Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : samedi, 30 janvier 2016

Impuissants, vendredi, en demi-finale face à la Tunisie, les Verts ont été surpris par l’Angola qui les a largement dominés 25 à 19 (10-8 à la mi-temps) à l’occasion du match comptant pour la 3e place de la CAN 2016 clôturée hier au Caire (Egypte). Pour la seconde fois après 2004, les Angolais privent l’équipe nationale du bronze qui garantit la présence au Championnat du Monde de la discipline prévu en 2017 à Paris (France). La participation à la manifestation universelle était pourtant l’objectif fixé par le staff technique. On ne pourra pas dire qu’il ait été raté de peu.

can2016 hand

Fini le temps où l’Algérie déroulait contre toute nation africaine autre que la Tunisie ou l’Egypte. L’Angola s’est invité plus que jamais dans le gotha continental. Une victoire de prestige pour s’offrir le luxe de disputer le Mondial 2017 et le bronze de la CAN 2016.
À défaut d’une prestigieuse finale, les Champions d’Afrique de l’opus 2014 se sont contentés d’une petite. L’équipe nationale se devait de réagir pour sauver ce qu’il restait de sa réputation dans l’arène africaine. Une opposition très compliquée face à un adversaire très sérieux qui a énormément progressé ces dernières années. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que le 4e de la dernière CAN a bien étudié le jeu de l’Algérie. Preuve à l’appui, ce « Kung-fu » pour débloquer le compteur en profitant de la perméabilité dans l’axe de la défense qui aura énormément handicapé l’EN dans ce tournoi. Les deux équipes se sont rendu coup pour coup jusqu’au quart d’heure de jeu lorsque les coéquipiers d’Isamel Pereira ont commencé à se détacher pour signer un 7-4 à la 20e minute de jeu face à des Algériens trop imprécis dans la projection offensive et maladroit pour finir les actions. Le face à face raté par Hichem Daoud à 6-4 vient conforter ce constat. Un peu nerveux, comme le prouve l’expulsion de Khomeïni (20’), avec la maladresse illustrée par le 3 sur 6 au tir de Messaoud Berkous et trop lymphatiques en phase défensive, les poulains de Salah Bouchekriou semblaient sonnés par la réactivité adverse et tétanisés par l’enjeu. Même si le gardien Adel Bousmal a réalisé une bonne prestation (15 arrêts dont 6 en première période), la fébrilité de la défense a été sanctionnée contre un vis-à-vis qui a réussi à mener les débats lors du premier acte bouclé avec un avantage de 2 buts (10-8). Après la pause, il y a eu le sursaut d’orgueil pour égaliser et repasser devant 11-12 à la 36e minute puis... le trou. Le black-out total avec la réception de 5 buts de suite sans en marquer pendant 8 minutes. Toujours les mêmes maux, les habituelles difficultés à se créer des situations favorables de tirs. Un rideau défensif difficile à perforer qui engendre la précipitation pour ne pas tomber dans le jeu passif. Parallèlement, les Angolais médaillés de bronze de 2004 face à l’Algérie (tiens tiens) ont déroulé en toute quiétude. Hichem Abdi et consorts n’ont pas pu réagir laissant transparaitre une inhabituelle impuissance. Les séquelles du Mondial raté et les symptômes ont flotté à la surface de la salle omnisports du Caire. Le Sept national s’est complètement effondré. Les jambes sciées, les mains tremblotantes, Saker & Cie laissent filer la 3e place après la couronne.
Un triste sort pour le Champion en titre qui n’a pas pu limiter la casse revenant bredouille du pays des pyramides. Amer retour sur terre. 

