Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mardi, 10 juillet 2018 19:50

CHU KHELIL AMRANE DE BEJAÏA : Le personnel affilié à l’UGTA en grève illimitée

Écrit par C.A.M
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Le centre hospitalo-universitaire Khelil Amrane de Béjaïa est pratiquement paralysé par une grève générale initiée par le conseil syndical affilié à l’UGTA. En effet, les travailleurs du CHU, notamment les adhérents à ce syndicat, tous corps confondus (médecins spécialistes, infirmiers, sages-femmes, corps communs...), sont en grève illimitée depuis lundi 9 juillet.

Les fonctionnaires grévistes protestent, en fait, contre « le non-respect de tous les procès-verbaux de conciliation cosignés par la direction du CHU Khelil Amrane et les responsables du conseil syndical UGTA dudit hôpital », nous explique Mokrane Samir, coordinateur de wilaya de l’UGTA du personnel de la santé.

« Aujourd’hui, au 2e jour de notre mouvement de protestation, le mot d’ordre de grève a été largement suivi par la majorité des travailleurs du CHU. Nous avons déposé sur le bureau du DG du CHU deux plates formes de revendications, celles des médecins généralistes et celle des sages-femmes », nous fait savoir M. Mokrane.

Selon notre interlocuteur, le personnel gréviste réclame, entre autres revendications, « l’ouverture d’un dialogue franc et responsable entre le responsable du service de chirurgie générale, le professeur Berkane en l’occurrence » et « l’arrêt des pressions exercées par ce dernier sur son personnel ».

Concernant le cas des sages-femmes, ce syndicaliste estime que « leur situation est pire encore ! », avant d’ajouter que « ces dernières assurent jusqu’à 15 accouchements par jour et dans des conditions de travail très défavorables ».

M. Mokrane déplorera, sur sa lancée, que « la clinique mère-enfant de Targa-Ouzemour ne dispose que de cinq techniciens anesthésistes proches de la retraite de surcroit »

Il rappellera, au passage, le débrayage observé récemment par les sages-femmes de la maternité de Targa-Ouzemour pour « protester contre la dégradation de leurs conditions de travail ».

A noter que les sages-femmes affiliées au même syndicat UGTA, mettent en avant « le manque d’effectif afin d’assurer une meilleure prise en charge des parturientes, orientées même des wilayas limitrophes vers cette structure d’accouchement ».

A ce titre, le coordinateur de wilaya du secteur de la Santé au sein de l’UGTA tient à souligner que « notre syndicat ne demande aucun privilège. On veut juste l’amélioration des conditions de travail pour tout le monde et en finir avec des promesses sans lendemain de la direction ».

Par ailleurs, M. Mokrane indiquera que « l’inauguration de cette clinique d’accouchement mère-enfant de Targa-Ouzemour est prévue pour le mois d’août prochain, soit après la fin des travaux de sa rénovation et son aménagement ».

Notons qu’outre cette clinique mère-enfant, classé EHS (établissement hospitalier spécialisé), le CHU Khelil Amrane de Béjaïa est composé également de deux autres structures sanitaires, à savoir l’hôpital Frantz Fanon de la haute ville et celui d’Aâmriw qui abrite le siège de la direction dudit CHU.

 

Laissez un commentaire