Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

francealgerie

mardi, 03 juillet 2018 06:00

La presse mondiale dit au revoir à l’Espagne : «Adiós», «Honte», «A la maison !»

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Telle une gueule de bois qu’on peine à faire passer, l’Espagne s’est réveillée difficilement hier matin. Au lendemain de l’élimination de la Roja face à la Russie (1-1, 4 t.a.b. à 3) en huitième de finale du Mondial, la presse ibérique n’est pas tendre avec Fernando Hierro et ses hommes. Tour d’horizon.


Une sensation. Une de plus. Après les éliminations prématurées de l’Allemagne et du Portugal, voilà que l’Espagne est également éjectée de la Coupe du monde. Opposée à la Russie dimanche en huitième de finale, la Roja, impuissante, s’est inclinée face au pays hôte (1-1, 4 t.a.b. à 3) sans jamais réellement lutter. Une énorme surprise qui a laissé le monde sans voix. Mais pas sans mots. Au lendemain de cette élimination, la presse sportive (et pas que) est revenue sur cette improbable élimination.

Fin d’une génération

Bien évidemment, difficile de ne pas commencer par un tour d’horizon de la presse espagnole. «A la maison en marchant», titre ainsi Marca, expliquant que la Roja a joué «sans rapidité», «sans profondeur» et «sans âme». «Une domination stérile», résume le quotidien madrilène. Du côté de la Catalogne, Sport n’y va pas par quatre chemins : «Quelle honte !», peut-on ainsi lire en Une, alors que Mundo Deportivo parle lui de «peine maximale».
«La fin d’une génération», estime AS, l’autre quotidien de Madrid avec Marca. Mais outre celle sportive, la presse généraliste évoque également cette débâcle de Fernando Hierro et ses hommes. «Adieu Mondial», titre par exemple ABC, alors qu’El Mundo s’attaque lui à la «mauvaise gouvernance» autour de la Roja, faisait bien évidemment référence au licenciement de Julen Lopetegui deux jours avant le début du Mondial. «Alors, satisfait ?», demande lui Super Deporte à... Florentino Pérez, coupable d’avoir annoncé l’arrivée de Lopetegui sur le banc du Real Madrid le 12 juin dernier, précipitant ainsi son départ.

L’Espagne «arrive à la plage»

Mais forcément, l’élimination de l’Espagne fait parler un peu partout dans le monde. En Italie, par exemple, La Gazzetta dello Sport dit «adiós» à la Roja. Le Corriere dello Sport, qui avait déjà chambré l’Allemagne il y a quelques jours après son élimination, ne se prive pas pour faire de même ce lundi. «L’Espagne arrive à la plage», peut-on lire en Une du quotidien transalpin, invitant ainsi les hommes de Hierro à rejoindre les Portugais, les

Allemands... et les Italiens en vacances.
«OUT», lâche quant à lui le Mirror Sport en Angleterre. Le Daily Mail annonce que «l’Espagne est dehors», pendant que le Daily Express voit cette élimination d’un autre point de vue. L’Angleterre, qui affronte la Colombie mardi (20h), peut en effet avoir la voie libre. «L’exploit de la Russie booste les espoirs anglais», estime le média. Il est vrai, les Britanniques apparaissent désormais comme les favoris dans cette partie de tableau. Au vu des surprises qui se succèdent dans ce Mondial, ce n’est pas forcément une bonne nouvelle...

Plus dans cette catégorie : « Tiki-tracas Le Sénégal mauvais perdant »

Laissez un commentaire