Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 08 novembre 2018 06:00

Challenge Sahari 2018/Compte-rendu des 5e et 6e étapes : De la casse, des abandons, mais aussi de la féerie

Écrit par Fayçal Djoudi
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Dunes sans fin, pistes caillouteuses, paysages féériques, abondons et accidents... Tel est le résumé le plus simple des 5e et 6e étapes du rallye challenge Sahari.


Mardi dernier, a débuté la cinquième journée de la quatrième édition du rallye. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle a été riche en suspense et en émotion. Et surtout en casse, puisque la majorité des pilotes se sont cassés « les dents » sur les spéciales du jour…
Cette épreuve numéro « five », qui s’est faite sur une distance de 400 km entre la ville de Timimoune et El Méniaâ (Ghardaïa) dont 344 km en spécial, s’est résumée en beaucoup de pistes techniques mais aussi caillouteuses sur lesquelles il a fallu économiser ses pneus.
Cette étape a commencé par une courte étape de liaison de 23 km avant de débuter la spéciale. En effet, au début, les pistes étaient assez roulantes, mais peu à peu, le sable a pris le dessus parfois mêlé à quelques roches éparses.
Et il faut dire que l’étape n’a ménagé ni les hommes ni les mécaniques car les abandons se sont succédé pour bien d’autres pilotes, sur cette cinquième journée. Déjà sur la soixantaine d’équipages qui avaient pris le départ de Timimoune, nombreux ont cassé leurs bolides.
D’ailleurs, l’Espagnol Viktor Riviera, qui avait remporté la 4e étape, a été contraint à l’abandon lors de cette étape alors qu’il était leader du général en motos. Il a perdu le contrôle de sa moto au 30 km du début de la course. Il a effectué une chute lui causant plusieurs fractures.
Concernant les résultats de cette étape, c’est l’Italien Alessandro Ruosso, qui a encore remporté l’épreuve en catégorie moto avec un temps de
3 51:03. De même pour la catégorie «Auto», où Allahoum a raflé la première place avec un temps de
4 34:42. En Side by Side Vehicule (SSV), c’est le duo italien Ceci et Bioli, avec un temps de 7 28:13

Parcours compact et spectaculaire pour l’avant-dernière étape

Après une étape difficile et près d’une dizaine d’abandons, les « Survivors » ont eu, hier, un circuit très rapide et relativement facile en navigation, vu qu’il ne faisait que 128 km dont 119 km en spécial. La course était en boucle autour de la ville El Méniaa. Et pour parler de l’étape d’hier à proprement dit, elle était vraiment belle. Et encore une fois, les participants n’ont pas caché leur émerveillement et leur bonheur de se retrouver en Algérie le décor fascinant qu’offre le désert algérien.
D’ailleurs, les pilotes et même les journalistes ont eu la chance de passer à côté d’une grande église surnommée la « Cathédrale du désert ». Devant cette église, repose la dépouille de Charles de Foucauld, père missionnaire, qui est mort en 1916 à Tamanrasset où il a été transporté à El Goléa en 1948. Il repose au petit cimetière chrétien de Saint-Joseph.
Ainsi, les voitures, motos, quads et camions ont surfé sur les dunes avant de finir sur de belles pistes roulantes jusqu’à l’arrivée. D’une beauté rare de par les paysages traversés, cette sixième étape en boucle, a complètement enchanté les équipages engagés. Sous un soleil radieux, cette douce Algérie, méconnue de la plupart des concurrentes, s’est déroulée comme un tapis d’émerveillement.

Les algériens 
bien-côtés…
Concernant le classement général, les Algériens sont bien côtés. D’ailleurs, Allahoum Fodil et son copilote détiennent la première place, avec un temps de 17:17:59 dans  la catégorie «4x4», suivie des frères Benmasour avec un temps de  23:26:18. Ainsi, les deux premières places sont dominées par les algériens. Par contre, la troisième place revient à une équipe libyenne, Agouf et Hussini avec un temps de 28:37:24. L’Italien Ruoso Alessandro est arrivé quant à lui premier dans la catégorie «moto» avec un temps de 14:00:31, suivi par l’Anglais Blackburn Jonathan avec un temps de 14:15:15. Pour la troisième place, elle revient au Français Weibel Laurent avec un temps de 14:47:07.
Le classement général de la catégorie «quad» a été dominé par l’algérien Mustapha Hamadouche avec un temps de 62:53:35. Concernant le SSV, c’est l’Italien, Ceci Biolo avec un temps de 76:35:49.
Par ailleurs, pour « The last one », du rallye challenge Sahari, le bivouac prendra, aujourd’hui, ses quartiers à Ghardaïa et les pilotes effectueront 330 km avec beaucoup de dunes et de sable, le tout entrecoupé de parties rapides. Pendant les 33 premiers kilomètres, les coureurs ont suivi une majorité de pistes en direction du nord. Aux environs du km 53, ils devront suivre le lit d’un oued qui leur procura des sensations de pilotage très agréables.

Laissez un commentaire