Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

francealgerie

Reporters - Filtrer les éléments par date : samedi, 04 juillet 2015

L’équipe des Queens Park Rangers, reléguée cette saison en division 2 anglaise de football (Championship), a offert 12 millions d’euros pour bénéficier des services du défenseur international algérien de Naples (Serie A italienne), rapporte vendredi le site spécialisé Napoli Magazine. Les dirigeants anglais ont proposé à leurs homologues italiens un prêt d’une saison avant de lever l’option d’achat pour la somme de 12 millions d’euros, précise la même source. Outre les QPR, le joueur algérien de 24 ans est convoité également en Angleterre par Arsenal qui serait prêt à l’enrôler au vu du standing du club et de ses ambitions pour la saison prochaine. Les Gunners comptent débourser entre 12 et 13 millions d’euros pour Ghoulam, et avec les primes qu’offrirait Arsenal à Naples le montant devrait atteindre les 15 millions. Selon l’éminent journaliste italien Alfredo Pedulla, les responsables des deux clubs devraient se rencontrer la semaine prochaine pour tenter de trouver un accord final. Outre Arsenal d’Arsène Wenger, le Real Madrid suit de près le dossier Ghoulam. L’équipe madrilène est dirigée par l’ancien entraîneur de Ghoulam à Naples, Rafael Benitez. Formé à l’AS Saint-Etienne, Ghoulam (24 ans) avait rejoint Naples en janvier 2014 pour un contrat de quatre ans et demi.

Publié dans Sports

Le MC Alger (Ligue 1 algérienne de football) effectuera à partir de dimanche un stage préparatoire à Tlemcen en vue de la saison 2015-2016, a-t-on appris auprès de la direction du club. Les coéquipiers de Sid Ahmed Aouadj ont repris vendredi soir (23h) les entraînements au stade annexe du complexe olympique Mohamed-Boudiaf sous la houlette de l’entraîneur portugais Artur Jorge, avant de rallier Tlemcen dimanche pour un séjour de dix jours. Côté recrutement, le doyen, qui a assuré jusque-là l’engagement de cinq éléments (Marzougui, Mokdad, Bouhenna, Jonathan Matijas, Demmou), est loin de conclure son opération. En effet, le MCA est derrière les traces de l’attaquant international éthiopien d’Al Ahly du Caire, Salaheddine Saïd, attendu la semaine prochaine à Alger pour finaliser. En revanche, plusieurs joueurs ont quitté le club cet été, à l’image de Djalit, Yachir, Ouali et Aksas.
Le MCA, qui a dû attendre la 29e et avant-dernière journée du championnat pour assurer son maintien parmi l’élite, entamera la saison 2015-2016 avec le derby algérois face au CR Belouizdad, lors du week-end du 14 et 15 août.

Publié dans Sports

L’attaquant international algérien du Dinamo Zagreb (division 1 croate de football), Hilal Soudani, a contribué jeudi à la victoire de son équipe en amical face aux Macédoniens du FK Vardar (4-1) disputé à Zagreb, en vue de la saison 2015-2016. Le joueur algérien a ouvert le score avant que ses coéquipiers, Fernandes, Gojak et Najdoski ne donnent plus d’ampleur à ce succès. Le Dinamo Zagreb, champion de Croatie en titre, a entamé depuis quelques jours ses préparatifs en vue de la saison prochaine. Soudani (27 ans) avait rejoint le club phare de Zagreb en 2013 en provenance de Vitoria Guimaraes (Portugal) pour un contrat de quatre saisons. Avec le Dinamo, il a remporté jusque-là quatre titres : Supercoupe (2013), deux titres de champion (2014-2015) et une Coupe de Croatie (2015).

Publié dans Sports

C’est le deuxième succès de la sélection féminine de volley-ball dans cette compétition face au même adversaire, à savoir l’Australie. Ce qui démontre que l’EN est en progression constante.

