Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

Bannière SAAFI 2018

Reporters - Filtrer les éléments par date : lundi, 21 mars 2016

Il n’y aura pas de nouveau programme LPP jusqu’à nouvel ordre.

 

Publié dans Der

Sous le thème « L’eau et l’emploi », le ministère des Ressources en eau et de l’Environnement célèbrera à partir de demain, et ce, jusqu’au 24, la Journée mondiale de l’eau. L’objectif de cet événement est d’attirer l’attention de la population sur l’importance de conserver cette ressource naturelle indispensable.
En 1993, l’Assemblée générale des Nations unies a mis en place une journée dédiée à l’eau, qui est célébrée tous les 22 mars. Depuis l’instauration de cette journée, chaque année, plusieurs pays mettent en avant divers événements autour de l’eau avec pour objectif d’attirer l’attention sur l’importance de la conservation de l’eau et du développement des ressources en eau. Pour l’année 2016, elle intervient sous le générique « L’eau et l’emploi », où des portes ouvertes et des activités de sensibilisation seront organisées au niveau du site de la prise d’eau à El Harrach. On apprend que ces journées constitueront une opportunité pour sensibiliser le large public, plus particulièrement les enfants, à l’économie de l’eau et la préservation de l’environnement.
Mais également, différents professionnels du secteur institutionnel, associatif et privé, qui présenteront un panorama des métiers de l’eau. Parmi eux, quelque 316 microentreprises créées dans le cadre de l’Ansej et qui travaillent sous l’égide de l’ADE. Ainsi, « L’eau et l’emploi » sera une opportunité pour valoriser les métiers de ces secteurs, mais aussi pour distinguer les hommes et les femmes qui y exercent, mais aussi permettre aux étudiants et chercheurs d’emploi de rencontrer les différentes entités travaillant dans le secteur de l’eau.
Un nouveau centre de formation dédié aux métiers de l’eau à Alger
Au cours de la première journée et après l’allocution du ministre des Ressources en eau, Abdelwaheb Nouri, une visite guidée sera organisée dans le nouveau centre de formation à Cherarba, à l’est d’Alger, dédié aux métiers de l’eau, qui sera par la même occasion inauguré par le premier responsable du secteur.
A propos de cet institut, on apprend qu’il est sous la chapelle de l’Algérienne des eaux (ADE) et comprend plusieurs bâtiments techniques, un restaurant et une cité d’hébergement des futurs stagiaires. Plusieurs spécialités seront enseignées, comme le dessalement de l’eau de mer. « Une méthode qui représentera, d’ici à 2018, 20% de l’offre globale de l’eau potable », avait indiqué l’ex-ministre à ce poste, Hocine Necib. Le centre de formation devrait être géré par l’ADE en partenariat avec le groupe français Suez qui gère les eaux d’Alger depuis 2005. L’organisme (ADE) va également se doter dans un futur proche d’autres centres de formation dédiés aux métiers de l’eau à Oran, Constantine et Annaba.
Ces centres seront construits par l’ADE en partenariat d’autres sociétés étrangères. Par ailleurs, les besoins exprimés par le secteur des ressources en eau en formation initiale au titre des recrutements opérés par les acteurs économiques sont de l’ordre de 2 474 agents dans 17 spécialités réparties sur le plan quinquennal 2015-2019. Il est à noter que le plan quinquennal 2015-2019 prévoit de consacrer un montant total de près de 18 milliards de dollars US (1500 milliards de dinars) au secteur de l’eau et de l’assainissement. Il s’articule essentiellement dans la construction de 26 barrages, 1 250 km de réseau d’assainissement et de plus de 60 stations d’épuration et lagunes. 

Publié dans Der

La condamnation à des peines de prison ferme et les poursuites judiciaires engagées contre des membres du Comité national pour la défense des droits des chômeurs (CNDDC) dans plusieurs wilayas du pays ont fait réagir le Front des forces socialistes (FFS). Dans un communiqué publié hier, le parti est allé jusqu’à parler de « recrudescence alarmante des condamnations et des pressions exercées sur les militants associatifs et les défenseurs des droits de l’homme ». « Nous assistons, ces derniers jours, à une recrudescence alarmante des condamnations et des pressions exercées sur les militants associatifs et les défenseurs des droits de l’homme », constate le FFS.
« La condamnation à des peines de prison ferme et les poursuites judiciaires engagées contre des membres du Comité national de défense des droits des chômeurs (CNDDC) dans plusieurs wilayas du pays (Tamanrasset, Batna, Oum El Bouaghi, Tébessa, Ouargla, Laghouat…), pour avoir exercé leur droit constitutionnel de manifester pacifiquement, le verdict de la justice contre le secrétaire général de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH) et la cabale judiciaire dont est victime maître Noureddine Ahmine démontrent que l’exercice effectif des libertés n’est toujours pas acquis », ajoute la même source. Pour le FFS, ces agissements montrent que l’indépendance de la justice et l’Etat de droit ne sont toujours pas à l’ordre du jour. « Cette attitude des pouvoirs publics confirme que la judiciarisation des problèmes politiques est devenue la règle dans la gestion des conflits sociaux », déplore le Front des forces socialistes. Le FFS exprime sa solidarité entière envers ces militants associatifs et défenseurs des droits de l’homme. Le FFS exige la libération inconditionnelle et immédiate des militants incarcérés et de cesser toute forme de pression envers celles et ceux qui luttent pacifiquement pour faire entendre leur voix et obtenir leurs droits.
Enfin, le plus vieux parti de l’opposition estime que l’injustice et l’arbitraire, surtout dans le contexte actuel, peuvent avoir des conséquences désastreuses sur la stabilité du pays et risquent de mener à l’irréparable. 

