Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mercredi, 08 août 2018 18:10

Ligue 2 (2018-2019) : Entre favoris sur papier et outsiders pour bousculer la hiérarchie

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Championnat d’Algérie de Ligue 2 Mobilis de football reprendra ses droits vendredi avec, en lice, 16 clubs aux objectifs diamétralement opposés : d’une part des formations en quête d’accession et d’autre part des équipes qui lutteront pour le maintien.

Pour cette neuvième édition de l’ère professionnelle, les observateurs s’attendent à une lutte féroce dans la course à l’accession, avec l’espoir d’assister à une compétition d’un niveau footballistique meilleur par rapport aux précédentes saisons, le tout dans un total esprit de fair-play. Afin de préparer l’exercice 2018-2019 dans les meilleures conditions possibles, certains pensionnaires de la Ligue 2 ont opté pour des stages à l’étranger, à l’image de l’ASO Chlef, du MC El-Eulma ou encore du nouveau promu, le NC Magra, qui ont choisi la Tunisie, tandis que le WA Tlemcen de Fouad Bouali s’est rendu en Turquie. Faute de moyens financiers, les autres équipes de la Ligue 2 se sont contentées de se préparer en Algérie. Dans la course à l’accession, plusieurs clubs devraient se disputer les trois tickets gagnants menant vers la Ligue 1. Sur papier, il s’agit de l’USM El-Harrach, de l’ASO Chlef, du WA Tlemcen, de l’USM Annaba qui revient au premier plan après plusieurs saisons en division amateur ou encore de la JSM Skikda qui a renforcé son effectif avec des joueurs d’expérience, dont les chevronnés Hocine Metref et Fares Amrane en provenance du RC Kouba.

De retour aux commandes de son club de toujours, le président de l’USMH, Mohamed Laïb, a mis le paquet pour jouer les premiers rôles, en recrutant l’entraîneur Salem Laoufi (ex-ASM Oran) et quelques éléments qui constitueront l’ossature du Onze harrachi, malgré la position des «Noirs et Jaunes» figurant dans la liste des clubs interdits de recrutement à cause de leurs dettes. De son côté, la JSM Béjaïa tentera d’oublier la grande désillusion de la saison dernière, quand elle a laissé filer le dernier accessit à l’ultime journée de championnat aux dépens du CA Bordj Bou Arréridj.

L’USM Blida, un autre ancien pensionnaire de l’élite, a engagé un «spécialiste» de la Ligue 2, en l’occurrence Abdelkrim Latreche, pour un retour express dans la cour des grands, tandis que l’US Biskra a choisi la stabilité en faisant confiance au même staff technique, conduit par Nadir Leknaoui, malgré la relégation la saison précédente. Des outsiders, à l’image du RC Relizane, de l’ASMO, du MCEE et de l’USB, seront en embuscade avec l’espoir de réussir un parcours qui leur ouvrirait les portes de la Ligue 1 où ils ont déjà évolué. Les autres formations, notamment celles en proie à des problèmes financiers et confrontées aux départs de plusieurs de leurs cadres, comme le RC Kouba, le MC Saïda et l’Amel Bou Saâda, devraient lutter pour leur maintien en Ligue 2 avec les moyens du bord.n

 

Programme des rencontres :

Vendredi 10 août (17h00)

USM Harrach - NC Magra 

JSM Skikda -  ES Mostaganem

MC Saïda - MC El-Eulma 

USM Blida - WA Tlemcen 

US Biskra - USM Annaba

A Boussaâda - RC Kouba

Samedi 11 août (19h00)

JSM Béjaïa - RC Relizane
(à huis clos)

ASO Chlef - ASM Oran.

Laissez un commentaire