Publié dans Der

Peut-on espérer enfin une coopération entre l’Opep et des producteurs non-Opep autour d’une action sur les marchés pétroliers susceptible de faire remonter les cours ? En tout cas, les rumeurs d’un rapprochement entre la Russie et l’Opep en vue de réduire la production et soigner, par-là même, les déséquilibres du marché, ont eu un bon effet psychologique.
Les cours ont fini la semaine dans une euphorie, effaçant la déprime qui persistait depuis maintenant plusieurs semaines. Hier, c’était au tour du Venezuela d’aller faire campagne auprès des producteurs non-Opep, dans une nouvelle tentative de concilier les différentes sources de l’offre. En effet, le ministre vénézuélien du Pétrole, Eulogio del Pino, a débuté, hier, une tournée en Russie, au Qatar, en Iran et en Arabie saoudite pour promouvoir auprès de ces pays producteurs de pétrole, membres ou non de l’Opep, une stratégie pour enrayer la chute des cours. «Il s’agit de quatre pays clés», a souligné dans un communiqué M. Del Pino. Le Venezuela mène depuis plus d’un an une campagne pour lutter contre la chute des prix auprès de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) à laquelle il a proposé, la semaine dernière, une réunion extraordinaire pour février. Cette campagne s’est élargie à la Russie qui n’appartient pas à l’Opep. En Russie, le ministre vénézuélien est presque en terrain conquis, contrairement aux monarchies du Golfe qui, elles, campent sur les mêmes positions ; si réduction de la production il y a, elle doit être assumée à la fois par les membres de l’Opep et les producteurs non-Opep. Chez les Russes, il semble y avoir déjà une prédisposition à négocier. En effet, le ministre russe de l’Energie avait indiqué, jeudi, que l’Opep voulait convoquer une réunion en février non limitée à ses membres et que Moscou était prête à y participer. Il a précisé que l’Arabie saoudite avait évoqué dans le passé la possibilité d’une baisse générale de production de 5%. Bien qu’elle ne soit pas jusqu’ici confirmée par les Saoudiens, cette information a entraîné un nouveau bond des cours du brut, au plus haut en trois semaines. Le cours du baril de «Light Sweet Crude» (WTI) a fini la semaine à près de 34 dollars le baril, tandis que le Brent valait un peu moins de 36 dollars à la clôture hebdomadaire des marchés. Selon les analystes, «les rumeurs sur des négociations entre la Russie et l’Opep, afin de réduire leur production, poussent les investisseurs à se dire qu’il est temps de revenir sur le marché», commentait, vendredi soir, un analyste chez Strategic Energy and Economic Research. Membre de l’Opep et premier producteur de pétrole en Amérique latine, le Venezuela a saisi aussitôt l’opportunité et va à l’encontre des poids lourds de la production mondiale du brut. En baisse depuis plus d’un an et demi face au niveau élevé de la production, que ce soit aux Etats-Unis, dans l’Opep ou en Russie, le marché pétrolier a réagi positivement à l’idée de voir la production baisser de 5%. Il a aussi bien résisté à des rumeurs selon lesquelles l’Iran, qui appartient à l’Opep et s’apprête à faire son retour sur le marché mondial à la suite de l’accord sur son programme nucléaire, avait prévenu qu’il ne participerait pas à une baisse organisée de production. Quoi qu’il en soit, les discussions autour d’une réunion entre membres de l’Opep et producteurs non-Opep seraient de bon augure, présageant un retour à de meilleurs sentiments chez les Saoudiens. Mais il ne faut pas non plus céder à l’euphorie, lorsqu’on sait qu’au sein même des l’Opep, Saoudiens et Iraniens se livrent à une guéguerre aux ramifications politiques qui risque de compromettre la recherche d’un salut aux cours du brut. Il y aurait aussi des calculs derrière les déclarations du ministre russe de l’Energie, destinés à tenter un rebond psychologique des prix. Si les espoirs du marché étaient déçus et si tout cela ne se révélait être qu’un jeu, les cours rechuteraient inévitablement, prévenaient les analystes. Bon nombre parmi eux jugeaient, en effet, la perspective d’une entente entre Moscou et le cartel sur des réductions de production hautement improbable, d’autant que le Vice-Premier ministre russe, Arkadi Dvorkovitch, a estimé, vendredi, qu’il revenait aux compagnies pétrolières et non à l’Etat de décider d’une éventuelle baisse de la production de l’or noir de la Russie. Il faut attendre lundi pour en juger. 