Les volleyeuses algériennes ont réussi leur entrée en lice à la 2e étape du tour préliminaire du Grand prix mondial de volley-ball dames 2015 (groupe 3, poule Q) qui se déroule du 3 au 5 juillet à la salle Chahid-Tahar-Belakhdar de Chéraga (Alger), en s’imposant au tie-break vendredi soir face à l’Australie (25-18, 25-23, 22-25, 20-25, 15-8). C’est le deuxième succès des Algériennes dans cette compétition, après celui décroché lors de la première étape du Grand prix mondial, disputée le week-end dernier au Kazakhstan face à la même équipe sur le score de trois sets à zéro. La sélection algérienne a réussi son entame de match en dominant l’Australie d’entrée de jeu et décroche le premier set sur le score de 25 à 18. Sur sa lancée, l’équipe algérienne enchaîne dans le deuxième set qu’elle remporte sur le score de 25 à 23. Dans le troisième set, les Australienne sont revenues dans le match en profitant des fautes de relâchement commises par les Algériennes. L’Australie s’adjuge le set (25-22) et entame le quatrième set avec l’ambition d’arracher le tie-break. Motivées par leur entraîneur, les Algériennes ont renversé la vapeur dans le 4e set en menant (20-12), avant que les Australiennes ne se réveillent de nouveau et infligent un (13-0) aux Algériennes qui perdent le set (25-20). Dans le tie-break, la capitaine Fatma-Zohra Oukazi a montré la voie à ses coéquipières en inscrivant deux points consécutifs qui permettent à l’Algérie de mener (8-6) avant le temps mort technique. Les Algériennes s’imposent finalement au bout du suspense (15-10) et décrochent une deuxième victoire dans la compétition. Grâce à ce deuxième succès face à l’Australie, les Algériennes comptent désormais 5 points et sont toujours à la cinquième place du groupe 3, à égalité avec le Kenya qui s’est imposé face au Mexique sur le score de trois sets à zéro (25-20, 25-17, 25-22). L’entraîneur de la sélection algérienne, l’Italien François Salvagny, a estimé que la victoire face à l’Australie a été difficile à obtenir en tenant compte de plusieurs facteurs, à savoir la fatigue ressentie par ses joueuses en ce mois sacré de Ramadan et la chaleur. « C’est une deuxième victoire historique pour nous, nous avons bien entamé le match en remportant les deux premiers sets, mais nous avons manqué d’énergie pour conclure le match dans le 4e set alors que nous menions largement au score », a déclaré Salvigni. « Maintenant, il faut bien récupérer avant d’affronter le Mexique demain. Nous avons une idée de la tactique à adopter face à cette équipe qui nous a battus lors de la précédente édition du Grand prix mondial », a ajouté le coach algérien. De son côté, le coach australien Mark Bernard a estimé que ses joueuses ont mieux joué en comparaison avec la première confrontation entre les deux équipes qui s’était soldée par la victoire de l’Algérie 3 sets 0.

Publié dans Sports

La France, l’Irlande, l’Italie et l’Afrique du Sud sont les quatre nations en lice pour l’organisation de la Coupe du monde 2023 de rugby, a annoncé World Rugby, l’organe suprême du jeu, vendredi à Londres. Le choix définitif du pays qui organisera cette Coupe du monde interviendra en mai 2017, a précisé l’instance mondiale du ballon ovale. Ces quatre candidats ont exprimé leur intention avant la date limite, fin juin. Ils étaient cinq, avec les Etats-Unis, mais ceux-ci se sont retirés de la course, préférant tenter d’obtenir l’organisation du Mondial-2018 de rugby à 7. L’Afrique du Sud a organisé - et gagné contre les All Blacks - la Coupe du monde 1995, et la France accueilli l’édition 2007, remportée par les Springboks devant l’Angleterre. Ni l’Italie ni l’Irlande, deux acteurs du Tournoi des six nations, n’ont encore organisé le Mondial. L’édition 2015 commencera le 18 septembre à Twickenham, avec Angleterre-Fidji.

