Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 06 décembre 2018 06:00

El Tarf : Le manque de transport fait jaser

Écrit par Menrad Bahmed
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les habitants, fonctionnaires et autres voyageurs voulant se rendre d’El Tarf à Zitouna, Aïn El Kerma, Bouhadjar,Cheffia ou Berrihane souffrent encore d’un manque criant de moyens de transport à partir de dix-sept heures.

Aucun transporteur n’assure la desserte de ces tronçons dès qu’il commence à faire nuit. La situation est pire en période de grandes pluies. Des voyageurs piégés se rabattent sur un hôtel pour passer la nuit faute de moyens de transport. Bien que la wilaya soit au rang de chef-lieu, elle ne dispose d’aucun hôtel mis à part un motel qui a été classé en dortoir. Les voyageurs en rade doivent se rendre à Bouteldja, à douze kilomètres, à l’hôtel Abou Naoues, ou à El Kala qui dispose de plusieurs hôtels, mais à des prix qui donnent le tournis. La situation est pire dans les zones rurales bien que plusieurs opérateurs de transport aient des licences pour assurer le transport. Les habitants de ces régions sont souvent obligés de faire à pied entre dix et quinze kilomètres ou de prendre un moyens de transport clandestin qui les déplume en leur demandant plus de 500 dinars. La direction des transports, saisie souvent de cet état de fait, a pris des mesures contre les opérateurs défaillants et a ouvert ses services pour l’octroi de licences à ceux qui désirent assurer les dessertes. Des dessertes que les opérateurs refusent car ils pensent que celle-ci sont moins rentables. Notons au passage que ces derniers se bousculent au portillon pour obtenir des lignes long trajet situées sur les axes routiers nationaux. Les voyageurs les plus pénalisés restent, selon les déclarations que nous avons récoltés, ceux de Bouhadjar et d’Aïn Kerma, car la RN 82 est impraticable en plusieurs points en dépit des enveloppes financières injectées pour la réparer. Un tronçon souvent confié à un entrepreneur qui effectue les premiers travaux et saute sur un autre laissant le premier accusant plusieurs années de retard. Un tronçon truffé de plusieurs éboulements et affaissements. En attendant la résolution de problème qui se pose aussi pour les voyageurs de la partie ouest du chef-lieu de wilaya El Tarf, les voyageurs prendront leur mal en patience.

Laissez un commentaire