Publié dans Der

Le début de printemps météorologique, qui coïncide avec le 21 mars, sera marqué cette année par l’arrivée d’un mauvais temps d’origine atlantique sur le nord du pays. Cette perturbation active, selon le Centre nord-américain des prévisions météo, concernera les régions ouest, avant de se décaler progressivement vers le centre puis à l’est du pays au courant de la journée de mardi. Ce changement de temps, selon la même source, apportera des pluies assez fortes, notamment sur les wilayas côtières de l’ouest et du centre, à savoir Oran, Tlemcen, Sidi Bel Abbès, Mostaganem, Relizane, Mascara, Chlef, Aïn Defla, Tipasa, Alger, Blida, Boumerdès et Médéa. Ces précipitations persisteront jusqu’au jeudi matin sur la moitié est où leur intensité sera modérée, notamment au niveau des hauts plateaux.
Il y a lieu de noter qu’en raison d’un vent orienté au nord-ouest, les températures chuteront considérablement. Elles afficheront des valeurs proches de 14° C sur les côtes et 9° C sur les hauteurs. 
Pour les prochains jours, une période plus ensoleillée est attendue à partir du week-end prochain. 
Avec cette nouvelle perturbation, les niveaux de remplissage des barrages connaîtront une hausse, notamment ceux situés au centre du pays, qui connaissent un déficit par rapport aux saisons précédentes en raison de la longue période de sécheresse qui a sévi sur l’ensemble du pays entre mars 2015 et février 2016.

Publié dans Der

La date limite de dépôt des offres relatives à l’appel à la concurrence pour l’établissement et l’exploitation de réseaux publics de télécommunications mobiles de quatrième génération (4G), fixée initialement au 3 avril 2016, est reportée au 11 du même mois, a indiqué hier le ministère de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication.
Cette prolongation intervient « à la demande de l’un des opérateurs de téléphonie mobile », précise la même source.
Par conséquent, la déclaration des attributaires provisoires des licences 4G est reportée au 23 mai prochain au lieu du 12 mai, prévue dans le règlement de l’appel à la concurrence, ajoute la même source.
L’ouverture à la concurrence pour l’établissement et l’exploitation de réseaux publics de télécommunications mobiles 4G avait été officiellement lancée, le 7 janvier dernier, par l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT). Le lancement de l’appel à concurrence pour l’introduction de la 4G en Algérie avait été autorisé par le Conseil des ministres, réuni le 30 décembre 2015.

 

Publié dans Der

La JS Kabylie a bien profité de cette 23e journée en l’emportant face au Mouloudia d’Alger, ce qui lui a permis de s’éloigner de la zone de relégation.

Publié dans Sports

Le bureau fédéral de la FAF, réuni samedi à Biskra, n’a pas traité de l’avenir du sélectionneur national, Christian Gourcuff, à la tête de l’Equipe nationale, a affirmé le président de la Ligue de football professionnel (LFP), Mahfoud Kerbadj. Ce dernier a souligné en réponse à une question au cours d’un point de presse organisé après la réunion du BF, que les débats étaient concentrés sur la double confrontation face à l’Ethiopie en éliminatoires de la CAN-2017. « Le maintien ou pas du sélectionneur est du ressort de la Fédération algérienne de football avec laquelle Gourcuff est de toute façon lié par contrat », a-t-il ajouté, insistant sur le fait que « la question de l’heure, inscrite à l’ordre du jour, ce sont les deux rencontres devant l’Ethiopie qui permettront à notre équipe de se qualifier dès à présent pour la CAN-2017 en cas de victoire à Alger et Addis-Abeba ». La réunion du bureau fédéral, présidée par Mohamed Raouraoua, a également permis de passer en revue les activités des ligues régionales de cette partie du pays, au nombre de 60, et de débattre de ce qui pourrait être apporté par la FAF pour une meilleure gestion des championnats.

