Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

Reporters

La Birmanie a demandé au Bangladesh d’arrêter de fournir de l’aide humanitaire à 6 000 Rohingyas bloqués à la frontière entre les deux pays après qu’une vague de violence a provoqué l’exode de cette minorité musulmane l’année dernière, selon la diplomatie bangladaise. Ce groupe de Rohingyas est coincé dans un «no man’s land» entre les deux pays après avoir refusé d’entrer au Bangladesh voisin lors de leur fuite des exactions commises par l’armée birmane qui ont jeté 700 000 personnes sur les routes depuis un an. Lors de discussions vendredi dans la capitale birmane, un haut responsable local, Kyaw Tint Swe, a demandé au Bangladesh de cesser de fournir l’aide humanitaire dont dépendent ces 6 000 personnes, a indiqué le ministère des Affaires étrangères bangladais dans la nuit de samedi à dimanche. «La Birmanie a demandé en particulier au Bangladesh de cesser de fournir de l’aide humanitaire à ces personnes... et a proposé d’organiser une chaîne d’approvisionnement humanitaire de son côté de la frontière», a précisé le gouvernement. Sans prendre d’engagements, le Bangladesh a «répondu positivement» à la proposition de la Birmanie d’effectuer une évaluation de la zone entre les deux frontières, selon le ministère. Lors d’une visite de la zone plus tôt dans l’année, un ministre birman avait averti des Rohingyas qu’ils feraient face à des «conséquences» s’ils refusaient l’offre de la Birmanie pour leur retour au pays. Mais Dil Mohammad, un porte-parole du groupe coincé à la frontière, a expliqué à l’AFP que les récentes pressions du gouvernement birman pour évacuer la zone de «no man’s land» compliquaient davantage leur situation. «Nous ne pouvons pas savoir avec certitude si la Birmanie nous fournira régulièrement de l’aide humanitaire. Si le Bangladesh cesse de nous aider, nous aurons un gros problème», a-t-il estimé. La Birmanie s’est engagée à accueillir les Rohingyas souhaitant revenir, mais ceux-ci refusent faute de garanties suffisantes concernant leur sécurité, selon des membres de cette communauté.

Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a annulé sa visite en Iran prévue mercredi «en raison d’un calendrier chargé» et se rendra uniquement en Turquie, a indiqué dimanche à l’AFP son bureau de presse. La veille, un responsable politique irakien avait, sous le couvert de l’anonymat, annoncé cette double visite, mardi en Turquie et mercredi en Iran, en précisant que les discussions avec les deux voisins auraient «principalement un caractère économique». M. Abadi «ne se rendra pas en Iran car son calendrier est chargé», a précisé le bureau de presse du Premier ministre irakien, sans fournir d’autres détails. A Téhéran, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Bahram Ghassemi, interrogé par l’agence semi-officielle ISNA sur l’annonce la veille du déplacement en Iran de M. Abadi, a affirmé «n’avoir reçu jusqu’à présent aucune information ou notification officielle d’une telle visite». Selon des sources politiques irakiennes, proches du dossier, il y avait initialement un accord sur cette visite mais les Iraniens ont ensuite changé d’avis, mécontents des propos de M. Abadi. Ce dernier avait déclaré mardi qu’il était contraint à contrecoeur d’appliquer les sanctions américaines contre son grand voisin iranien, arguant que son pays avait lui-même souffert

de 12 ans d’embargo international. «Nous ne soutenons pas les sanctions parce qu’elles sont une erreur stratégique, mais nous sommes contraints de les respecter», avait-il dit. Pris en tenaille entre ses deux alliés américain et iranien, l’Irak est la première victime des sanctions de Washington contre l’Iran qui pourraient le priver de biens vitaux et même de milliers d’emplois. L’autre partenaire commercial de l’Irak, la Turquie a aussi maille à partir avec les Etats-Unis et sa monnaie a subi une chute brutale de sa valeur face au dollar.

Le Mouloudia d’Alger jouera son premier match de la saison en Ligue 1 Mobilis face au Paradou, ce soir à partir de 20 heures au stade 5-Juillet, avec l’esprit de confirmer leur dernier succès en Coupe arabe face à Al-Riffa (Bahrein).

Les Etats-Unis ont raflé dimanche sept des dix médailles d’or possibles, lors de la 4e et dernière journée des championnats Pan-Pacifiques de natation à Tokyo, où l’équipe américaine fera figure d’immense favorite lors des Jeux olympiques 2020.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a appelé vendredi à une enquête «crédible» sur le raid aérien, attribué à la coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite, qui a tué au moins 29 enfants au Yémen. L’ambassadrice britannique à l’ONU, Karen Pierce, qui préside le Conseil et s’exprimait en son nom, a fait part à des journalistes, après une réunion à huis clos sur le Yémen, de sa «grande préoccupation» et appelé à «une enquête crédible et transparente».

L'armée d'occupation israélienne a mené samedi trois attaques au drone successives contre des manifestants palestiniens dans l'est de la bande de Gaza, dans lesquelles deux personnes ont été blessées, selon le ministère de la Santé à Gaza.

 Le début du championnat d’Algérie de Ligue 2 Mobilis de football a été marqué par l’exploit des nouveaux promus, l’USM Annaba et l’ES Mostaganem victorieux hors de leur base respectivement devant l’US Biskra et la JSM Skikda sur le même score (1-0), alors que l’A. Boussaâda euphorique prend la tête du classement au goal-avérage,  grâce à sa large victoire devant le RC Kouba (5-0), à l’occasion de la  première partie de la journée inaugurale (6 matches), disputée vendredi, en attendant le déroulement des deux derniers matches hier.

La sélection algérienne des moins de 17 ans entamera le tournoi de l`Union nord-africaine de football (UNAF) de la catégorie face à son homologue marocaine le 20 août prochain au stade Olympique de Sousse (Tunisie), selon le programme publié par la Fédération algérienne de football (FAF) sur son site Web. Le tournoi, prévu du 20 au 28 août en Tunisie, sera disputé dans les villes de Sousse et Monastir. Le premier à l’issue de la compétition se qualifiera pour la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 17 ans, prévue en 2019 en Tanzanie. Lors de la seconde journée, l’Algérie affrontera la Tunisie au stade de Monastir le 24 août, avant de croiser le fer avec la Libye à Sousse le 28 du même mois pour le compte de la 3e et dernière journée. Les U17 algériens ont effectué plusieurs stages de préparation au Centre technique de Sidi Moussa (Alger) ponctués par des rencontres amicales, ce qui a permis à Sofiane Boudjella de stabiliser son effectif et de travailler le volet technico-tactique. «Nous avons eu 7 microcycles de préparation et les joueurs ont bien répondu à nos attentes. Nous n’avons enregistré aucune blessure, Dieu merci! Je pense que nous sommes prêts pour le tournoi», s’est réjoui le technicien des «Verts» dans une déclaration au site Web de l’instance fédérale. La sélection nationale se rendra le 16 août en Tunisie.

Plusieurs générations de joueurs australiens, menés par Rod Laver ou Lleyton Hewitt, se sont unies samedi pour exprimer leur opposition au projet de réforme de la Coupe Davis, estimant que la nouvelle formule allait dénaturer ce tournoi historique.

Page 8 sur 1789