteur de ce qu’une capitale comme Alger mérite ». Enfin, le quatrième point porte sur la nécessité, selon le collectif, de mettre à contribution ses membres dans les opérations de sauvegarde de cette entité et de la création en son sein du Pôle muséal en tant qu’institution nouvelle dont les missions essentielles seront la conservation des collections, la recherche avancée, la vulgarisation et l’éducation à la culture scientifique. A suivre. 

Publié dans Der

Rien ne semble pouvoir freiner la baisse des prix des hydrocarbures sur le marché mondial. Depuis vendredi, le pétrole poursuit sa dégringolade, malgré une nouvelle tentative de rebond qui a finit par tourner court après l’annonce d’une augmentation du nombre de puits en activité aux Etats-Unis.
Le cours du baril de Light Sweet Crude (WTI) pour livraison en septembre a perdu 31 cents à 48,14 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), concluant une troisième séance de baisse consécutive. Quant aux raisons de cette chute, les analystes l’imputent à l’annonce faite par la société de services pétroliers Baker Hughes selon laquelle les Etats-Unis ont activé 21 nouveaux puits de pétrole. Or, les investisseurs espèrent que les exploitants de puits de pétrole vont finir par réduire leur production pour commencer à rééquilibrer un peu un marché qui croule sous une offre surabondante par rapport à la demande. Andy Lipow, chez Lipow Oil Associatess, a toutefois indiqué qu’il attendait encore de voir les statistiques mensuelles pour mai du ministère de l’Energie (DoE) en fin de semaine prochaine pour se faire une idée plus précise. Parmi ces signes, on pourrait voir un déclin de production au Texas et dans les autres régions de production de pétrole de schiste, a-t-il dit, relativisant l’importance du nombre de puits.
Il y a clairement moins de puits (ndlr: 59% de moins qu’en octobre) mais quel est l’effet de cette réduction si les producteurs deviennent plus efficaces et forent plus à moindre coût, a-t-il souligné.
En outre, les investisseurs se sont inquiétés d’un mauvais indicateur économique en Chine, qui fait naître des craintes sur la demande. La production manufacturière chinoise s’est contractée en juillet, atteignant son niveau le plus bas depuis 15 mois, selon une étude indépendante qui confirme les difficultés de la deuxième économie mondiale à relancer son activité. De leur côté, les analystes de JP Morgan Markets ont rappelé que le fort repli des cours du WTI, qui a perdu quelque 21% en six semaines, et 2,75 dollars en une semaine, s’était appuyé sur la forte augmentation inattendue des stocks de brut aux Etats-Unis alors même que les raffineries travaillent à une très forte cadence (95,5% d’utilisation) pour répondre à la robuste demande en essence d’Américains friands de voyages estivaux en voiture.
Pour Bart Melek, chez TD Securities, les cours du pétrole sont sans doute partis pour se diriger vers les niveaux les plus bas de l’année, c’est-à-dire en ce qui concerne le WTI 43,46 dollars le baril, niveau de clôture du 17 mars dernier. « Tant que la saison des déplacements automobiles estivaux bat son plein, les raffineries vont puiser dans les stocks (de brut), mais une fois que cela ralentira, je crois que les gens vont commencer à réagir, ce qui pourrait arriver vers la fin de l’été », a-t-il encore dit. Ainsi, les pays producteurs d’hydrocarbures seront contraints de réduire davantage leurs dépenses publiques pour éviter le recours à l’endettement. 

Publié dans Der

Le nouveau ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali, s'est dit hier samedi « déterminé » à poursuivre le processus de développement de ce secteur « sensible » avec l’aide et la mobilisation de tous les responsables du département.
« Je suis déterminé à poursuivre le processus de développement entamé par mes prédécesseurs ainsi que les missions assignées à ce secteur sensible avec la mobilisation de cette grande famille de la jeunesse et des sports », a déclaré El Hadi Ould Ali lors de la cérémonie de prise de fonctions, en présence de Mohammed El Ghazi, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, chargé d'assurer l’intérim au ministère de la Jeunesse et des Sports.
Il a indiqué à cette occasion que le secteur comporte des missions « traditionnelles » et d'autres « en cours d'exécution », s'engageant à « poursuivre le processus de développement et à servir l'Algérie avec dévouement et détermination ». Le nouveau ministre a incité les cadres à travailler ensemble dans la « sérénité et à redoubler d'efforts pour la mise en œuvre des projets dans l’intérêt des jeunes et des athlètes ». Ancien directeur de la Culture de la wilaya de Tizi Ouzou, El Hadi Ould Ali, fait son entrée pour la première fois au gouvernement conduit par Abdelmalek Sellal, et se voit confier le ministère de la Jeunesse et des Sports en remplacement d'Abdelkader Khomri.

Publié dans Der

Le conseiller de presse et de communication à l’Ambassade de France en Algérie, Sébastien Fagart, a démenti l’information selon laquelle les Algériens résidant en France et détenteurs d’un passeport biométrique seraient interdits d’entrée sur le territoire français après le 26 août prochain. Une mauvaise interprétation de la loi est au cœur de la polémique.
Certains médias se sont rapidement emportés en ce qui concerne l’annonce de la réglementation des passeports biométriques. En effet, selon eux tout Algérien en possession d’un passeport ordinaire, c’est-à-dire non biométrique, se verra interdire de séjour en France une fois la date du 26 août dépassée. Cette information est erronée car « c’est une réglementation européenne et en aucun cas une nouvelle réglementation contre les Algériens », a confirmé Sébastien Fagart, conseiller de presse et de communication à l’Ambassade de France. La loi stipule que « toute personne extérieure à l’Union européenne ne peut pas pénétrer dans l’espace Shengen si la validité de son passeport est inférieure aux trois mois requis » précise-t-il.
En ce qui concerne les passeports biométriques algériens, « c’est une question typiquement algérienne » qui relève de la délivrance des passeports par les consulats. Il se trouve que les dates ne coïncident pas, les passeports ordinaires périmant en novembre 2015. Seuls les Algériens qui résident en France et qui disposent d’une carte de résidence en cours de validité pourront entrer sur le territoire français après la date limite avec un passeport ordinaire. Pour les autres, « loin de discriminer les Algériens, il devrait y avoir un assouplissement de la réglementation en place » a-t-il ajouté.

