Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : dimanche, 24 janvier 2016

Pour la première fois depuis l’installation du gouvernement d’union en Libye, le 19 janvier dernier, le président du Conseil présidentiel, l’un des organes exécutifs mis en place, Faïz Serradj, effectuera une visite de travail en Algérie dès aujourd’hui.


Un séjour qui s'inscrit dans le cadre de « la poursuite des efforts de l'Algérie pour le parachèvement de la solution politique consensuelle entre Libyens, seule à même de préserver la souveraineté de ce pays frère et voisin, son intégrité territoriale et l'unité de son peuple », selon un communiqué du Premier ministère publié hier. Cette visite, qui entre « dans le sillage du processus politique conduit par les Nations unies, soutenu aux plans régional et international, sera l'occasion de procéder à une évaluation de la situation en Libye et dans la région à la lumière des récents développements et d'examiner les perspectives de renforcement et de consolidation des relations bilatérales de coopération dans les divers domaines », a ajouté la même source.
L’occasion également pour l'Algérie de réaffirmer son « appui » à la Libye qui fait face à « de multiples défis, notamment ceux liés à la mise en place de nouvelles institutions, la lutte contre le terrorisme et le rétablissement de la paix et de la sécurité ».
Il faut savoir que ce déplacement intervient alors que la Libye doit « gérer » une nouvelle intervention militaire en Libye qui se précise de plus en plus, car en attendant l’approbation, par le Parlement de Tobrouk, du nouveau gouvernement d’union nationale, les terroristes de Daech renforcent leurs positions.
Ces avancées des terroristes poussent le chef d'état-major interarmes américain, le général Joseph Dunford, à estimer qu'une action décisive était nécessaire pour enrayer la progression de Daesh en Libye.
« Sans aucun contrôle, je crains que l'EIIL ne s'étende encore en Libye. (…) Je crois donc que les chefs militaires doivent présenter au secrétaire à la Défense (Ashton Carter) et au Président (Barack Obama) un projet pour s'occuper de la progression de l'EIIL en Libye », a-t-il dit, vendredi, à des journalistes lors d'une visite à Paris. « Il faut prendre des mesures militaires décisives pour contrôler l'expansion de l'EIIL, de telle manière que cela appuie un processus politique à long terme » en Libye, a ajouté le général Dunford. Jeudi, les terroristes ont une nouvelle fois attaqué et incendié des installations pétrolières du terminal de Ras Lanouf, dans le nord de la Libye.
Les hommes de Daech ont profité du chaos en Libye pour s'implanter et prendre l'an dernier le contrôle de la ville côtière de Syrte, ancien fief de Mouammar Kadhafi.
Sur le plan politique et après d'âpres pourparlers inter-libyens, sous l'égide de l'ONU, un gouvernement d'union nationale a été annoncé mardi dernier, une étape prévue par l'accord signé le 17 décembre.
Ce nouveau gouvernement est composé de 32 ministres et destiné à rassembler les factions rivales pour rétablir la paix et la stabilité dans le pays.
Toutefois, ce gouvernement doit encore être approuvé par une majorité des deux tiers du Parlement de Tobrouk.
C'est dans ce sens que la communauté internationale, qui a qualifié d'« étape décisive » cette annonce d'un gouvernement d'union nationale, a renforcé la pression sur le Parlement de Tobrouk pour approuver la composante du nouveau gouvernement.
Le Représentant spécial du Secrétaire général et chef de la Mission d'appui des Nations unies en Libye (Manul), Martin Kobler, avait appelé « les membres de la (Chambre) et sa présidence à placer l'intérêt national au-dessus de toute autre considération et à se réunir sans tarder afin de discuter et d'approuver le cabinet proposé ».