Publié dans Der

Le ministre de l’Habitat, Abdelmadjid Tebboune, a annoncé, hier, à Alger que les travaux au niveau de la salle de prière de la Grande Mosquée d’Alger seront achevés début mars prochain. Lors d’une visite d’inspection sur site, M. Tebboune a indiqué que les gros œuvres au niveau de la salle de prière avaient atteint un niveau d’avancement de 87%, ajoutant que leur finalisation était prévue pour début mars prochain. Par ailleurs, le minaret de la mosquée, devant culminer à 267 m, atteindra les 120 m début mars, a ajouté M. Tebboune. Le projet de la Grande Mosquée connaît «un avancement remarquable», selon le ministre qui a précisé que les gros œuvres au niveau de ses différentes structures sont achevés (Dar Al-Qor’ân, la bibliothèque, le centre culturel). Il a ajouté que le projet sera réceptionné en fin d’année avec un possible retard de deux à trois mois eu égard au caractère délicat de l’étude et des matériaux utilisés. Outre sa portée religieuse, culturelle et touristique, la Grande Mosquée d’Alger, dans laquelle de nouvelles techniques de construction sont utilisées pour la première fois en Algérie, sera une référence en tant qu’œuvre d’art. La Grande Mosquée d’Alger ambitionne de devenir un pôle attractif à vocation religieuse, culturelle et scientifique, alliant authenticité et modernité, notamment à travers son cachet architectural particulier.

Publié dans Der

Quatre années après sa disparition, la commune d’El Khroub (Constantine) a revisité, hier, le parcours du regretté Abdelhamid Mehri, ancien ministre du Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA) et l’une des figures marquantes du mouvement national. Des amis du défunt, entourés de moudjahidine, d’universitaires et de simples citoyens ont rappelé, après avoir salué sa mémoire, le parcours d’Abdelhamid Mehri. S’exprimant lors d’une conférence organisée en hommage au défunt, le moudjahid Rabah Mahchoud, ancien ambassadeur et capitaine de l’ALN dans le Nord constantinois, a rappelé qu’Abdelhamid Mehri (1926-2012) se distinguait par sa «bonne éducation, son respect des autres, sa maturité politique et son engagement total pour la cause nationale qu’il plaçait au-dessus de toute autre considération». Le regretté Abdelhamid Mehri fut désigné au sein de la délégation extérieure du Front de libération nationale (FLN) et occupa le poste de membre du Conseil national de la Révolution algérienne (CNRA), puis celui de membre du Comité de coordination et d’exécution (CCE), a-t-on rappelé. Il occupa le poste de ministre des Affaires nord-africaines, puis celui de ministre des Affaires sociales et culturelles du GPRA. Il fut également, après l’indépendance, ministre de l’Information avant d’occuper le poste d’ambassadeur dans plusieurs capitales. Sa dernière fonction officielle fut celle de secrétaire général du parti du FLN, de 1988 à 1996.

Publié dans Der

Les Banlieusards ont été freinés par une courageuse formation de l’ASMO qui tente de s’en sortir, alors que les Constantinois amorcent leur sauvetage grâce à ce succès à domicile face aux Sétifiens.

Les deux matchs avancés pour le compte de la 18e journée de la Ligue I Mobilis ont profité aux formations locales qui ont pris le meilleur sur leurs adversaires. Ainsi, au stade Habib Bouakel d’Oran, l’ASM Oran a pris le meilleur sur l’USM El Harrach qu’elle a stoppée net après une longue série de résultats probants. Le but de la rencontre a été inscrit par le goléador asémiste Djemaouni à la deuxième minute de cette empoignade offrant les trois points à sa formation après avoir contribué au nul ramené d’Alger face au NAHD. Il faut savoir que les gars de la Médina Djedida ont évolué sans leur entraîneur, Nabil Medjahed, suspendu pour une durée de six mois pour insultes contre officiels lors du dernier match face au Nasria. Les Oranais ont su donc gérer ce virage difficile et commencent peu à peu à sortir la tête de l’eau même si le chemin reste encore long pour quitter définitivement la zone des turbulences. Par contre, les Banlieusards, eux, ratent l’occasion de prendre seuls la troisième place avec cette défaite et sont toujours concurrencés par le MCA et le MOB. Les Jaune et Noir devront maintenant se concentrer sur la suite du parcours dans l’espoir de se refaire une santé dès la prochaine journée du championnat. Dans le deuxième match et qui est ce derby de l’Est entre le CS Constantine et l’ES Sétif, le dernier mot est revenu aux gars de la ville Antique qui ont pris le meilleur sur leur adversaire par le score d’un but à zéro. Une banderille plantée par Samer à la 46’dans les bois gardés par Khedaïria a suffi aux locaux pour prendre les trois points du succès. Les Vert et Noir ont été, certes, inquiétés par les assauts répétitifs des poulains de Geiger, mais cela ne les pas empêchés de prendre le dessus au final en résistant de la meilleure manière qui soit. Les gars de la ville des Hauts-Plateaux, eux, n’arrivent pas à sortir leur tête de l’eau et la saignée des points continue pour eux, qui sont maintenant à la septième place avec seulement 23 points dans leur escarcelle.

