Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

francealgerie

jeudi, 13 septembre 2018 06:00

Des efforts à consentir

Écrit par Feriel Nourine
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La consommation du carburant poursuit sa baisse en Algérie. Une tendance attendue après la hausse des prix à la pompe introduite par la loi de finances 2018 et venue renforcer, dans la même logique, les augmentations sur les mêmes produits qui se sont succédé ces dernières années.

Ce sont toutefois les trois essences super, normale et sans plomb qui sont touchées par le recul en matière de consommation, alors que le GPL/Carburant profite encore de son prix bas pour gagner davantage d’estime chez les automobilistes algériens. Et c’est ce que confirment les statistiques en provenance de l’Autorité algérienne de régulation des hydrocarbures pour le compte du premier semestre de l’année en cours, période durant laquelle ce type de carburant nettement moins coûteux et aussi respectueux de l’environnement a vu ses quantités commercialisées bondir de 39% par rapport au premier semestre de l’année dernière. C’est dire la cote qu’a le GPL/C au niveau des stations-services où les prix de ce type de carburant mettent en évidence une concurrence impossible à remettre en cause. Du coup, les Algériens sont de plus en plus nombreux à se mettre au gaz de pétrole liquéfié que les pouvoirs publics veulent promouvoir à travers une stratégie visant à équiper quelque 500 000 véhicules en ce type de carburant à l’horizon 2021. Un projet confié à Naftal et inscrit dans le cadre d’objectifs visant à réduire de la facture des importations de carburants. Celles-ci ont, elles aussi, nettement reculé ces deux dernières années, sous l’effet de la réduction de la consommation nationale, mais aussi parce que la production locale a vu ses capacités gagner en quantités grâce au plan mis en place au profit des raffineries implantées à travers le pays. Il reste toutefois de grands efforts à consentir pour espérer atteindre le nombre de véhicules convertis dans le respect des délais, mais aussi en matière de production de GPL dont les quantités raffinées localement restent quasi-insignifiantes par rapport à une demande nationale qui dépasse les 15 millions tonnes annuellement.

Lu 87 fois

Laissez un commentaire