Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

francealgerie

lundi, 09 juillet 2018 06:00

L’Angleterre, la Belgique, la France et la Croatie aspirent à succéder à l’Allemagne : Quatre postulants pour un trône !

Écrit par Mohamed Touileb
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Ça y est, le dernier carré de la Coupe du monde 2018 en Russie (14 juin – 15 juillet) est au complet. L’Allemagne, championne du monde en titre, n’y figure pas. Tout comme le Brésil. Et pourtant, lors des 20 dernières séquences, au moins une de ces deux équipes était toujours présente à ce stade.

Pour cette édition russe, le carré d’as est 100% européen. C’est la quatrième fois de suite que le consacré sera de la zone UEFA sachant que l’Angleterre, la Belgique, la France et la Croatie sont les derniers survivant des huitièmes.

Les bookmakers donnent les Français comme potentiels vainqueurs de la 21e édition du Mondial suivis des Belges puis les Anglais et Croates. Ça c’est pour les prédictions. Toutefois, c’est le terrain qui sera l’ultime arbitre pour acquitter l’une des quatre sélections qui restent en lice pour la victoire finale. Il y a deux équipes seulement qui sont toujours invaincues dans l’épreuve. Il s’agit de la France (4 victoires et 1 nul) et de la Belgique qui a totalisé 5 succès en autant de sorties jusque-là. Mardi, soit les « Bleus », soit les « Diables Rouges » vont enregistrer le premier revers dans la CDM puisqu’ils devront s’expliquer lors de la première demi-finale prévue à 19h du côté de Saint-Pétersbourg. Deux sérieux clients aux effectifs riches en talents. Une explication entre deux générations présentées comme dorées. Pour l’une d’entre-elles, il y aura une finale à jouer. L’histoire donne les coéquipiers de Paul Pogba destinés à rallier la deuxième finale après celle de 1998 gagnée par leurs prédécesseurs emmenés par Zinedine Zidane. C’était contre le Brésil de Ronaldo. A ce sujet, il faudra souligner que les « Auriverdes » ont été sortis dès les quarts de finale face aux... Belges. Ainsi, pour la première fois de l’histoire, le « final four » ne compte ni les Allemands ni les Brésiliens. Ça n’est jamais arrivé depuis le lancement de la Coupe du monde en 1930. S’ils disputeront les demies pour la 6e fois, les « Tricolores » n’ont pas toujours réussi à passer ce cap avec un bilan de 3 défaites (1958, 1982, 1986), 2 victoires (1998, 2006). En revanche, les Belges d’Eden Hazard, auteur d’un tournoi très abouti jusqu’ici, n’ont jamais passé le stade des demies comme ce fut le cas en 1986. Ça serait une première pour le pays.


L’Angleterre ne veut pas rentrer à la maison
Comme la Belgique, la Croatie n’a jamais pu atteindre l’explication ultime de la messe universelle. La meilleure performance était la demie d 1998. Davor Suker & cie ont été éliminés par la France, pays hôte. Aller plus loin sera le but du portier Danijel Subasic et ses compères. « L’objectif maintenant, c’est de faire un peu mieux que 1998. Et ça serait encore mieux si c’est une finale contre la France. On a quatre jours pour préparer notre demi-finale contre l’Angleterre, ça sera un match très difficile, ça arrive une fois dans la vie de jouer une demie de Coupe du monde », souhaite le dernier rempart de l’AS Monaco très présent lors des deux séances de tirs au but en huitièmes et en quarts face au Danemark (3 parades) et la Russie (1 parade) dans ce sens. Si les Croates veulent jouer une finale inédite, l’Angleterre vise une deuxième couronne mondiale après celle de 1966. Cinquante-deux ans d’attente pour les «Three Lions» qui ont entamé le tournoi avec la ferme intention de revenir avec le trophée à la maison même si personne ne donnait cher de leur peau. En tout cas, le peuple anglais y cryait et a ressorti la chanson «it’s coming home » (ça va revenir à la maison) devenue un tube à l’occasion de cette CDM. A deux rencontres de voir le rêve se réaliser, l’équipe ne peut que croire en sa bonne étoile pour ajouter une seconde par-dessus l’écusson. Revenir au pays : oui mais pas sans le graal a laissé entendre le keeper Jordan Pickford très en vue lors de cette compétition. « Personne ne veut rentrer à la maison », prévient-il. La troupe à Southgate envisage bien d’imiter la génération 1966 de Bobby Charlton. Pour cela, il faudra damer le pion à l’ « Echiquier » croate mercredi à Moscou.

Laissez un commentaire