Publié dans Sports

Trois nageurs algériens prendront part à l’open de France de natation Vichy Val d’Allier, prévu les 4 et 5 juillet, auquel seront présents des athlètes de niveau, a-t-on appris auprès de la Fédération algérienne de natation (FAN). Côté algérien, la compétition concerne la junior Nefsi Rania Hamida (recordwoman d’Algérie du 200 m 4 nages) et les deux seniors Nazim Belkhodja, sprinteur et dont ça sera le premier meeting avec la sélection algérienne, et Amel Melih, auteur cette année de neuf records d’Algérie entre le 50 m et le 100 m dos, sa spécialité. « On devait participer avec quatre athlètes, mais le nageur Abdelkader Affane, faute de visa, sera absent du meeting. Notre participation s’inscrit dans la cadre de la préparation de nos athlètes aux jeux Africains de Brazzaville (septembre) et aux jeux Méditerranéens de plage de Pescara (août) », a déclaré le directeur technique national (DTN), Tahar Beggar. Sur place, les nageurs et nageuses algériens seront encadrés par l’entraîneur Salim Melih, résidant en France, ajoute la même source. Pour sa participation aux prochains JA-2015, la natation algérienne sera représentée par les athlètes susceptibles de ramener des médailles, selon l’engagement exigé par le ministère de la Jeunesse et des Sports. « Pour Brazzaville (4-19 septembre 2015), on n’engagera que les athlètes médaillables, c’est pour cela que le nombre exact n’a pas encore été fixé, de même que les noms des athlètes. On aura une idée finale dans les prochains jours, soit avant la date limite de l’engagement de la liste nominative », a expliqué Beggar. Pour les jeux Méditerranéens de plage de Pescara (28 août-6 septembre 2015), la Fédération algérienne de natation a engagé une équipe complète composée de cinq garçons et cinq filles qui prendront part aux deux épreuves programmées : la nage en eau libre (6 km) et le biathlon (deux disciplines). « Pour la nage en eau libre, on engagera 3 garçons et 3 filles, alors qu’au biathlon (6 km entre course et nage), l’Algérie sera représentée par 2 garçons et 2 filles. Les athlètes sont conscients de leur mission et feront le maximum pour honorer le pays », a souligné le DTN. Sur un autre volet, le responsable technique de la fédération a révélé la présence du nageur Oussama Sahnoun au Portugal pour un stage de préparation en prévision également des championnats du monde de Kazan, en Russie (2-9 août), alors que trois autres (Abdelghani Nefsi, Nabil Kadache et Mohamed Amine Baghriche se préparent au Canada, leur lieu de résidence). « Oussama Sahnoun, qui a réalisé les minima B pour sa participation aux prochains Mondiaux, se trouve au Portugal depuis le 28 juin pour un stage de 22 jours, les trois autres résidant au Canada poursuivent leur préparation dans ce pays avec leurs propres moyens, alors que Souad Cherouati est boursière en France. Madja Chebaraka, qui réside au Brésil, se trouve à Alger », a indiqué Beggar, précisant que la fédération a élaboré pour les athlètes dépourvus de moyens financiers un dossier explicite afin qu’ils bénéficient d’une prise en charge du MJS pour leur préparation.

Publié dans Sports

L’ancienne joueuse Becky Hammon va entrer dans l’histoire de la Ligue nord-américaine de basket-ball (NBA) en devenant la première femme à diriger une équipe NBA, les San Antonio Spurs, durant la Ligue estivale. Hammon, qui a rejoint l’encadrement des Spurs en août 2014, aura la responsabilité de l’équipe de San Antonio lors du tournoi de Las Vegas, du 10 au 20 juillet. La Ligue estivale permet aux équipes NBA d’aguerrir les jeunes recrues ou de donner du temps de jeu aux joueurs peu utilisés durant le championnat NBA. Les Spurs participeront également au tournoi de Salt Lake City (6-9 juillet), mais seront dirigés par Will Hardy, en charge en temps normal de la supervision vidéo des adversaires des Spurs. Agée de 38 ans, Hammon a joué en Europe, notamment en Russie, pays dont elle a pris la nationalité. L’ancienne meneuse du New York Liberty et des San Antonio Stars, deux franchises du championnat nord-américain féminin (WNBA), avait déjà écrit une page de l’histoire de NBA en devenant l’une des adjointes de Gregg Popovich. L’emblématique entraîneur des Spurs, quintuple champion NBA, lui a cette fois confié la direction d’une équipe comptant plusieurs joueurs choisis lors de la Draft, notamment le Français Jean-Charles Livio, choisi en 28e position de la Draft 2013.