Publié dans Der

L’ANP ne cesse de déjouer les complots terroristes, notamment dans le Sud. Le chaos qui règne dans les pays voisins, principalement en Libye, n’arrange pas les choses. Les arsenaux de guerre et les caches d’armes découvertes par les forces de l’ANP ainsi que les arrestations de plusieurs terroristes étrangers confirment, si besoin est, le danger auquel fait face l’Algérie aux zones frontalières sensibles.
Ainsi, dans le cadre de la lutte antiterroriste, un détachement de l’Armée nationale populaire relevant du secteur opérationnel d’Adrar/3e Région militaire, a mis en échec hier matin une tentative d’introduction d’un important lot d’armements et de munitions suite à une patrouille de reconnaissance au sud d’Adrar près des frontières. L’opération a permis de saisir six pistolets mitrailleurs de type kalachnikov, un fusil mitrailleur de type FMPK, six grenades, des moyens de détonation et 1 488 balles de différents calibres. De même, un détachement relevant du secteur opérationnel de Tébessa/5e Région militaire a arrêté, avant-hier, quatre éléments d’une cellule de soutien aux groupes terroristes.
Par ailleurs et dans le cadre de la sécurisation des frontières et de la lutte contre la contrebande et la criminalité organisée, des détachements relevant des secteurs opérationnels de Tamanrasset, de Bordj Badji Mokhtar et d’In Guezzam/6e Région militaire ont appréhendé vingt contrebandiers et dix-sept immigrants clandestins de différentes nationalités et ont saisi trois camions, un minibus, un véhicule tout-terrain, une moto, 1,52 kilogramme de produits explosifs, des moyens de détonation, seize détecteurs de métaux, cinq marteaux-piqueurs, onze groupes électrogènes, 65 réfrigérateurs, 25 tonnes de denrées alimentaires et 6 000 litres de carburants.
D’autre part et au niveau de la 2e Région militaire, des éléments des gardes-côtes ont saisi, à Tlemcen, une quantité de 60 kilogrammes de kif traité. Au niveau du secteur opérationnel d’El Oued/4e Région militaire, un narcotrafiquant a été arrêté et 23,68 kilogrammes de kif traité ont été saisis. 

Publié dans Der

Le centre des opérations du groupement territorial de Ghardaïa a reçu un appel téléphonique sur le numéro vert 1055 d’un citoyen, avisant qu’une demi-heure auparavant un malfaiteur s’est emparé de son véhicule de marque Renault Symbol ayant à son bord ses trois neveux (mineurs), qu’il a laissé en position de stationnement (le moteur en marche) devant le siège de l’APC d’El-Menia.
Lors de sa fuite, le malfaiteur s’est débarrassé de deux de ses neveux, Akram, âgé de 6 ans et Soumia, 10 ans, à l’approche d’un ralentisseur à 500 m du lieu du méfait, pour ensuite continuer sa route vers une destination indéterminée, à bord du véhicule volé, avec la troisième fille âgée de 2 ans.
Après diffusion d’un avis de recherches, les gendarmes de la brigade d’El-Menia ont réussi à retrouver la fillette, Nesrine, abandonnée par le malfaiteur en bordure de la route, à 30 km de la localité d’El-Menia. Poursuivant leurs recherches, les gendarmes ont immobilisé le véhicule en question à 17 h, à environ 200 km au sud de la localité d’El-Menia, en direction d’In-Salah (Tamanrasset) et interpellé à son bord l’auteur présumé du vol, en l’occurrence le nommé H. A., âgé de 26 ans, étudiant universitaire.
La fillette a été prise en charge alors que le mis en cause a été conduit à la brigade territoriale de Gendarmerie nationale d’El-Menia pour enquête.

Publié dans Der

Un lot de 2. 500 comprimés psychotropes a été saisi à l’aéroport international Mohamed-Boudiaf de Constantine, a-t-on appris hier auprès des services des Douanes algériennes. Cette marchandise prohibée a été découverte dans les bagages d’un voyageur en provenance de France, a-t-on souligné de même source, précisant que la prise a eu lieu « lors d’une fouille de routine ». Le propriétaire du bagage, en fuite, est activement recherché par les services de sécurité, a-t-on indiqué, précisant qu’une enquête a été diligentée pour « cerner l’ampleur de ce trafic ».

Publié dans Der

Le ministre de l’Energie, Salah Khebri, se rendra en Californie pour prendre part à une rencontre ministérielle sur la sécurité nucléaire prévue les 27 et 28 janvier dans cet Etat de la côte ouest des Etats-Unis.
« Cette rencontre entre dans le cadre du processus préparatoire du Sommet sur la sécurité nucléaire qui se tiendra à la fin du premier trimestre 2016 à Washington », indique le ministère de l’Energie dans un communiqué. Au cours de sa visite, M. Khebri aura une rencontre avec le secrétaire américain à l’Energie, Ernest Moniz, ajoute la même source.