Publié dans Sports

Le milieu de terrain de Tottenham (Premier League anglaise), Nabil Bentaleb, blessé, a déclaré forfait pour la double confrontation face à l’Ethiopie, les 25 et 29 mars, comptant pour les qualifications de la Coupe d’Afrique des nations 2017 au Gabon, a annoncé, hier, la Fédération algérienne de football (FAF). Pour parer à cette défection, le sélectionneur national Christian Gourcuff a fait appel aux services du milieu de terrain défensif Adlene Guedioura (Watford/Angleterre). Le coach national a également convoqué le défenseur central Rafik Halliche (SC Qatar), qui vient de reprendre la compétition avec son club après un arrêt de trois semaines pour blessure. Outre Bentaleb, l’attaquant du Dinamo Zagreb (division 1 croate), Hilal Soudani, blessé, a également déclaré forfait. Il a été remplacé par le sociétaire du FC Malines (division 1 belge), Sofiane Hanni, dont il s’agit de sa première convocation chez les Verts. L’Algérie accueillera l’Ethiopie le vendredi 25 mars au stade Mustapha-Tchaker de Blida (20h30), avant de se rendre à Addis-Abeba pour affronter les Ethiopiens quatre jours plus tard (le mardi 29 mars). Au terme de la 2e journée, l’Algérie occupe la tête du classement avec 6 points, devant l’Ethiopie (4 points). Les Seychelles pointent à la 3e place avec 1 point, alors que le Lesotho ferme la marche avec 0 point.

Publié dans Sports

Deux personnes sont mortes et 54 ont été blessées samedi soir à Casablanca dans des affrontements entre supporters du club de football du Raja Casablanca après un match du Championnat du Maroc, ont indiqué les autorités. De violentes échauffourées ont éclaté entre deux groupes de supporteurs du Raja dans les tribunes du stade Mohammed-V de Casablanca à l’issue de la victoire (2-1) de leur équipe sur le Chabab Hoceima, selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). « Deux personnes sont décédées à leur arrivée à l’hôpital, l’une avait été blessée par un objet tranchant et l’autre ne présentait aucun signe apparent de Violence », indique le communiqué, qui précise que 54 personnes ont été blessées et hospitalisée.
Selon la DGSN, 31 personnes ont été arrêtées après le match « pour leur implication dans des actes de vandalisme ». Dix personnes avaient été interpellées avant le match pour ce même motif. Des images vidéo disponibles sur des sites d’informations marocains montrent des supporteurs - nombre d’entre eux habillés des couleurs vertes du club - charger les uns vers les autres, se battre et se jeter des objets, dont des fumigènes.
Une enquête a été ouverte samedi soir par la préfecture de police de Casablanca sous la supervision du parquet pour déterminer les circonstances des affrontements, selon le communiqué de la DGSN.
Le Championnat du Maroc est régulièrement le théâtre de violences entre supporteurs.
Il y a un an, un homme était décédé dans le centre-ville de Khouribga (centre) après avoir été atteint par un fumigène lors de heurts entre supporteurs du club local et du Raja Casablanca à l’issue d’un match entre les deux équipes.
En 2013, des violences avaient éclaté après l’arrivée de fans des FAR Rabat à Casablanca, en marge d’un match face au Raja. Plus de 200 personnes avaient été interpellées et plus de 130 ensuite condamnées.

Publié dans Sports

L’objectif a été atteint avec brio. L’Algérie et son noble art seront bien représentés à Rio. La Direction technique nationale de boxe, à sa tête Mourad Meziane, tablait sur 4 à 5 qualifications lors du dernier tournoi pré-olympique qui a lieu à Yaoundé (Cameroun) du 11 au 19 du mois en cours.

 

