Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 12 juillet 2018 06:00

Les transferts de Riyad Mahrez et de Cristiano Ronaldo ont agité la Toile en Algérie : Quand le tant attendu épouse l’improbable

Écrit par Mohamed Touileb
Évaluer cet élément
(0 Votes)

En pleine Coupe du Monde, juste avant la première demi-finale de la compétition prestigieuse jouée mardi, deux évènements ont enflammé la Toile Internet mondiale en général et algérienne en particulier. Les transferts de Riyad Marhrez vers Manchester City et Cristiano Ronaldo en direction de la Juventus Turin venaient d’être officialisés.

Deux sommes records venues éclipser France – Belgique. Deux destins qui ont basculé venant bousculer la furie médiatique que suscite un rendez-vous «importantissime» comme le Mondial.

«Enfin !» C’était certainement le premier mot sorti de la bouche des Algériens qui attendaient l’épilogue du feuilleton Riyad Mahrez ayant duré une année. Ça a commencé par l’image de Mahrez sortant de l’hôpital de Manchester où il venait de passer sa visite médicale pour acter sa signature chez les «Citizens». La veille, il y avait les premiers indices. Le gaucher n’avait pas fait le voyage avec Leicester City, son ancien club, en France pour le stage de préparation. A partir de là, on a commencé à se douter d’un accord proche avec la formation mancunienne qui était à deux doigts de le faire signer l’hiver dernier.


Le joueur africain le plus cher de l’histoire
Après avoir vu la transaction capoter, Guardiola est revenu à la charge pour enrôler le natif de Sarcelles. Pep a insisté pour l’avoir et ça a fini par se faire. En début de soirée, le «Fennec» a paraphé un contrat de cinq années pour un salaire annuel de 10.3 millions d’euros (200 000 Livres Sterling/semaine) qui fera de lui le 3e joueur le mieux pays du team derrière Kevin De Bruyne et Sergio Agüero. Son bon de sortie a coûté 68 millions d’euros à la direction des « Sky Blues».
Des chiffres qui font du «Vert» le joueur africain le plus cher de l’histoire. Il devance le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang qui avait coûté 63,75 millions d’euros à Arsenal suivi de Nabi Keïta récemment signataire à Liverpool (60 millions) en provenance du RB Leipzig (Bundesliga). C’est un Mahrez record qui a fini par voir son rêve de jouer pour une grosse écurie se réaliser malgré quelques péripéties. «Les meilleures choses arrivent à ceux qui savent attendre», avait publié le MVP 2015 de la Premier League. Cela résume tout pour un gars qui a su être patient. Notons que le champion d’Angleterre a précipité la présentation de sa nouvelle recrue car il aurait été contraint de la retarder à aujourd’hui. La raison : les médias locaux étaient obnubilés par la demie Angleterre-Croatie jouée hier à l’heure où l’on mettait sous presse.


Les comptes officiels de la Juve et City envahis
Si la signature de Mahrez à City s’est faite un peu tard dans la journée, l’autre bombe du mercato, celle concernant CR7, a été lâchée plus tôt. Le Portugais évoluera avec une autre tunique que celle du Real Madrid qu’il a portée pendant 9 saisons. Presque une décennie durant laquelle l’Empereur madrilène a tout gagné. Que ce soit en individuel (4 Ballons d’Or, 3 Souliers d’or et 2 trophée The Best Fifa) ou en collectif (2 Liga, 2 Copa Del Rey, 2 Super Coupes d’Espagne, 3 Super Coupes d’Europe, 3 Coupes du monde des clubs et -bien sûr- 4 Ligues de Champions), le Portugais a tout raflé. Cet été, il a décidé de relever un nouveau défi. Il a donc opté pour la Juventus Turin et l’Italie contre une indemnité estimée à plus de 105 millions d’euros et des émoluments à hauteur de 30 millions d’euros annuels.
Improbable était cette éventualité il y a trois mois. Contrairement à celle de voir Mahrez quitter Leicester City. L’Algérien est plus que jamais dans la Cour des grands tant sa signature à City a suscité de l’emballement. En à peine 16 heures, la page officielle de Manchester City a enregistré 180 000 nouveaux membres. Un exode, comme celui des fans de Cristiano Ronaldo dont nombreux «Juventini» ont «liké» ses comptes sur les réseaux sociaux. En 24 heures, le numéro 7 a recensé quelques 300 000 nouveaux abonnés. C’était la folie.

Laissez un commentaire