Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
dimanche, 10 juin 2018 06:00

Un mal nécessaire

Écrit par Aghilas Sadi
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’incertitude et l’instabilité continueront à marquer le marché de l’automobile dans notre pays. Les assurances données par les concessionnaires sur la baisse des prix et la disponibilité des voitures s’évaporeront après l’adoption de la Loi de finances complémentaire pour l’année 2018 (LFC 2018) lors du dernier Conseil des ministres. L’imposition de la TVA d’un taux de 19% aux kits CKD-SKD importés va engendrer une hausse des prix.


Des spécialistes prévoient une flambée de 10 à 15% dans les prix des voitures et camions montés localement. Certes, une telle mesure va engendrer à court terme une hausse des prix des voitures. Toutefois, elle pourrait rapidement avoir des effets positifs sur l’économie nationale et même sur l’industrie automobile elle-même. Les montants de la TVA collectés des kits CKD-SKD serviront à alimenter le Trésor public qui souffre d’un déficit chronique depuis 2014. Environ 100 000 véhicules tous types confondus seront produits par les différentes unités de montage que compte le pays entre le 1er juillet et le 31 décembre de l’année en cours. Avec 100 000 taxes payées par les concessionnaires en l’espace de six mois, le Trésor public va améliorer considérablement ses recettes en ces moments de crise financière.
L’industrie automobile pourrait, de son côté, faire un saut en avant grâce à cette imposition. En effet, limiter l’imposition de la TVA aux CKD-SKD importés motivera les concessionnaires automobiles algériens à investir dans les unités de fabrication des kits en vue d’améliorer le taux d’intégration de leurs produits. La mise en place de ces dernières exige des avantages fiscaux et des exonérations pour rendre le futur produit algérien compétitif par rapport à celui importé d’Europe et d’autres régions du monde. Ainsi, le gouvernement offre une occasion en or aux opérateurs économiques nationaux pour investir dans les unités de fabrication des kits. Un avantage qui s’ajoute à l’interdiction d’importation des voitures par les concessionnaires et les particuliers qui n’ont pas de licences de moudjahidine

Lu 436 fois
Plus dans cette catégorie : « Talion Le salut dans le multipolaire »

Laissez un commentaire