Au bout, cinq de nos pugilistes, sur les 10 engagés (8 hommes et 2 femmes), ont composté leur billet rejoignant ainsi Lyès Abbadi et Abdelkader Chadi. Ce dernier enregistre, avec Abdelhafid Benchabla, sa 3e qualification de rang pour le meeting quadriennal après Pékin (2008) et Londres (2012).
Des confirmations et de belles surprises. Nos boxeurs n’ont pas manqué les rings camerounais affichant une détermination en acier pour rallier l’Olympe et rejoindre la crème de la boxe universelle au Brésil l’été prochain. « C’est une grosse performance pour la boxe algérienne. Nous avons engagé dix pugilistes, nous avons réussi à qualifier sept aux Jeux olympiques en comptant bien sûr Abdelkader Chadi et Abbadi Lyès qui avaient assuré leur qualification avant même ce tournoi de Yaoundé à l’issue de leur classement au WSB (World Series Of Boxing). Ce qui est un très bon résultat pour la Fédération algérienne de boxe. Je vous ai affirmé, il y a quelques jours de cela que l’objectif principal était de qualifier quatre à cinq pugilistes lors du tournoi préolympique de Yaoundé. El Hamdoullah l’objectif est atteint. Désormais, nous avons confirmé notre hégémonie sur le continent africain, puisque nous sommes la Nation d’Afrique qui va engager le plus grand nombre de pugilistes aux Jeux de Rio. C’est un record pour la boxe algérienne, nous sommes entièrement satisfaits de cette participation », s’est réjoui le DTN Mourad Meziane. Deux (Mohamed Flissi et Abdelhafid Benchabla) ont réussi à aller au bout goûtant même à l’or pour monter sur la première marche au moment où un autre tandem (Chouaib Bouloudinat et Reda Benbaâziz) s’est contenté de l’argent. Parallèlement, Zoheir Kedache a dû passer par la petite finale pour poinçonner son sésame à la faveur d’une encourageante médaille de bronze. Cinq de nos messieurs ont donc confirmé les attentes faisant en sorte que cette ultime étape avant les joutes mondiales soit une satisfaction pour la Fédération algérienne de boxe (FAB) qui a récolté les fruits de sa politique de rajeunissement. L’instance a assuré la continuité en dépit du fait que les expérimentés Abdelmalek Rahou (-75 kg) et Mohamed Amine Ouaddahi (-57 kg) aient raccroché les gants. Ce dernier avait réussi à atteindre les quarts de finale en 2012 avant de s’incliner injustement devant le Japonais Satoshi Shimizu sur le score de 15-17 en raison d’un arbitrage très contestable, alors que le bronze au minimum lui était promis.
Parmi le septuor qui sera présent au pays de la Samba, il y a deux véritables chances de médailles. Notamment avec Mohamed Flissi chez les poids Mouches (il avait boxé chez les mi-mouches lors des derniers JO) et Abdelhafidh Benchabla chez les mi-lourds. Les deux Algériens ont dominé leurs catégories respectives sur les terres camerounaises en s’adjugeant le vermeil. À Rio, ils vont bénéficier du facteur expérience puisqu’ils ont déjà pris part à ce type de rendez-vous. Surtout Benchabla qui s’est fait éliminer aux portes des demi-finales il y a 3 ans et demi à l’occasion de l’édition londonienne. Une défaite sur le fil (17 – 19) contre l’Ukrainien Oleksandr Hvozdyk. Un mauvais souvenir que le natif de Boumerdès compte bien faire oublier très prochainement avec un podium olympique dont rêvent lui et ses 6 autres compatriotes qualifiés pour la circonstance.
Le regretté Hocine Soltani comme modèle
Mais ce qu’il faut savoir, c’est que la discipline cherche à retrouver ses lettres de noblesses au niveau mondial. Elle attend toujours quelqu’un pour graver son nom en lettres d’or comme l’avait fait Hocine Soltani lors des Jeux olympiques d’Atlanta en 1996. Vingt longues années d’attente. Toutefois, avant de devenir le premier Africain et Arabe à monter sur le toit de l’Olympe, l’enfant de Thénia avait remporté le bronze à Barcelone 4 années auparavant. Le seul Dz à pouvoir se targuer d’avoir entretenu la flamme de la discipline reste Mohamed Allalou médaillé de bronze à Sydney (Australie) en 2000. Depuis ? plus rien. Une torpeur malgré le nombre appréciable de nos pugilistes qui ont concouru avec ce rêve fou d’égaler le légendaire et regretté Soltani. En 2004, ils étaient 7 à se produire sur les rings grecs à Athènes pour 8 à Pékin (2008) et Londres (2012). Pour réaliser ce qui sera un retentissant exploit, il faudra bien se préparer et rester concentré.
La boxe se joue grandement au mental car l’arbitrage peut parfois s’avérer désavantageux. Notre boxeuses Souhila Bouchene (48-51 kg) en a fait l’amère expérience lors du tournoi au Cameroun en étant clairement privée du passage en finale par les juges de la rencontre en faveur de la Marocaine Zohra Ezzahraoui.
Quant à Elhem Mekhaled (57-60 kg), elle s’est logiquement inclinée au même stade contre la Tunisienne Kouloud Hlimi grande favorite. Néanmoins, figurer dans le carré d’as était déjà un exploit pour la boxe féminine nationale qui devra patienter pour représenter le pays aux JO. Mais, vraisemblablement, ce n’est qu’une question de temps pour des dames au potentiel intéressant et prometteur. Pour les 3 messieurs, Zoheïr Toudjine (-49 kg), Mohamed Grimes (+91 kg) et Fahem Hammachi (-56 kg) en l’occurrence, qui n’ont pas eu le privilège de rejoindre leurs camarade, il ne faudra pas baisser les bras.

Publié dans Sports
Page 1 sur 6