Publié dans Der

Le moudjahid de la première heure, Abdelhafid Yaha, n’est plus. Né le 26 janvier 1933 dans le village Takhlijt Ath Atsou (daïra d’Aïn El Hammam, wilaya de Tizi-Ouzou), l’officier du FLN pendant la guerre de Libération nationale rend l’âme hier à l’âge de 83 ans. Dès son adolescence, il rejoint les rangs mouvement scout du MTLD. En 1949, il part, comme la plupart des gens de sa génération, en France pour y travailler. C’est dans les milieux nationalistes de l’émigration qu’il affermit ses convictions nationalistes. Sans tarder, il rejoint le maquis dès l’annonce de la révolution. Il fait partie des premiers groupes de maquisards de la Wilaya III. Selon des témoignages, il a été l’un des rares à dire non aux purges de la « Bleuite ».
A l’indépendance, il s’insurge contre le coup de force mené par l’Armée des frontières et participe à la création du Front des forces socialistes (FFS), en septembre 1963.
Après le retrait du colonel Mohand Oulhadj de ce mouvement, c’est Yaha Abdelhafidh qui a assuré la responsabilité militaire de la lutte contre le pouvoir. En mai 1965, il négocie avec les hommes de Ben Bella le cessez-le-feu. Quelques mois plus tard, il part en France où il poursuit la lutte politique jusqu’à l’ouverture démocratique en 1989. Il rentre au pays dans l’espoir de reprendre le FFS, mais en vain. Il crée alors le Front des forces démocratiques. Le nouveau parti ne fera pas long feu et ne restera pas particulièrement dans les mémoires. Yaha est père de 4 enfants.
Dans ses mémoires publiées l’an dernier, il est revenu longuement sur son parcours depuis le mouvement national en arrivant à sa tentative de créer un parti politique, en passant la guerre de Libération nationale et la révolte du FFS en 1963.

Publié dans Der

Le leader, l’USMA, garde tout de même sa position, surtout que son poursuivant immédiat, le CRB, s’est lui aussi contenté du nul dans son match face au RCA.

Le classement de la Ligue 1 Mobilis s’est figé à l’issue de la 17e journée où on a enregistré six nuls, dont ceux des trois premiers : l’USM Alger, le CR Belouizdad et le MO Béjaïa. Le leader, l’USM Alger, a concédé de nul (1-1) face à l’ES Sétif, où le défenseur Farouk Chafaï lui avait pourtant permis de mener au score dès la 25e minute, avant que le défenseur Aroussi, déjà auteur d’un doublé au cours de la précédente journée contre le MC Oran (2-2), ne remette les pendules à l’heure à la 42e minute. Les Usmistes conservent néanmoins leurs huit longueurs d’avance au classement sur le CR Belouizdad, qui s’est, lui aussi, contenté d’un nul (0-0) chez la lanterne rouge, le RC Arba. A l’instar de l’USMA et du CRB, le MO Béjaïa n’a ramené qu’un point de son déplacement à Tizi-Ouzou, où la JSK a mené grâce à son buteur maison, Diawara, et ce n’est qu’à vingt minutes du coup de sifflet final que N’Doy a pu égaliser. Avec ce nul, le MOB est rejoint sur la 3e marche du podium par le MC Alger et l’USM El Harrach, les deux seuls clubs à avoir gagné au cours de cette 17e journée. Le Doyen a difficilement disposé du RC Relizane (1-0) grâce à Abid, auteur de l’unique but à la 32e minute, au moment où les Harrachis ont éprouvé un peu moins de difficultés face à l’USM Blida (2-0), grâce à Bouguèche sur penalty à la 10e et Meziane (36e). En surprenant le NA Hussein Dey (0-1) à la 83e grâce à Djemaouni, l’ASM Oran était bien partie pour réussir un hold-up parfait, mais c’était compter sans la ténacité des Sang et Or, ayant réussi à arracher une égalisation inespérée (90+2) grâce à Choubani. Vendredi, en ouverture de cette 17e journée, le DRB Tadjenanent a été tenu en échec par la JS Saoura (0-0), au moment où le CS Constantine est allé tenir le MC Oran en échec (1-1). Les gars d’El Hamri avaient pourtant bien démarré la rencontre, ouvrant le score dès la 10e minute par Berramla, avant de concéder l’égalisation devant Boulemdaïs à la 54e minute. A l’issue de cette 17e journée, le RC Arba, l’ASM Oran et le RC Relizane sont toujours relégables, au moment où le CS Constantine, l’USM Blida et le NA Hussein Dey sont aux portes de la zone de turbulences.
Bouzidi lance une bombe, Chaouchi touché par des tirs «amis»
Par ailleurs, la journée des « nuls » a été encore particulière avec ce qui s’est passé dans certains stades, notamment ceux de la capitale. Ainsi, le coach du Nasr Hussein Dey, Youcef Bouzidi, a lancé une véritable bombe en déclarant que des personnes dans l’entourage du club lui mettent des bâtons dans les roues et font tout pour déstabiliser le club.
« Certains ne veulent pas voir l’équipe aller loin dans la Coupe d’Algérie ni réussir un parcours honorable en Ligue 1 », a-t-il lancé, en se gardant pourtant de citer des noms, laissant planer le doute. Certains supporters pensent que ce dernier se devait de se garder de parler de telles choses étant donné que le NAHD se prépare à aborder un virage décisif, avec les deux derbies consécutifs face au CRB et à l’USMH. Au stade de Bologhine, fief du Mouloudia d’Alger, l’atmosphère était tendue et même le succès des locaux n’a pas calmé les ardeurs des tifosis mouloudéens qui s’en sont pris aux joueurs et à l’entraîneur qu’ils s’accusent de passivité estimant qu’ils ne se donnent pas à fond pour l’équipe. Dans ce brouhaha, le keeper du Mouloudia et héros d’Oum Dormane avec les Verts, Fawzi Chaouchi, a été touché par un projectile venant des tribunes réservées aux fans… du MCA.
En effet, ce sont des tirs « amis » qui ont touché l’infortuné gardien du Doyen, qui a eu droit à quelques points de suture, mais qui a décidé quand même à tendre l’autre joue, en déclarant qu’il pardonnait à son agresseur. Une chose est sûre, il ne sera pas près d’oublier cette mésaventure ni le coach Meziane Ighil qui avoue avoir évolué dans des conditions intenables et dans une pression terrible.

