Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mercredi, 13 juin 2018 06:00

Corruption : Les activités de la Fédération du Ghana gelées en attendant sa dissolution

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)


La Haute cour du Ghana a tranché : elle a ordonné hier la suspension de toutes les activités de la Fédération de football (GFA) et de ses dirigeants. A la requête de la procureure générale, Gloria Akuffo, la cour a pris une injonction provisoire suspendant toutes les activités de la GFA

, et interdisant à ses dirigeants d’exercer leurs fonctions pour une période de dix jours renouvelables. Cette mesure vise à permettre au gouvernement de liquider officiellement l’organisation sportive, devenue «un instrument de promotion personnelle pour les gens qui la dirigent afin de s’enrichir», selon Gloria Akuffo.
«La GFA a compromis son existence et au nom de l’intérêt national, le procureur général a le devoir de prendre des mesures urgentes pour y mettre un terme», a-t-elle fait valoir à la cour.
Les responsables de la fédération se voient notamment interdire d’organiser des matchs,
de procéder à des nominations ou encore de voyager officiellement au nom de la GFA, à quelques jours du début la Coupe du monde  de football en Russie.

«Prendre des mesures immédiates»
Dans un documentaire explosif sorti la semaine dernière à Accra, «Number 12», un journaliste d’investigation ghanéen a piégé des dizaines d’arbitres ainsi que plusieurs dirigeants de la Fédération nationale, dont son président, en leur proposant des pots-de-vin. Kwesi Nyantakyi est notamment filmé avec des «investisseurs» potentiels (en fait des journalistes) à qui il fait miroiter de juteux contrats avec le gouvernement ghanéen, en échange de «cadeaux» de plusieurs millions de dollars. Après la sortie du film, le gouvernement du Ghana avait annoncé vouloir «prendre des mesures immédiates» pour dissoudre la GFA.
Le président de la fédération a démissionné de ses fonctions vendredi dernier, évoquant «une série d’erreurs», après avoir été suspendu pour une durée de 90 jours par la Fédération internationale de football (Fifa). Il s’est également excusé auprès du président ghanéen Nana Akufo-Addo, arrivé au pouvoir en 2017 sur la promesse d’éradiquer la corruption dans ce pays réputé pour être un bastion démocratique et de bonne gouvernance. Ce documentaire est le résultat d’une enquête de deux ans menée par le journaliste Anas Aremeyaw Anas, connu au Ghana pour avoir révélé de nombreuses affaires de corruption ou d’abus de pouvoir, notamment dans le secteur de la justice.

Laissez un commentaire