Publié dans Der

Les derniers jours de ce mois seront marqués par une hausse sensible des températures sur l’ensemble du territoire national, indique le Centre nord-américain des prévisions météo. Cette chaleur caniculaire s’installera à partir de mardi sur les côtes et les hauts plateaux. Le mercure affichera entre 38 et 40°C sur les côtes et entre 42 et 44°C sur les régions intérieures, notamment à Sidi Bel Abbès, Mascara, Relizane, Chlef, Aïn Defla, Blida, Tizi-Ouzou, Bouira et M’sila. Ce vent chaud et sec persistera au moins jusqu’à samedi, note la même source, qui explique ce changement par la remontée d’une masse d’air chaud d’origine saharienne vers le nord du pays. La prudence est fortement recommandée pour les personnes âgées ainsi qu’aux enfants pour éviter les coups de soleil. Par ailleurs, cette chaleur fera le bonheur des estivants et des gérants des activités économiques qui y sont liées qui vont voir leur chiffre d’affaires exploser. Dans ce genre de situation, les plages enregistrent une forte pression, notamment à Alger, Oran, Béjaïa et Annaba. Ces quatre wilayas côtières accueillent à elles seules la moitié des estivants algériens.

Publié dans Der

Les Rouge et Noir ont réussi un sans-faute jusqu’à présent et se rapprochent plus de la qualification au dernier carré de la plus prestigieuse des compétitions africaines.

L’USM Alger a battu le MC El Eulma sur le score de 2 buts à 1, en match comptant pour la 3e journée (groupe B) de la phase de poules de la Ligue des champions d’Afrique de football, disputé vendredi soir au stade Omar-Hamadi de Bologhine (Alger). Les buts de la rencontre ont été inscrits pour l’USM Alger par Beldjilali (14e) et Seguer (23e), alors que la seule réalisation du MC Eulma a été l’œuvre de Korichi (40e). Grâce à cette victoire, la 3e consécutive, le club usmiste s’installe seul en tête du groupe B avec 9 points, devant El Merrikh (3 points, 2 matches), et l’ES Sétif (3points, 2 matches). Le MC El Eulma est dernier avec 0 point en 3 matches. Les Usmistes, avec ce troisième succès d’affilée, se rapprochent plus que jamais de la qualification aux demi-finales de la plus prestigieuse des compétitions africaines. Il faut dire que la formation de Soustara avait fait de cette dernière sa priorité et s’est préparée en conséquence pour tenter d’aller le plus loin possible et pourquoi pas succéder au palmarès à l’autre formation algérienne, l’ES Sétif, qui est dans le même groupe que l’USMA aussi. Les Rouge et Noir ne comptent pas s’arrêter là, même s’ils ont pratiquement fait le nécessaire. Il leur manque une victoire pour s’assurer la qualification. Sur un autre registre, on apprend que le président Haddad a profité de la venue du coach franco-italien, Garzito, avec l’équipe d’El Merrikh pour lui faire une offre officielle pour prendre en main l’équipe. Apparemment, la déclaration de ce dernier sur l’USMA, qu’il considère comme la seule équipe pro en Algérie, n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd, surtout que l’USMA est sans entraîneur depuis le départ de l’Allemand Pfiser. Le jeune technicien Hamdi n’est que le coach intérimaire et il devra être l’adjoint du prochain entraîneur en chef.

Publié dans Sports

Le MC Alger (Ligue 1 algérienne de football) disputera trois matches amicaux au cours de son stage précompétitif entamé en Pologne en vue de la saison footballistique 2015-2016, a-t-on appris auprès du club de la capitale. Le doyen jouera son premier test face à Gornik Zabrze (division 1 polonaise) ce lundi, avant de défier Piast Gliwice (division 1 polonaise) et Rozwoj Katowice (division 2 polonaise) respectivement les jeudi 30 juillet et lundi 3 août. Les joueurs de l’entraîneur portugais, Artur Jorge, retourneront ensuite à Alger pour aborder la dernière ligne droite avant le début de la compétition fixée au week-end du 14 et 15 août. Il s’agit du second stage pour le doyen après un premier regroupement qui s’est déroulé à Tlemcen en plein mois sacré de Ramadan, axé essentiellement sur l’aspect physique. Côté recrutement, le MCA a engagé jusque-là sept éléments : le gardien de but Jonathan Matijas (ex-USM Bel Abbès), Rachid Bouhenna (ex-CS Constantine), Abdelmalek Mokdad (ex-RC Arba), Kheireddine Marzougui (ex-RC Relizane), Abdelghani Demmou (ex-ES Sétif) et l’Ethiopien Salaheddine Saïd (ex-Al Ahly d’Egypte). Kacem Mehdi a réintégré le MCA après un prêt d’une saison au RC Arba, alors que le Brésilien Roberson vient d’être qualifié, lui qui avait signé un contrat de 18 mois lors du dernier mercato d’hiver. Les Vert et Rouge débuteront la saison 2015-2016 avec le derby algérois face au CR Belouizdad.

Publié dans Sports
Page 1 sur 7