Publié dans Sports

L’attaquant burkinabé de la JS Kabylie, Diawara, s’est hissé à la deuxième place du classement des buteurs du championnat de Ligue 1 algérienne de football à l’issue de la 17e journée disputée vendredi et samedi. Diawara, auteur d’un but face au MO Béjaïa (1-1), porte à 8 son capital buts et revient à hauteur d’une seule réalisation du premier, le Libyen Zaâbia, absent du match de son équipe, le MC Oran, face au CS Constantine (1-1), pour suspension. Diawara rejoint aussi à la deuxième place l’attaquant ivoirien du RC Arba, Guessan, resté muet lors du nul vierge entre son équipe et le CR Belouizdad. Derrière ce trio de tête pointe un autre ivoirien à la 4e place. Il s’agit  de l’attaquant du RC Relizane, Kouadio, qui partage cette place avec Benyettou (ES Sétif), parti monnayer son talent en Arabie saoudite sous les couleurs d’Al Shabab, avec 7 buts chacun. Les deux attaquants sont suivis par pas moins de six joueurs comptabilisant chacun six réalisations,  à savoir Benyahia (MC Oran), Merzougui (MC Alger), Boulaouidet (JS Kabylie), Gasmi (NA Hussein Dey), Feham (CR Belouizdad) et Seguer (USM Alger).

Publié dans Sports

L’international algérien Islam Slimani s’est à nouveau illustré avec un doublé et une passe décisive lors de la victoire de son équipe, Sporting Lisbonne, sur le terrain de Pacos Ferreira (3-1), samedi soir dans le cadre de la 19e journée du championnat de première division portugaise de football (Liga Nos). Slimani est à l’origine de l’ouverture du score en trouvant Bruno César à la 40e, après s’être débarrassé d’un défenseur parti dans les décors dans une pelouse détrempée. A la 63e, le goléador algérien, lancé du rond central par Carvalho entre deux défenseurs, s’échappe à toute vitesse et marque d’un ballon croisé entre les jambes du gardien. A la 82e, Moreira réduit l’écart pour les locaux, mais pas le temps de douter, Slimani, bien placé, inscrit son doublé sur un contre bien entrepris par Joao Mario, pour mener à la marque 3 à 1. Le score en restera là jusqu’au sifflet final de l’arbitre. Il s’agit du troisième doublé en trois matches de championnat pour l’ex-joueur du CR Belouizdad (Ligue 1, Algérie) depuis le début de 2016, et par lequel il porte à 16 son capital buts dans cette compétition. Slimani réduit aussi à trois unités son écart avec le premier au classement des buteurs de la Liga Nos, le Brésilien de Benfica, Oliveira Jonas, auteur d’un but dans cette journée lors de la victoire de son équipe face à Arouca (3-1). En renouant avec la victoire après son semi-échec à domicile la semaine passée face à Tondela (2-2), le Sporting conserve son fauteuil de leader avec deux points d’avance sur Benfica, le dauphin.

Publié dans Sports

La sélection algérienne des joueurs locaux entamera un stage de quatre jours au Centre technique national de Sidi Moussa (Alger) à partir du 29 janvier, a-t-on appris samedi auprès de la Fédération algérienne de football (FAF). Une trentaine de joueurs seront convoqués pour ce premier regroupement que dirigera l’entraîneur de la sélection première, le Français Christian Gourcuff, ajoute la même source. La sélection des joueurs locaux ne s’est plus regroupée depuis la fin de la saison dernière. Elle n’avait pas participé aux éliminatoires du championnat d’Afrique des locaux (Chan-2016) dont la phase finale se déroule actuellement au Rwanda, en raison d’une suspension que lui a infligée la Confédération africaine de la discipline.

Publié dans Sports
Page 1 sur 6