Publié dans Sports

L’Olympique Médéa, vainqueur en déplacement contre le CA Bordj Bou Arréridj (0-1) jeudi en ouverture de la 18e journée du championnat de Ligue 2, conserve sa place de leader devant ses deux poursuivants, le CA Batna et l’USM Bel Abbès, alors que la bonne opération a été réalisée par Paradou AC qui se hisse à la quatrième place après son succès contre la JSM Béjaïa (2-1). L’OM était le seul club du Top 5 à avoir évolué hors de ses bases au cours de cette journée, ce qui ne l’a pas empêché de déjouer les pronostics en revenant avec les trois points de son périlleux déplacement chez le CA Bordj Bou Arréridj, qu’il a surpris à la demi-heure de jeu par un but de Hamadache. Les deux poursuivants : le CA Batna et l’USM Bel-Abbès, malgré l’avantage du terrain et le soutien du public, ont éprouvé les pires difficultés contre des adversaires moins bien lotis et contre lesquels ils se sont petitement imposés (1-0). Le CAB l’a emporté face à l’avant-dernier du classement, le CRB Aïn Fekroun, grâce à Mesfar (45’), alors que Bennaï a offert la victoire à l’ex-leader, l’USMBA, à la 41e minute. La meilleure opération de la journée est à mettre à l’actif de Paradou AC qui s’est imposé à l’extérieur contre la JSM Béjaïa (2-1) grâce à un doublé de Benayed (2’,23’). A la faveur de cette précieuse victoire, les hommes de Cherif El Ouazzani remontent à la quatrième place à quatre longueurs du podium. En revanche, la JSMB marque le pas et glisse à la cinquième place. La 18e journée a été marquée également par les victoires à l’extérieur du MC El Eulma, et d’Amel Bou Saâda contre respectivement l’AS Khroub et l’ASO Chlef sur le même score (1-0). Le MCEE a surpris l’ASK (1-0) grâce à Fezzani (51’), au moment où l’ABS s’est remis à l’adresse de Tebbaz (19’) pour engranger les trois points contre l’ASO Chlef et qui vaudront probablement leur pesant d’or dans le décompte final pour le maintien. L’US Chaouia n’a pas réussi à préserver le score contre la lanterne rouge, l’USMM Hadjout, concédant l’égalisation de Guerrab à la 83e minute, alors que Fegaâs lui avait permis de mener dès la 4e minute de jeu. Le MC Saïda est l’un des rares clubs à s’imposer à domicile au cours de cette 18e journée contre l’OM Arzew (2-0) grâce à Zahzouh (10’) et Saâdi (34’).