Publié dans Sports

Une exposition collective, regroupant des pièces d’artisanat traditionnel et contemporain, avec parfois un mélange harmonieux des deux, se tient jusqu’au 16 juillet au Centre culturel Mustapha-Kateb (Alger-Centre).

Cette exposition, organisée conjointement par l’Etablissement arts et culture et la direction du tourisme et de l’artisanat de la wilaya d’Alger, dans le cadre de la préservation du patrimoine et de l’opération « Consommons algérien », a vu la participation d’artisans de différentes spécialités.
Dans le style artisanat traditionnel, il est à citer les pièces exposées par l’association Rest’Art consistant en des châles et des robes brodées avec les motifs d’antan, des babouches et mules en cuir, des bijoux style berbère réalisés par l’artisane Zina Asssous d’Aïn El Hammam, ainsi que ceux signés Fouzia Ladoui, des châles, des gandouras et burnous pour femmes aux points de broderie appelés « rourzet lahsab » et « mesloul » ou « bitet lahmam », œuvres de Karima Ziouane, une talentueuse brodeuse.
Toujours dans le genre artisanat traditionnel, avec cependant une touche personnelle, figurent des tadjines rehaussés de motifs berbères de couleur rouge réalisés par le jeune artiste peintre et décorateur Hamza Yahiaoui qui a opté pour la céramique à froid.
Quelques artisans ont présenté des œuvres inspirées du patrimoine, mais avec un style contemporain, comme c’est le cas de Kamel Belazoug, un céramiste connu en Algérie et à l’étranger pour son travail artistique raffiné. Parmi les pièces exposées figurent notamment des services à café, des bonbonnières, des lampadaires aux motifs inspirés de ceux des tissages d’antan ainsi que des panneaux représentant des paysages marins ou rappelant les scènes de vie d’antan.
L’exposition a été aussi l’occasion de montrer des œuvres de jeunes artistes dotés de beaucoup de créativité, à l’instar de Soumiya Ferhat et Imène Sidi Boumediène qui ont présenté, la première des décorations sur verre et glace avec des Casbah et des paysages africains, et la seconde des parures de draps avec des motifs en applique, des cadres en céramique mettant en valeur des bijoux kabyles.
L’exposition a permis aussi de sensibiliser le public sur l’importance du recyclage, dans le cadre de la lutte contre le gaspillage et la protection de l’environnement à travers le « Récup Art », un art nouveau qui a ses adeptes et sa clientèle. Dans ce cadre, Mohamed Beldjouher a exposé certaines de ses œuvres, dont quelques-unes se rapprochant presque de l’art. Parmi la vingtaine de ses pièces exposées figurent une poêle transformée en horloge de cuisine et une crémone devenue sous les mains habiles de Beldjouher un porte-bougie.
« Je récupère les objets jetés et après une série d’opérations consistant en un nettoyage, brossage, assemblage et montage, j’obtiens une œuvre qui est décorative et même parfois décorative et utilitaire comme les horloges et les porte-bougies », a expliqué Mohamed Beldjouher, un artiste dans l’âme et au goût certain. 