Publié dans Sports

Le gardien de but de la sélection olympique algérienne, Abdelkader Salhi, a indiqué qu’il ambitionnait de rejoindre un club européen et gagner une place en équipe nationale première, estimant que l’Algérie a les atouts pour aller loin lors des prochaines olympiades à Rio De Janeiro en août 2016. « Tout se passe comme je l’avais prévu. Mon premier objectif est de garder les cages d’une équipe européenne et de l’équipe A d’Algérie », a déclaré le portier de l’ASO Chlef (Ligue 2, Algérie) au site officiel de la Fédération internationale de football (Fifa). Désigné meilleur gardien de la précédente Coupe d’Afrique des moins de 23 ans au Sénégal, Salhi avait contribué grandement dans la qualification des Verts aux prochains Jeux olympiques de 2016 à Rio De Janeiro. Il se montre optimiste quant à une participation honorable des Verts dans cet évènement. « Nous n’irons pas à Rio pour faire du tourisme, mais obtenir un résultat honorable pour les Algériens, les Arabes et les Africains en général. Si on jette un coup d’œil sur l’état actuel du football algérien et les joueurs qui composent la sélection olympique, on constate que nous pouvons aller loin dans la compétition », a-t-il assuré. Revenant sur son brillant parcours sur le plan personnel lors de la CAN, le dernier rempart de l’ASO a fructifié le travail réalisé en sélection nationale. « J’ai eu de la chance, car j’ai bénéficié d’un entraînement spécifique avec le groupe. Ce niveau élevé nous a permis d’atteindre les Jeux olympiques », a-t-il expliqué.

Publié dans Sports

L’entraîneur de la sélection algérienne des moins de 20 ans (U20), Mohamed Mekhazni, a estimé que son équipe a présenté un visage relativement meilleur face à l’Egypte (1-1), lors du deuxième match amical entre les deux équipes en l’espace de quatre jours vendredi au stade communal de Baraki (Alger).
« J’estime que cette fois on a été relativement meilleurs, par rapport au premier match (défaite 3-2, ndlr). Sur le plan défensif en particulier, mes joueurs se sont mieux comportés », a déclaré Mekhazni à la presse à l’issue de la partie. « On a joué également un bon match sur le plan tactique, en ce sens que mes joueurs étaient mieux en place. Ça motive pour redoubler les efforts, sachant qu’on aura a priori à jouer prochainement deux autres matchs amicaux contre la Mauritanie avant d’entrer dans le vif du sujet », a-t-il ajouté. Le sélectionneur national s’était plaint notamment des carences défensives de son équipe lors de la première rencontre face aux Egyptiens, qualifiant de « maillon faible » de l’équipe son arrière garde.
Les deux sorties mi-figue, mi-raisin des protégés de Mekhazni interviennent avant un peu plus d’un mois du début des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations de la catégorie en 2017, dont le tirage au sort aura lieu le 5 février prochain à Kigali (Rwanda).

Publié dans Sports

Le jeune attaquant algérien Zakaria Boulahia (18 ans) a signé son premier contrat professionnel avec l’Atletico Madrid, actuel 2e au classement du championnat d’Espagne de football, rapporte la presse sportive ibérique. Né le 1e juin 1997 à Aïn Témouchent (Ouest), Boulahia évolue actuellement au sein de l’équipe réserve de l’Atletico, mais est appelé désormais à faire des apparitions à l’avenir dans le groupe professionnel dirigé par l’entraîneur argentin Diego Simeone. Le prochain objectif de Boulahia sera sans doute de gagner une place au sein de l’équipe fanion du deuxième club de la capitale espagnole. Il n’est pas à écarter ainsi de voir cette pépite madrilène faire l’objet des convoitises de la Fédération algérienne de football (FAF) en vue d’intégrer éventuellement les rangs de l’équipe des U20 ou celle des U23.

Publié dans Sports

Le Sporting Lisbonne (division 1 portugaise de football) a rejeté une offre de 18 millions d’euros d’Everton (Premier league anglaise de football) pour s’attacher les services de l’attaquant international algérien Islam Slimani, rapporte vendredi le quotidien sportif Record. Très convoité, Slimani, auteur de 16 buts en championnat, devrait rester au Sporting dont la direction refuse de le libérer actuellement, précise la même source qui rappelle que la clause libératoire du joueur algérien est fixée à 30 millions d’euros. Le meilleur goleador en activité de l’équipe nationale (20 buts) a inscrit 8 buts en cinq matchs de suite en championnat depuis le début de l’année 2016. Slimani qui enchaîne sa troisième saison sous les couleurs du Sporting est en train de devenir l’un des attaquants les plus convoités du championnat portugais. Plusieurs clubs européens l’ont supervisé depuis le début de cet exercice.

Publié dans Sports
Page 1 sur 6