Publié dans Culture

Ayant nécessité une enveloppe financière de 304,6 millions de dinars, une nouvelle école de musique située en plein centre de la commune de Kouba a été inaugurée hier matin par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, lors d’une visite de travail et d’inspection dans la wilaya d’Alger. Bâtiment assez imposant, construit sur 4 étages et abritant, entre autres, un auditoire, un espace d’exposition, 19 ateliers et salles d’études, 2 salons d’accueil pour les parents, un studio d’enregistrement et un espace de documentation comportant des ouvrages spécialisés et des archives sonores et vidéo, l’Ecole de musique de Kouba, dont la construction s’est étalée sur 29 mois, aura pour missions, dès sa prochaine entrée en fonction, d’assurer un large choix de formations musicales ainsi que des cycles d’initiation aux différents genres musicaux, a, par ailleurs, indiqué hier l’APS. Actuellement placée sous l’autorité de la wilaya d’Alger à travers sa structure spécialisée, l’Etablissement arts et culture, il est, par ailleurs, à noter que la construction d’un tel édifice dans une commune où les terrains constructibles sont rares, a été rendu possible grâce au don de l’Association des catholiques algériens. En effet, le terrain de 6 880 m2, dont le bâti n’occupe qu’une assiette de 3 200 m2, libérant de ce fait de larges espaces verts, était à l’origine un bien de l’église d’Alger. Longtemps squattés, les larges bâtiments d’origine connue dans leur ensemble sous le nom de « Sainte-Enfance » et dont il ne reste aujourd’hui plus qu’une petite église, avaient en partie été convertis en Maison de jeunes, avant d’être totalement détruits au tournant des années 2000. Etablissement qui avait conservé son caractère religieux et pédagogique plusieurs années après l’indépendance, l’espace aujourd’hui transformé en Ecole de musique avait cependant une certaine valeur historique.
En effet, construit en plusieurs étapes à partir de la deuxième moitié du XIXe siècle, il est en ce sens à souligner que le pensionnat de la « Sainte-Enfance » avait notamment hébergé durant plusieurs années l’écrivaine Yamina Mechakra. C’est là qu’elle aurait écrit des passages de son célèbre roman La grotte éclatée et qu’elle avait rencontré pour la première fois l’écrivain Kateb Yacine, qui deviendra rapidement son modèle, avait notamment révélé Rachid Mokhtari dans son dernier ouvrage paru aux éditions Chihab et intitulé Yamina Mechakra. Entretiens et essais. 

Publié dans Culture

Retraçant 2000 ans d’histoire, le spectacle intitulé L’épopée de Constantine, qui avait marqué en avril dernier la salle Ahmed-Bey, lors de l’ouverture de la manifestation « Constantine capitale de la culture arabe 2015 », sera présenté ce soir à Alger à l’occasion de la commémoration du 53e anniversaire de l’indépendance nationale. En effet, programmé à partir de 22h30 au Casif de Sidi Fredj, mais accessible seulement sur invitation, informent les organisateurs, le spectacle, entre musique, chant, projection vidéo, théâtre et chorégraphie, est, pour rappel, une œuvre mise en scène par Ali Aïssaoui en ce basant sur les textes de plusieurs universitaires constantinois, ainsi que sur les poèmes d’Omar El Bernaoui et de Mohamed Laïd Al Khalifa. Faisant appel à près de 300 comédiens, présentant durant un peu plus de deux heures un aperçu en plusieurs tableaux sur l’histoire de la ville des Ponts, de l’époque des rois amazighs à la guerre de libération nationale, en passant par les périodes romaine, byzantine, islamique ou encore ottomane et française, le spectacle met également en scène les personnages historiques ayant marqué la région et le pays, interprété par de jeunes comédiens, l’ont cite notamment Massinissa, Jugurtha, Juba II, Ferhat Bey, Salah Bey ou Okba Ibn Nafâa qui symbolise l’extension de l’Islam en Afrique du Nord. Spectacle produit par l’Office national de la culture et de l’information (ONCI), les répétitions en vu de la représentation d’Alger ont, par ailleurs, été suivies vendredi dernier par le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, ainsi que par le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni. Ce dernier a notamment déclaré aux artistes, reportait hier l’APS : « C’est une très grande épopée. A travers vous, les gens, notamment ceux des générations montantes, prendront connaissance des différentes étapes qui ont fait la grandeur et la richesse de l’histoire de l’Algérie, et prendront conscience que l’indépendance du pays a été acquise de haute lutte après un lourd sacrifice. » Spectacle qui n’a pas encore été programmé pour une présentation publique à Alger, il est, par ailleurs, indiqué que la représentation de ce soir au Casif se fera sous le même format que le spectacle qui avait été donné à Constantine, et ce, malgré les différences entre les deux espaces.

Publié dans Culture
Page 1 sur 5